WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La création des nouvelles provinces comme atouts au développement de la RDC.


par Klindel LUKENGU KALINDE Louis
Université de Kinshasa - Premier cycle 2015
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

3. HYPOTHESES DE TRAVAIL

A toute question correspond une réponse. Pour mieux avancer dans son étude, le chercheur se propose des réponses provisoires aux questions qu'il se pose.

L'hypothèse selon BONGELI YEKILA YATO, « constitue généralement l'aboutissement de la formation d'une problématique et anticipation de la réponse à la question principale, elle doit être paisible, vérifiable et précise. Elle est une proposition qui doit être confronté à des données recueillies durant l'enquête afin d'être confirmée ».((*)4)

Pour « P. RONGERE, l'hypothèse est la proposition des réponses aux questions que l'on se pose à propos de l'objet de la recherche, formulée en des termes tels que l'observation et l'analyse puissent fournir une réponse, elle n'est rien d'autre que le fil conducteur pour un chercheur engager ».

En effet, le découpage territorial serait à notre humble avis un atout pour le développement local des Entités Territoriales Décentralisées car, il permettrait l'auto-prise en charge de ces entités si est seulement si, il est bien appliqué.

En dehors de ces stratégies constitutionnelles, quelques stratégies d'aménagement seraient les bienvenues. Nous en reparlerons.

4. CHOIX ET INTERET DU SUJET

Le choix de notre travail présente un intérêt à la fois scientifique, personnel et pratique.

Sur le plan pratique, il aidera les non-initiés en la matière de saisir les relations des entités locales entre elles, et, aussi avec le gouvernement central

Notre travail présente un intérêt personnel pour nous politologue en formation, appelés à comprendre notre tache dans la stratégie de développement au niveau de la base, de mieux comprendre les nouveaux enjeux de l'organisation territoriale et le défi qu'on doit relever.

Sur le plan pratique, nous interpellons les autorités politiques à être vigilant à la gestion de la chose publique et d'avoir un état d'esprit articulé à une volonté d'entreprendre dans le domaine générateur de transformation sociétale.

5. METHODES

Toute recherche scientifique a pour but la recherche de la vérité. En effet la méthode est une sorte de discipline que l'esprit s'impose pour rechercher et découvrir la vérité dans les sciences.

Dans le cadre de notre travail, nous avons recouru à la méthode systémique que Guy ROCHER définit comme étant « toutes recherches, théorique ou empirique qui partant du postulat que la réalité sociale présente les caractères d'un système, interprété et expliqué les faits sociaux par les lois indépendantes qui se relient entre eux et qui forment une totalité ».((*)5)

Pour le KABEYA, « le système est une totalité qui comprend plusieurs parties appelées aussi sous-système qui est dans une relation d'interdépendance, de telle sorte que la modification qui touche le sous-système influence les autres sous-systèmes et le système lui-même ».

Au regard de notre sujet, l'utilisation de cette méthode s'explique par le fait que nous considérons la création des nouvelles provinces comme un élément nouvel dans le système administratif congolais, cet élément nouvel est introduit en vue d'un changement dans le mode de gestion de l'Etat en RDC.

5.1. TECHNIQUE

Les techniques sont des outils ou moyens mis à la disposition du chercheur pour atteindre son objectif. Pour Grawitz : « la technique est un procédé opérationnel rigoureux et bien définit dans le collecte des informations nécessaires à l'élaboration d'une recherche ».((*)6)

Dans ce travail, nous avons recouru aux techniques suivantes:

La technique documentaire: cet outil de recherche a été important dans l'enrichissement de notre travail. Lorsqu'on sait que toute démarche scientifique singulièrement sous forme de celui de travail de fin de cycle s'alimente sur des écrits existants. Nous avons ainsi consulté des ouvrages, des mémoires, des travaux de fin de cycle, des articles, des recueil, et sites internet relatifs au découpage territorial en RDC.

La technique d'observation directe à travers nos propres sens des groupes sociaux nous donne l'avantage en tant que chercheur, d'accéder à la vérité en observant de façon critique et à l'abri de la méfiance pour évaluer la façon dont est vécue le phénomène faisant objet de notre étude.

* (4) BONGELI Emile, cours de méthode de recherche en sciences sociales, G2 SPA/UNIKIN, 2015-2016

* (5) Guy ROCHER, manuel de recherche en science sociales, DUNOD, Paris, 2011, p. 17

* (6) GRAWITZ, M., les méthodes de recherche en sciences sociales 4ème éd. Dalloz, Paris, 1971, PP. 288-289.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy