WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Chambre d'isolement : du point de vue des patients. Impact d'un temps d'élaboration sur le vécu des patients après un séjour en chambre d'isolement dans une unité d'hospitalisation de psychiatrie adulte

( Télécharger le fichier original )
par Charlotte Mouillerac
Université Paris 8 - Master 1 psychologie clinique et psychopathologie 2007
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

6.4 L'INTENSITÉ

L'utilisation qui est faite de la CI est très variable d'un établissement à l'autre. Friard nous apprend qu'à Paris, 70 % des infirmiers n'ont jamais utilisé la contention et qu'en province, ils ne sont que 29%. Alors qu'ils démontrent que la contention est une pratique fortement mais inégalement utilisée en France, ces chiffres peuvent paraître étonnamment bas à quelqu'un qui, comme moi, travaille dans un hôpital où la contention est utilisée très régulièrement et où, vraisemblablement, 100% des infirmiers ont eu à l'utiliser à un moment ou un autre.

6.4.1 NOMBRE DE PATIENTS ISOLÉS

Le pourcentage de patients ayant été isolés varie de 1,9% (APA) à 66%.

En France, le nombre de chambres d'isolement en psychiatrie adulte est estimé à 1560 d'après une enquête de Morello et col.40(*). Ce chiffre ne tient pas compte des mesures d'isolement réalisées dans des chambres non spécifiques, comme cela peut arriver.

Il semblerait que les services présentant les plus hauts taux d'occupation de CI sont ceux dont la politique est de refuser la médication pendant les temps d'observation et de diagnostic.

Les caractéristiques des différents services étudiés sont cependant trop diverses pour pouvoir déterminer un réel lien de cause à effet : unités petites ou grandes, à population sélectionnée ou non, accueillant des pathologies aiguës ou chroniques, utilisant ou non une médication psycho-active, préconisant ou non l'isolement systématique des patients sous contrainte, avec un personnel nombreux ou pas, formé ou pas...

La population accueillie autant que le cadre de soin influe sensiblement sur le taux d'isolement.

La philosophie du service, l'état d'esprit des personnels, les précédents de violence dans le service créant une histoire traumatique ou non, la stabilité du personnel font aussi varier le taux d'incidence de l'isolement : Erikson et Realmuts41(*) en 1983 notent une diminution considérable du taux d'isolement dans une unité ayant vu au cours d'une année d'importants bouleversements dans le personnel (128 isolements) et se trouvant, deux ans plus tard, dans une situation beaucoup plus stable (44 isolements).

6.4.2 FRÉQUENCE DE L'ISOLEMENT

À nouveau, les chiffres sont très variables d'une étude à l'autre.

Certains patients ont une histoire émaillée d'épisodes d'isolement, alors que d'autres ne font pas plus d'un séjour en CI et que certains ne sont jamais isolés. Il apparaît probable que trop d'épisodes soient le signe d'une impasse dans la prise en charge.

* 40 Morello, R. / Riou, M. / Thouin, A. (1996) Les chambres d'isolement en milieu psychiatrique. Revue épidémiologique de Santé Publique. n°44. p 214-22

* 41 in Pépier, I. (1992) A propos de l'utilisation des chambres d'isolement dans l'institution psychiatrique. Thèse de médecine. Faculté de Dijon. p19

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy