WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Evaluation des paramètres de croissance de l'essai d'irvingia wombolu vermoesen (irvingiaceae)


par Patrick Bustrel Choungo N.
Higher Institute of Environmental Sciences (HIES) - Licence en Agroforesterie 2015
  

précédent sommaire suivant

3.2-Problématique

Les fruits vendus sont une importante source de revenu surtout pour les femmes rurales car elles sont directement impliquées dans la commercialisation des produits forestiers non-ligneux (Tchatat et Ndoye, 2006).Elles les vendent localement et les amandes qui atteignent un prix supérieur à celui des fruits, s'échangent aux niveaux régional et international, principalement en Afrique de l'Ouest et du Centre (Kengni, etal., 2011). Les étudesfocalisées sur les aspects socio-économiques et ethnobotaniques démontrent généralement l'importance, les bienfaits et les potentialités d'une ressource. D'un autre angle, la domestication est cette méthode participative ou les communautés rurales sélectionnent, propagent et gèrent les arbres en fonction de leurs besoins. Cette technologie innovatricetourne également autour des connaissances indigènes, traditionnelles et scientifiques (ICRAF, 2011 ; Franzel et al., 2006). Mais la véritable contrainte rencontrée dans la production d'arbres fruitiers est la rareté des plants de bonne qualité caractérisés par le taux de multiplication élevé, la croissance rapide, la fructification précoce et la production des fruits de bonne qualité. Les travaux menées jusqu'ici ont été essentiellement concentrés autour des aspects biophysiques comme ceux de (Ebimieowei, 2013 ; Oladimeji etal., 2014), d'autres études ont contribué à la conservation naturelle des amandes pour une durée plus longue. Par ailleurs, des techniques de multiplications végétatives seront appliquées en vue de développer des nouveaux cultivars capables de satisfaire les attentes des paysans et la disponibilité de la ressource au niveaudes marchés locaux (Tchoundjeu et al., 2003; Tchoundjeu et al., 2005). De toutes ces disciplines, nous pouvons notamment dire que l'aspect suivi de croissance n'a pas encore été abordé. Les études sur les données de croissance ont été très peu abordées et cela peut être dû au fait qu'il était d'abord important d'appliquer des techniques de multiplication végétative afin de développer les capacités génératives de la plante. On constate également une absence de connaissances exactes sur les paramètres de croissance et de développement de Irvingia wombolu (Vermoesen) en conditions ex-situ (hors de leur milieu naturel). En d'autres termes, ces connaissances sur les variations dans la production en termes de qualité et de quantité ne sont pas encore bien définies. De ce qui précède, il y a lieu de se poser la question de savoir: Comment la croissance des semis de Irvingia wombolu évolue-t-elle au fil du temps? Quel serait le comportement de Irvingia wombolu hors de son milieu naturel ? D'où la présente étude intitulée « Evaluation des paramètres de croissance de l'essai de Irvingia wombolu vermoesen (Irvingiaceae) ».

précédent sommaire suivant