WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Contribution à l'histoire économique du Soudan Français, le commerce colonial de 1870 à 1960

( Télécharger le fichier original )
par Djibril Issa Niaré
Université de Bamako Faculté des Lettres, Langues, Arts et Sciences Humaines (FLASH) - Maitr??se 2003
  

précédent sommaire suivant

4-Le cadre monétaire

Le concept de monnaie paraît important pour plusieurs raisons. Primo, il permet d'évaluer la valeur des différentes opérations effectuées (importation et exportation), secundo, il permet de connaître le futur état des marchés financiers mondiaux, car il retrace l'histoire des monnaies des différents pays concernés.

Pour notre étude qui concerne le Soudan Français, il existait avant la colonisation deux formes essentielles d'échange, à savoir : le troc et un mode d'économie de marché animé par les cauris et des pièces d'argent venues des comptoirs des côtes et d'Afrique du nord. Cet état de fait est présent à partir du XVIIème siècle. La France à travers une série de décisions imposera sa monnaie comme désormais la seule monnaie légale autorisée servant à faire les paiements dans l'A.O.F. particulièrement. D'abord elle interdit les paiements des impôts en nature, tout en permettant de les faire en cauris6(*). A partir de 1920 la seule monnaie en usage fut le Franc Français. Cet arrêté tout en stabilisant le cadre monétaire, permettant d'évaluer le volume de cauris circulant dans l'espace colonial français. Ainsi les cauris étaient taxés à 1Franc pour 1000 cauris.

Quant au troc, il est encore présent à la fin des années 30 du XXème siècle. Il persista surtout dans les localités éloignées des centres du circuit économique et dans les moments de crise particulièrement pendant les guerres mondiales ou la liquidité se fait rare et les indigènes se voient contraints d'effectuer cette forme d'échange. Mais toutes les grandes opérations se faisaient en monnaie française. Cette monnaie fut d'usage jusqu'à la veille des indépendances. Cela permet à la France de stabiliser et maîtriser la connaissance des volumes des marchandises à traiter.

* 6 La décision No 949 du 1er décembre 1916 interdit le paiement des impôts en cauris et d'autres monnaies différentes de celle de la France. Cette décision entre en vigueur par l'arrêté n° 838 du 27 Juillet 1920, Q250 Fonds Anciens, Archives Nationales du Mali à Koulouba.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.