WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Contribution de l'audit interne à  la maitrise des risques dans la gestion d'une entreprise.


par Augustin BATABABUDI
Institut Superieur de Commerce « ISC/GOMBE» - Licence 2015
  

précédent sommaire suivant

CHAPITRE CINQUIEME : CONTRIBUTION DE L'AUDIT INTERNE A LA MAITRISE DES RISQUES DANS LA GESTION DE L'OGEFREM

5.1. PROCEDURE DE L'AUDIT INTERNE

5.1.1. Gestion de l'entreprise

L'efficacité de la gestion est entendue en termes de performance de l'entreprise. Cette performance peut être évaluée soit en termes de résultat spécifique, qui peut être le profit, soit en termes de résultat global, comme le chiffre d'affaires. Le niveau de la performance dépend de la qualité qui, à son tour, est liée à « l'opportunité des décisions stratégiques mais aussi à l'action de chacun ainsi que la cohérence de l'ensemble de ces actions ».

Lorsque l'entreprise est gérée au travers des relations de délégation, l'établissement des contrats entre les différentes parties, spécifiant les droits, obligations et objectifs, implique non seulement un système de contrôle mais aussi des critères d'évaluation afin de réduire les dysfonctionnements.

5.1.2. Analyse des outils de gestion de l'entreprise

Les outils traditionnels : la comptabilité analytique, les budgets, les tableaux de bord jouent un rôle déterminant qui tient aux propriétés de l'information financière qu'ils sont chargés de traiter. D'autres outils sont également nécessaires à l'exercice des missions du contrôle de gestion. Les méthodes de gestion de projet méritent une mention spéciale car elles reposent sur des critères de minimisation des délais et pas seulement sur des critères de minimisation de coûts.

Les différents flux (matières, énergie, travail, information...) qui traversent une organisation se mesure avec des unités qui leur sont spécifiques. Les outils financiers sur la même cohérence formelle, définie par les relations comptables, et permettent de décrire le réalité à des niveaux de détails plus ou moins fin.

Le contrôle de gestion a un rôle important de formateur, de diffuseur de la culture économique dans l'entreprise et il s'attachera à montrer la signification en termes financiers des variables opérationnelles et en terme opérationnels des variables financières. Le contrôle de gestion devra plus généralement veiller à ce que les indicateurs monétaires soient toujours choisis en fonction de leur cohérence avec les processus techniques.

précédent sommaire suivant