WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La productivité et efficacité de la productivité agricole familiale: cas de la localité Kambote.

( Télécharger le fichier original )
par Raphaël. Par Kayembe Ntumba Raphaël
Notre-Dame Du Kasayi ( U.ka). - De Graduat 2016
  

précédent sommaire suivant

LISTE D'ABREVIATION

AF 

: Agriculture familiale

EFA 

: Exploitation familiale agricole

PIB 

: Production Intérieure Brute

DEA 

: Data Enveloppement analysis

RDC 

: République Démocratique du Congo

EFAO 

: Organisation des Nations Unies pour l'Alimentation

et l'Agriculture

VAN :

: Valeur actuelle nette

TRI 

: Taux de rentabilité interne

CI 

: Consommation intermédiaire

PB 

: Production brute

SC 

: Système de culture

VAB 

: Valeur ajoutée brute

HJ 

: Homme jour

Ha 

: Hectar

PMF 

: Productivité moyenne des facteurs

PmF 

: Productivité marginale d'un facteur

FDH 

: Free disposal hull

SFA 

: Approche de la frontière stochastique

TFA 

: Approche Thiek Frontière

CHAPITRE I : INTRODUCTION

La pression démographique dans le monde devient de plus en plus par le fait que la production agricole devient de plus en plus faible par rapport à la population toujours croissante (1.Rapport de la banque mondiale : l'Afrique subsaharienne de la crise à une croissance durable, 1989, p. 87).

Le choix du sujet n'est pas un hasard parce que, l'agriculture est l'un de secteurs importants de l'Etat du Pays. Plus que à jamais, elle est un coeur de l'actualité, et tout porte à croire que l'agriculture continuera à mobiliser les pouvoirs et les sociétés durant des nombreuses années.

Plus que jamais, le problème de l'agriculture ne laisse personne indifférent, il pose une problématique centrale, une problématique qui se trouve au coeur du développement de tos les pays d'Afrique noire (2. Boubacar).

I.1. PROBLEMATIQUE

La productivité de l'agriculture est au coeur des mécanismes économique globaux. L'agriculture étant un secteur productif clé, les gains de productivité motrice de la croissance économique constituent l'une des priorités des Etats.

Du fait de leur prévalence et de leur production. Elle `' sont vitales pour la solution du problème de la faim'' qui afflige plus de 800 millions des personnes dans le monde, écrit M. José GRAZINODA SILVA, Directeur Générale de la FAO.

L'Afrique vient de dépasser le milliard d'habitants. (ISABELLE TOZARD). Comment améliorer la productivité des agricultures locales pour nourrir cette population ? D'autant plus que la plupart des pays africains revendiquent leur souveraineté alimentaire àleur niveau, les agriculteurs eux aussi cherchent à être les plus efficients possible, c'est-à-dire à produire les plus possible en fonction des facteurs de production dont ils disposent afin de garantir un revenu suffisant pour leurs familles. L'agriculture familiale est couramment qualifiée de moins « productive » que d'autres formes d'agriculture (agriculture capitaliste ou agrobusiness). (Isabelle TOZARD).

Près de 815 millions des personnes dont près de 780 millions dans les seuls pays du `' sud `' sont aujourd'hui sous alimentées et ne parviennent donc pas à couvrir quotidiennement leurs besoins énergétiques de base de l'ordre de 240 Kilocalories par personne. (FAO, 2001 a). De brutales famines surgissent encore épisodiquement dans de nombreuses régions du monde (Inde, Bangladesh, Corne de l'Afrique, régions Sahélo Soudaniennes, Afrique Australe, etc.). Et les programmes internationaux d'aide alimentaire ne parviennent toujours pas à les enrayer.

Au problème de sous nutrition s'ajoute un autre, celle de la malnutrition qui fait qu'environ 2 milliards d'individus souffrent de malnutrition chronique et sont victimes de carences alimentaires en protéines, vitamines essentielles, de nombreuse jeunes enfants son affectés par Kwashiorkor.

La malnutrition - infection semble être la principale cause de lamortalitéinfantile dans le tiers monde, avec environs 13 millions de disparition prématurées par an. Maintenant, d'après le programme de Nations Unies pour l'environnement (PNUE), les terres arables par habitant seraient passées de 0,3 à 0,2 hectare entre 1975 et 1995, du fait de l'accroissement de la population et de la reconversion de terre cultivable à d'autres usages.

La République Démocratique du Congo notre pays, et la localité de KAMBOTE notre site desrecherchesn'est pas épargné de ces fléaux. Car, 16 millions de personnes cité par MUPEMBA M., dans son T.F.C 2014) souffrent de la faim. Le 2/3 de la population soit environ 25 millions de personnes n'ont plus accès à la ration calorique minérales quotidienne. Beaucoup des familles congolaises en général et de régions où la localité KAMBOTE est située sont contraintes à vivre en deçà du seuil de pauvreté et manquent du nombre requis de repas par jour. Pourtant, éradiquer la faim et de l'extrême pauvreté constituent les premiers des objectifs de développement pour les millénaires qui ne sera pas atteint en RD Congo.

- Le 80% de congolais vivant avec moins de 1$/j ;

- Le 70% de pauvres sont des paysans, ils n'ont pas de revenus suffisants pour manger correctement et assurer les soins de santé décents...

Tant que les autres secteurs d'activités ne parviennent pas à offrir des emplois en quantité suffisante, en Ville ou à la campagne, les défis sont de faire en sorte que tous les actifs agricoles puissent encore trouver pleinement à s'employer dans des travaux utiles rémunérateurs, sur ses maigres superficies, malgré leur taille extrêmement réduite les agriculteurs n'ont en effet souvent pas d'autres alternatives que « d'intensifier » toujours d'avantage leurs systèmes de production quitte à pratiquer des formes d'agricultures qui s'apparentent au jardinage. Mais à quelques raisons de penser qu'à un équipement constant, la productivité marginale du travail ne peut alors évoluer qu'à la baisse. Le supplément de revenu procuré par unité de travail supplémentaire peut même devenir très faible. (Marc Dufumier, p. 25).

Ainsi, notre préoccupation est tournée vers les questions fondamentales suivantes :

1. L'agriculture familiale dans la localité de Kambote est elle productive et efficace ?

2. Quels en sont les déterminants ou facteurs associés à la productivité ainsi qu'à l'efficacité ?

3. La production de l'agriculture familiale permet-elle de répondre aux nouveaux défis de ces producteurs ?

Voici autant des questions qui constituent notre préoccupation à travers notre travail.

La réponse à ces interrogations nécessite d'analyser de façon empirique les efforts réels de producteurs à travers l'évaluation de leur niveau de productivité et efficacité dans l'agriculture familiale et d'examiner les déterminants de celle-ci.

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.