WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La pollution de la lagune Ebrie: la berge lagunaire d'Abobo Doume

( Télécharger le fichier original )
par AGREY BARTHELEMY NOGBOU
CERAP ET UNIVERSITE DE BOUAKE - DEESS EN ETHIQUE ECONOMIQUE ET DEVELEPPEMENT DURABLE 2012
  

précédent sommaire suivant

DEUXIEME PARTIE 

L'ETUDE EMPIRIQUE DE LA POLLUTION DE LA BERGE LAGUNAIRE

D'ABOBO DOUME

CHAPITRE I

LES TECHNIQUES DE COLLECTE ET METHODES D'ANALYSE DES DONNEES

Abobo-doumé est un quartier ou un village de la commune d'Attécoubé, situé entre Locodjro et Djindin. Sa population est estimée à 5.179 en 2012, selon l'Institut National de la Statistique (INS).

La berge lagunaire sur laquelle porte notre étude débute par l'installation de la Marine Nationale, le lycée moderne d'Attécoubé, le quai d'embarquement de bateau bus de la Société des Transports Abidjanais (SOTRA), les installations des moulins à manioc, le quai d'embarquement et débarquement des pinasses, le site du dragage avec la commercialisation du sable de construction et enfin, le cercle des voiliers d'Abidjan.

La population est hétéroclite, mais, les autochtones sont des Atchans ou Ebriés. Leur activité principale est la production d'attiéké.

Tableau n°1 : Répartition de la population de 2012 du District autonome d'Abidjan,

de la Commune d'Attécoubé et de son quartier Abobo Doumé

SEXE

ABIDJAN

ATTECOUBE

ABOBO DOUME

MASCULIN

2.383.392

162.996

2.502

FEMINI

2.336.533

150.448

2.677

TOTAL

4.719925

313.444

5.179

Source : INS 2012

La collecte des données se fera sur la bordure de la lagune d'Abobo Doumé. Mais avant cette collecte, nous allons déterminer ensemble, les différentes techniques utilisées.

I : Techniques de collecte

Les techniques de collecte vont comporter l'observation, l'enquête, les documents du bilan d'activités des centres de santé d'Abobo Doumé et les prélèvements de l'eau de la lagune.

1. L'observation

Selon Paul N'DA (2006), l'observation directe est une observation de visu, le chercheur est sur le terrain où, il perçoit, mémorise et note.

Dans notre cas, nous avons effectué des visites de terrain tout le long de la berge. Ce qui a permis de faire des prises de vue et des constats. Les prises de vue ont été faites à l'aide d'un téléphone mobile avec trois (03) puces doté d'une carte mémoire. Nous avons choisi des prises de vue par rapport à la prise de notes, parce qu'elles montrent en dehors des perceptions du chercheur, la réalité sur le terrain aux différents lecteurs.

2. L'enquête

Une enquête est menée à l'aide d'un questionnaire à Abobo Doumé. Elle concerne les populations riveraines de la berge lagunaire. Nous avons testé le questionnaire auprès des populations d'Akromianbla dans la commune de Koumassi. Le choix de cette commune s'explique par le fait que nous y avons des parents et qu'il est plus aisé de pouvoir jauger la qualité des questions que nous avons formulées auprès de personnes dans une zone familière.

S'agissant du mode de sondage, nous avons utilisé les données produites par l'INS à partir des estimations faites sur le RGPH de 1998.

Tableau N°2 : Répartition des populations du quartier d'Abobo Doumé

dans la commune d'Attécoubé par sexe

Sexe

Masculin

Féminin

Total

Estimation 2012

2502

2677

5179

Pourcentage (%)

48

52

100

Source : INS, 2012

* La population cible

La population cible de notre enquête est constituée des populations riveraines de la berge lagunaire d'Abobo doumé.

* Echantillonnage

Au niveau de l'échantillon, nous avons opté pour l'échantillonnage par quotas afin que notre échantillon ait les mêmes caractéristiques que la population mère. L'échantillonnage par quotas fait partie des échantillons non probabilistes. Dans l'échantillon par quotas « on dégage un certain nombre de caractéristiques propres à une population. On construit l'échantillon en veillant à y retrouver ces caractéristiques (...) dans les mêmes proportions qu'elles apparaissent dans la population » (N'da, 2006). L'échantillonnage par quotas est généralement moins coûteux que l'échantillonnage aléatoire. Il est également facile à administrer, compte tenu notamment du fait qu'on peut omettre de la procédure, les tâches consistant à dresser la liste de la population entière, à sélectionner au hasard l'échantillon. Ainsi, en raison de la représentativité de chaque sexe dans la population d'Abobo Doumé, nous avons déterminé le nombre de personnes à sélectionner.

A partir du nombre total des populations, nous avons appliqué un taux de sondage de 1% qui nous a permis de déterminer le nombre d'individus à interroger dans chaque genre. Ce taux a été déterminé dans l'optique d'avoir un effectif de 52 personnes.

Aussi, faut-il ajouter que ce taux de sondage a été retenu pour tenir compte des contraintes de temps, du nombre d'enquêteur, des difficultés financières et de la représentativité de l'échantillon. Les résultats sont consignés dans le tableau ci-dessous.

Tableau N°3 : Répartition de l'échantillon selon le sexe

Sexe

Masculin

Féminin

Total

Nombre

25

27

52

Source : Calculs de l'auteur, 2012

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.