WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Prise en charge et qualité de vie d'un patient schizophrène: vers une juste distance dans la relation de soins


par Chloé Desprez
Université de Caen  - Diplôme universitaire en soins infirmiers  2019
  

sommaire suivant

tudes

Travail de Fin d ' É

Travail de Fin d'Études dirigé par

Sandrine SALOMON, Cadre de santé formateur

INSTITUT DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS
DU CENTRE HOSPITALIER DE LISIEUX
Promotion 2016-2019

Chloé DESPREZ

Prise en charge et qualité de vie d'un patient
schizophrène

Vers une juste distance dans la relation de soins

Travail de Fin d'Études : Diplôme d'État en Soins Infirmiers

UE 5.6 S6 : Analyse de la qualité et traitement des données scientifiques et professionnelles

UE 3.4 S6 : Initiation à la démarche de recherche

Date : 21/05/2019

Charte anti-plagiat de la Direction régionale et départementale de la Jeunesse, des sports et de la Cohésion sociale de Normandie

La Direction Régionale et Départementale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion sociale délivre sous l'autorité du Préfet de région les diplômes du travail social et des auxiliaires médicaux et sous l'autorité du Ministre chargé des sports les diplômes du champ du sport et de l'animation.

Elle est également garante de la qualité des enseignements délivrés dans les dispositifs de formation préparant à l'obtention de ces diplômes.

C'est dans le but de garantir la valeur des diplômes qu'elle délivre et la qualité des dispositifs de formation qu'elle évalue que les directives suivantes sont formulées à l'endroit des étudiants et stagiaires en formation.

Article 1 :

« Le plagiat consiste à insérer dans tout travail, écrit ou oral, des formulations, phrases, passages, images, en les faisant passer pour siens. Le plagiat est réalisé de la part de l'auteur du travail (devenu le plagiaire) par l'omission de la référence correcte aux textes ou aux idées d'autrui et à leur source ».1

Article 2 :

Tout étudiant, tout stagiaire s'engage à encadrer par des guillemets tout texte ou partie de texte emprunté(e) ; et à faire figurer explicitement dans l'ensemble de ses travaux les références des sources de cet emprunt. Ce référencement doit permettre au lecteur et correcteur de vérifier l'exactitude des informations rapportées par consultation des sources utilisées.

Article 3 :

Le plagiaire s'expose aux procédures disciplinaires prévues au règlement intérieur de l'établissement de formation. En application du Code de l'éducation2 et du Code

1 Site Université de Genève http://www.unige.ch/ses/telecharger/unige/directive-PLAGIAT-19092011.pdf

2 Article L331-3 du Code de l'éducation : « les fraudes commises dans les examens et les concours publics qui ont pour objet l'acquisition d'un diplôme délivré par l'Etat sont réprimées dans les conditions fixées par la loi du 23 décembre 1901 réprimant les fraudes dans les examens et concours publics ».

DESPREZ Chloé | Travail de Fin d'Etudes IFSI de Lisieux | Mai 2019 2

pénal3, Il s'expose également aux poursuites et peines pénales que la DRDJSCS est en droit d'engager. Cette exposition vaut également pour tout complice du délit.

Article 4 :

Tout étudiant et stagiaire s'engage à faire figurer et à signer sur chacun de ses travaux, deuxième de couverture, cette charte dument signée qui vaut engagement :

Je soussigné-e

atteste avoir pris connaissance de la charte anti plagiat élaborée par la DRDJSCS de Normandie et de m'y être conformé-e.

Et certifie que le mémoire/dossier présenté étant le fruit de mon travail personnel, il ne pourra être cité sans respect des principes de cette charte

Fait à Le Suivi de la signature

DESPREZ Chloé | Travail de Fin d'Etudes IFSI de Lisieux | Mai 2019 3

3 Articles 121-6 et 121-7 du Code pénal.

Remerciements

« Soyons reconnaissants aux personnes qui nous donnent du bonheur; elles sont les
charmants jardiniers par qui nos âmes fleurissent
» Marcel Proust

Je tiens tout d'abord à remercier ma référente pédagogique, Mme Salomon, pour la qualité de son accompagnement pendant ces trois années d'études. Je tiens également à lui dire merci pour m'avoir soutenue tout au long de ce mémoire et avoir su me guider dans mes questionnements tout en me laissant libre de mes choix. Tout simplement, merci pour tout.

Mes remerciements vont ensuite à chaque membre de ma famille pour le soutien, la bienveillance et l'amour qu'ils m'apportent chaque jour. Merci d'avoir fait de moi ce que je suis aujourd'hui. Merci pour tout ce que vous faites pour moi.

Un grand merci à ma deuxième famille, mes amis, d'être d'aussi belles personnes et d'avoir fait également de moi ce que je suis. Merci pour le bonheur et la joie de vivre que vous m'apportez dans mon quotidien depuis toutes ces années.

Merci à toi Edgar, d'avoir pu créer en image ma représentation de la schizophrénie. Mais surtout merci d'être présent dans ma vie depuis tout ce temps. Merci pour ton amour si précieux, ton soutien et tout le bonheur que tu m'apportes à toi tout seul.

Merci à l'ensemble des professeurs de l'IFSI de Lisieux pour leur bienveillance et leur investissement tout au long de ces trois années.

Merci à toutes les personnes que j'ai pu rencontrer lors de ma formation pour leur bienveillance et leur gentillesse mais aussi pour m'avoir transmis leur savoir.

Merci à tous ceux que j'aurais pu oublier.

DESPREZ Chloé | Travail de Fin d'Etudes IFSI de Lisieux | Mai 2019 4

Ainsi, merci à toutes ces personnes de m'avoir permis de réaliser ce travail.

DESPREZ Chloé | Travail de Fin d'Etudes IFSI de Lisieux | Mai 2019 5

DROITS D'AUTEURS

Cette création est mise à disposition selon le Contrat : « Attribution-Pas d'Utilisation

Commerciale-Pas de modification 2.0 France » disponible en ligne
http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr/

DESPREZ Chloé | Travail de Fin d'Etudes IFSI de Lisieux | Mai 2019 6

TABLE DES MATIERES

Introduction 8

1) Situation d'appel 9

2) Mes motivations 10

2.1. Motivations personnelles 10

2.2. Motivations professionnels 10

3) Du questionnement à la question de départ 12

3.1. Le questionnement 12

3.2. Le constat 13

3.3. La question de départ 13

4) Le cadre conceptuel 14

4.1. La schizophrénie 14

4.1.1. Définition de la schizophrénie 14

4.1.2. Les différentes formes classiques 15

4.1.3. Une maladie chronique 16

4.2. La qualité de vie d'un patient schizophrène 17

4.2.1. Qu'est-ce que la qualité de vie ? 17

4.2.2. La schizophrénie au quotidien 20

4.2.2.1. La distorsion des sensations 20

4.2.2.2. Les délires et les hallucinations 20

4.2.3. La schizophrénie et l'impact sur les relations sociales 21

4.3. La prise en charge infirmière d'un patient schizophrène 23

4.3.1. Les compétences relationnelles de l'infirmière 23

4.3.2. Le travail en équipe 24

4.3.3. La relation de soin 26

4.4. La juste distance 28

5) L'enquête auprès des professionnels 31

5.1. Moyens d'enquête 31

5.2. Choix des professionnels 31

5.3. Lieu et temps de l'enquête 32

5.4. Les limites et les difficultés de l'enquête 32

6) L'analyse 33

7)

DESPREZ Chloé | Travail de Fin d'Etudes IFSI de Lisieux | Mai 2019 7

La problématique 43

8) La question de recherche 44

Conclusion 46

Références bibliographiques 48

DESPREZ Chloé | Travail de Fin d'Etudes IFSI de Lisieux | Mai 2019 8

INTRODUCTION

La schizophrénie est connue depuis plusieurs années mais elle reste difficilement définissable de par sa complexité. Il est important de préciser que ce travail de fin d'étude met l'accent sur la souffrance du patient schizophrène, sur ses angoisses intenses et son quotidien parfois éprouvant. Mais ce mémoire a également pour mission modeste de pouvoir transmettre à tous ceux qui le liront une vision plus positive de la schizophrénie. Un travail essayant de modifier les préjugés et de faire comprendre à l'autre que vivre avec la schizophrénie est une souffrance, une maladie tout simplement.

Par ailleurs, le patient schizophrène doit se reconstruire un lien avec le monde extérieur, parfois même le construire. Il s'agit plus précisément d'un lien avec les éléments relationnels et sociaux qui se rattachent à ce monde. Mais cette réhabilitation n'est pas une chose évidente et sous-entend un travail qui peut parfois être difficile pour le patient. Les soignants doivent donc être en mesure de l'accompagner dans ce changement et l'aider à avancer avec sa maladie. Il en découle alors une relation entre le patient et le soignant dans le but de penser son devenir et d'atteindre une qualité de vie pour lui. Cette relation de soins consiste donc à l'accompagner dans ce mouvement où il va tenter d'investir le monde qui l'entoure. Un affrontement et une source de souffrance auxquels il devra faire face pour apprendre à vivre avec la maladie. Mais cette relation ne semble pas être la seule notion bénéfique pour le patient, nous parlerons également de la juste distance dans cette dernière. Cette réflexion sur cette juste distance trouve son origine dans une situation vécue avec un patient schizophrène lors d'un stage en psychiatrie pendant ma première année de formation. C'est pourquoi, mon travail de fin d'étude porte sur ce sujet. Ainsi, dans un premier temps, nous développerons à partir de cette réflexion, le cadre théorique mettant en avant les différents concepts en lien avec ma question de départ. Ensuite, en second lieu, afin de faire le parallèle entre la théorie et la pratique et ainsi concrétiser ou non mon travail de recherche, nous parlerons de l'analyse élaborée grâce aux entretiens effectués auprès d'infirmiers travaillant en psychiatrie. Un travail m'ayant amené à réfléchir sur les actions permettant une prise en charge de qualité du patient schizophrène.

DESPREZ Chloé | Travail de Fin d'Etudes IFSI de Lisieux | Mai 2019 9

1) Situation d'appel

Ma situation se passe lors de mon troisième stage de ma première année d'étude en soins infirmiers dans l'une des unités de moyen et long séjour d'un établissement public de santé mentale.

Durant ma deuxième semaine de stage, un barbecue était organisé ce jour dans notre secteur. En fin de matinée, avec plusieurs membres de l'équipe nous décidons de commencer à préparer l'installation pour le repas du midi à l'extérieur dans le petit jardin de l'unité. Après une trentaine de minutes, un de nos patients, Monsieur B, s'avance vers nous avec un bouquet de fleur à la main. Monsieur B est un patient de 27 ans, diagnostiqué schizophrène. Il est très fermé et provocateur envers l'équipe soignante ce qui rend la communication difficile dans la plupart des cas.

Il continue à s'avancer petit à petit avec les fleurs et se dirige finalement progressivement dans ma direction puis s'arrête face à moi. Le patient me tend le bouquet de fleurs et ajoute qu'il est pour moi, que c'est un cadeau. A ce moment, la stupéfaction m'envahit et me fige l'espace d'un instant, je ne m'y attendais absolument pas. Je ne comprends pas pourquoi ce geste car ma communication avec lui se limite pratiquement qu'à un bonjour et à un sourire. Il est déjà arrivé que de lui-même Monsieur B vienne me parler mais cela restait occasionnel car la plupart du temps lorsque je lui parlais je n'avais pas toujours de réponse de sa part. Je décide donc de lui demander où est-ce qu'il a acheté ceci et surtout pourquoi il veut m'offrir ces fleurs. Il me répond spontanément qu'il est sorti les acheter au magasin en dehors de l'établissement et qu'il l'a fait parce qu'il avait envie de m'en offrir. Je regarde brièvement les personnes de l'équipe autour de moi qui semblaient surprises de ce geste et mécontentes car Monsieur B n'a pas le droit de sortir de l'enceinte de la structure. L'équipe ne me dit rien et me laisse gérer la situation. Je commence donc par expliquer à Monsieur B que ce geste est gentil de sa part puis je réaffirme ma position professionnelle en lui faisant comprendre que je suis ici en stage en tant que soignante comme les autres membres de l'équipe et qu'il ne peut pas se permettre d'agir de cette façon. De plus, je lui rappelle qu'il a l'interdiction de sortir en dehors de l'établissement même si cela part d'une bonne intention. Je décide donc d'accepter les fleurs mais au nom de toutes les personnes travaillant ici et non pas seulement pour moi, puis de les mettre dans la salle à manger à la vue de tous pour que tout le monde en profite, patients comme soignants.

DESPREZ Chloé | Travail de Fin d'Etudes IFSI de Lisieux | Mai 2019 10

2) Mes motivations

2.1. Motivations personnelles

En ce qui concerne mes motivations personnelles, il me semblait évident de choisir un sujet sur la relation à l'autre, un thème en concordance avec la personne que je suis. Les relations humaines sont pour moi un épanouissement permanent qui me permet de m'enrichir et d'avancer dans mon quotidien, je dirais même qu'elles sont au centre de ma vie. Nous sommes tous en permanence en communication avec les autres que ce soit verbale ou non verbale, que ce soit sur le plan personnel ou professionnel. Il est donc important pour ma part de travailler sur ce sujet qui est un paramètre essentiel à la vie. Les relations sociales sont chacune d'elles uniques car chaque personne est différente et n'interagit pas de la même manière. Elles peuvent parfois être incertaines et aléatoires dans l'interprétation des échanges, parfois non réciproques et unilatérales. Pour moi, la relation à l'autre sous-entend adaptabilité et tolérance, empathie, écoute et partage mais cette définition ne sera pas la même pour tous. J'aime la relation sous tous ses aspects. De ce fait, j'ai choisi celle de la psychiatrie car elle illustre bien la diversité des relations possibles. Une relation soignant soigné qui demande une attention particulière sur la façon de communiquer et d'échanger, qui bouscule les idées déjà construites sur les bonnes manières de faire. C'est un secteur spécifique qui me fascine dont l'essentiel du travail est basé sur la relation humaine. De plus, j'aime comprendre les choses, les réactions de chacun et leur façon de penser pour avoir un échange des plus bénéfiques possibles pour la personne. C'est également pour cela que j'ai choisi de parler de cette situation qui m'a beaucoup questionnée, essayé de comprendre ce qu'il s'est passé.

sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.