WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La famille des nucléosides monophosphate kinases : importance métabolique, structures et intérêts thérapeutiques

( Télécharger le fichier original )
par Ahmed MEKSEM
Grandes écoles du vivant : agro paris tech - Master 2 Recherche Nutrition et Santé 2006
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

1.2.2-Les nucléosides et les nucléotides

Les nucléosides : Un nucléoside est une molécule formée d'un ribose (dans le cas de

l'ARN) ou d'un 2'-désoxyribose (dans le cas de l'ADN) lié soit à une purine ou à une

pyrimidine ; une liaison covalente s'établie entre le carbone C1' du pentose et l'azote N9 de la

purine ou N1 de la pyrimidine.

Le pentose est sous forme furanique et la liaison osidique est sous la configuration

b (N-b-glycosidique). Le tableau 1 indique la nomenclature des principaux nucléosides.

Les nucléotides : Un nucléotide, ester phosphorique de nucléosides, contient un

nucléoside lié à un ou à plusieurs groupements phosphoryles fixés sur le carbone C5' du

pentofuranose, Le tableau 2 indique la nomenclature des principaux nucléotides.

L'enchaînement de plusieurs nucléotides, reliés entre eux par des liaisons 3'-5'

phosphodiester, aboutit à la formation d'oligonucléotides et de polynucléotides constitutifs de

l'ADN et de l'ARN.

Chez les mammifères, les besoins en nucléosides sont assurés soit :

_ Par la synthèse de novo ; dans ce cas les ribo et les désoxyribonucléosides

monophosphates sont convertis de la forme monophosphate à la forme di- puis triphosphate.

_ Par recyclage des nucléosides provenant de la nourriture ou de la dégradation cellulaire de

l'ADN (Pruvost, 2002 ; Sandrini et Piskur, 2005).

Le système de récupération constitue la source de la plus importante de production de

nucléotides nécessaires pour la synthèse de l'ADN et de l'ARN, ce système est ainsi ciblé en

pharmacologie pour activer les promédicaments antiviraux par phosphorylation, seuls les

NTP sont utilisables pour la synthèse d'acides nucléiques ; en revanche, la synthèse de novo

est ciblée en chimiothérapie pour inhiber l'anabolisme des bases puriques et pyrimidiques

(Sandrini et Piskur, 2005).

Rô l e s p h y s i o l o g i q u e s e t p h a rma c o l o g i q u e s d e s n u c l é o t i d e s

Le phosphate d'un nucléotide peut subir des phosphorylations pour produire des

nucléotides diphosphates et triphosphates, par exemple l'ADP et l'ATP. Pour chacun des

monophosphates de ribonucléoside et de désoxyrironucléoside, les nucléotides sont trouvés

principalement comme unités monomériques constitutives des acides nucléiques de la cellule

(ADN et ARN).

Cependant, les nucléotides sont également indispensables pour plusieurs autres

fonctions cellulaires importantes. Ces fonctions se résument selon King (2005) :

_ Servir de réserve d'énergie (accepter, stocker et transférer l'énergie chimique pour une

utilisation future) dans des réactions de transfert de phosphate effectuées principalement

par l'ATP.

_ Entrer dans la constitution de plusieurs coenzymes importants comme : le NAD + , le NADP+ et le coenzyme A.

_ Servir de médiateurs dans nombreux processus cellulaires importants, tel le cas des

seconds messagers qui interviennent dans des événements de transduction du signal, dont

le plus important est l'AMPc.

_ Intervenir dans nombreuses réactions enzymatiques de contrôle via des effets

allostériques.

_ Servir d'intermédiaires activés dans de nombreuses réactions biosynthétiques.

précédent sommaire suivant











Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.