WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Evaluation des paramètres de croissance de l'essai d'irvingia wombolu vermoesen (irvingiaceae)


par Patrick Bustrel Choungo N.
Higher Institute of Environmental Sciences (HIES) - Licence en Agroforesterie 2015
  

précédent sommaire suivant

SECTION II :TRAVAIL ENTREPRIS AU SEIN DE ICRAF :EVALUATION DES PARAMETRES DE CROISSANCE DE L'ESSAI D'IRVINGIA WOMBOLU VERMOESEN (IRVINGIACEAE)

CHAPITRE 3 : INTRODUCTION

3.1- Contexte et justification

Selon les statistiques sur l'alimentation dans le monde, près de 200 millions de personnes sont atteints de malnutrition en Afrique et d'autres en meurent chaque année (Anonyme, 2011). Lorsque l'on consulte le document de Stratégie de croissance et de l'emploi en vue de l'horizon qui est fixé en 2035, de tous les secteurs nous constatons que celui dit agricole est prometteur car contribue à 19,9% du produit intérieur brut. (Anonyme, 2014 ; DSCE, 2009).

L'introduction de l'agroforesterie dans les communautés locales a considérablement participé à renforcer l'économie rurale.Elle réduit également la pauvreté en milieu rural à travers l'amélioration des capacités du sol entrainant de ce fait l'augmentation de la productivité (Garrity, 2004). L'agroforesterie est un système d'agriculture commun en Afrique de l'Ouest et du Centre et on note une importance particulière au Cameroun dans les bassins de production. Irvingia wombolu est un fruitier local de la famille des Irvingiaceae produisant des Produits Forestiers Non Ligneux (PFNL) communément utiles pour les populations locales. Il atteint environ 25m de haut et possédant une écore brun grisâtre (Asaah et al., 2003 ; Lesley et Brown, 2001 ; Vivien et Faure, 1985).Cependant,Irvingia wombolurevêt des importances à différents niveaux. Les amandes ont un fort potentiel socioéconomique et sont obtenues en les extrayant du fruit. Les écorces sont ainsi utilisées au niveau de la pharmacopée pour soigner certaines maladies comme la dysenterie, la fièvre jaune (Matsinkou et al., 2012). Un fruit sous forme de drupe ellipsoïde possédant des amandes qui sont amères et une pulpe non-comestible (Asaah et al., 2003). Elles possèdent également des propriétés nutritives car sont utilisées pour épaissir les soupes. L'espèce est à la fois cultivée et exploitée dans la nature car c'est un arbre qui présente un large éventail d'utilisations.Lorsque les fruits renfermant les amandes sont brisés, elles peuvent être séchées, fumées ou transformées en poudre en fonction de son utilisation (Kengni, et al., 2011; Ndoye et al., 1997). C'est une variété qui est beaucoup plus appréciée à cause de ses qualités gluantes (Tchoundjeu, 2005). La contribution de ce Produit Forestier Non Ligneux (PFNL) dans la vie des paysans est importante car ces derniers utilisent la ressource comme source d'alimentation. La dimension du fruit, la couleur et le goût sont des caractères fondamentaux qui guident les choix des arbres chez les paysans (Tsafack, 2004).

A travers le programme de domestication développé par l'ICRAF et ses partenaires depuis plus de 20 ans, plusieurs espèces locales sont potentiellement candidates à la domestication au regard de leur importance économique au niveau local, régional et international.

Le besoin de domestiquer la ressource nait du fait que nous avons constaté qu'une pression accrue est faite sur les ressources naturelles. Le potentiel disponible est menacé car la population est grandissante et il fallait des alternatives afin que ces ressources ne soient pas surexploitées. Ainsi est née la nécessité de domestiquer Irvingia wombolu car si l'écart entre le manque et la disponibilité n'est pas résolu nous rencontrerons le problème de l'érosion génétique. Plusieurs études ont déjà été menées dans le domaine de la domestication de l'espèce(Tchoundjeu et al., 2005; Tsobeng et al., 2010). Ces auteurs démontrent que le séchage et le passage au feu des amandes permettent de conserver davantage la ressource car elle se détériore après quelques mois. Et ce progrès offre de meilleures perspectives dans le domaine de la sélection des cultivars (Kengue, 2002). Tandis que Dickens Dolor (2011) met en relation les effets de la fermentation du fruit sur la germination et la croissance ; Oladimeji et al.,(2014)ont étudié ses propriétés physiques alors que Ebimieowei, (2013) a mené des études sur les différences des tailles des fruits et la pathologie post-récolte. Il ressort de cette dernière étude que lorsque les amandes sont attaquées, elles présentent une couleur brun-noir. Mais la maladie augmente au fur et à mesure que le stockage des amandes dure. Il serait donc important de promouvoir les méthodes post-récoltes mentionnées précédemment dans les travaux de Tchoundjeu et al.,(2005). Cette recherche est mise sur pied en vue de passer par un processus de sélection génétique afin de conserver les ressources pour des générations futures. Elle a également permis ainsi d'identifier les meilleures accessions candidates pour les essais futurs.

précédent sommaire suivant