WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Parcours en forêt et risque de dégradation des potentialités pastorales dans la IVème série forestière de Mekna (Tabarka-Tunisie)

( Télécharger le fichier original )
par Naceur BOUSSAIDI
Université Tunis-Cartage (INAT) - Mastère de l'INAT en lutte contre la désertification 2005
  

précédent sommaire suivant

3.3.3. Flore et Faune

3.3.3.1. Flore 

La formation végétale se caractérise commodément par les pourcentages du recouvrement des herbacées, des ligneux bas (c'est-à-dire inférieurs à 2m) et des ligneux hauts (supérieurs à 2m). Les formations végétales de la IVème série de Mekna sont présentées comme suit :

3.3.3.1.1. Formation forestière

Dans notre zone d'étude les espèces ligneuses les plus caractéristiques sont :

· Quercus suber (Chêne liège)

· Quercus canariensis (Chêne zeen)

Ces espèces occupent une surface réduite au Nord de la série et indiquent un apport pluviométrique annuel compris entre 1100 et 1500 mm. Leur limite inférieure est située à environ 600-650 m d'altitude mais elle peut descendre plus bas à la faveur de zones à microclimats plus frais où le chêne zeen retrouve les conditions hydriques qui lui sont indispensables.

3.3.3.1.2. Formation pré forestière et de maquis 

Le maquis est défini comme étant des formations ligneuses denses et plus hautes, se rencontrant sur des sols siliceux dans les étages bioclimatiques humides et subhumides. Exemple : le maquis du Nord (Kroumirie et Mogods). (D. G. F , 1995)

Le rôle joué par les arbustes devient de plus en plus important, notamment dans l'aménagement des terres à pâturage. En effet, en plus de leur rôle de protection des sols contre l'érosion, de production de bois, les arbustes constituent des réserves fourragères importantes utilisables par les animaux. Ainsi, les arbustes ont un rôle important dans la compensation des déficits fourragers pendant les périodes de l'année en permettant également d'atténuer les effets néfastes d'une sècheresse éventuelle. Les espèces ligneuses se caractérisent par leur résistance à la sècheresse et à la salinité.

Dans notre zone d'étude on rencontre les espèces suivantes :

Arbutus unedo, Phyllerea latifolia, Erica arborea, Myrtus communis, Cytisus villosus, Calicotome villosa, Rhamnus alaternus, Vibirnum tinus, Crataegus monogyna, Daphne gnidium, Cistus salvifolius, Pistacia lentiscus, Hedera helix, Lavandula stoechas, Crataegus azerolus, Rubus ulmifolius.

3.3.3.1.3. Formation herbacée et de pelouse 

Les pelouses sont définies comme étant des formations herbacées rases dont le rythme saisonnier est bien marqué. Elles sont constituées d'hémicryptophytes et de géophytes (D.G.F. ,1995)

La strate herbacée dans notre zone d'étude comporte les espèces suivantes :

Ficaria calthoefolia, Asplenum adiontum-nigrum, Limodorum arbotivum, Smilax aspera, Prunella vulgaris, Brachypodium silvaticum, Gallium ellipticum, Publicis odora, Asphodelus microcarpus, Agrimoria euphausiacé

3.3.3.1.4. Reboisement 

Les parcelles : 1 ; 2 ; 3 ; 4 ; 5 ; 6 ; 9 ; 10 ; 12 ; 13 ; 18 et 19 sont reboisées de Pin pignon et de Pin maritime plantés depuis 1968. Toutes ces plantations ont été exécutées en bandes, laissant le chêne liège sur pied dans les inter-bandes. Quelques plantations d'Eucalyptus camaldulensis et d'Acacia cyanophylla sont aussi localisées surtout dans les zones érodées.

3.3.3..2. Faune 

3.3.3.2.1. Faune sauvage 

L'aire étudiée constitue un biotope plus au moins artificialisé, mais riche en gibier à poils et à plume. La diversité des formations forestières correspond à une diversité des lieux de reproduction, de gagnage et de repos du gibier. Le potentiel alimentaire s'y trouve varié et échelonné tout au long de I'année suivant les saisons et les unités géomorphologiques.

Dans cet espace géographique s'interfèrent des sites plus au moins fertiles et attractifs pour le gibier. Ainsi les éclaircies sont toujours favorables aux productions fourragères (pinèdes, eucalyptus, subéraies), mais la fermeture de certaines formations forestières est bénéfique pour la reproduction des espèces de gibier.

Les espaces, plus ou moins limités (vides, clairières) peuvent être valorisés pour le gibier par des actions aménageantes simples, allant du recepage des espèces de maquis jusqu'au resemis et ou de plantation d'espèces fourragères locales. Parmi les espèces de faune sauvage, on peut évoquer :

Le cerf de berberie , le sanglier, le lièvre du Nord, le porc-épic, l'hérisson et le gibier à plume (les faucons, la buse variable, la circaète Jean le blanc, le milan noir, le busard des roseaux ,le hibou grand duc...) et d'autres espèces d'oiseaux.

3.3.3.2.2 Faune domestique (cheptel)

Le cheptel des habitants de la IVème série de Mekna est constitué essentiellement par : les caprins, les ovins, les bovins et les équidés en nombre réduit. (voir tableau 17)

3.3.4. Contexte socio-économique 

3.3.4.1. Population 

3.3.4.1.1. Milieu social 

3.3.4.1.1.1. Niveau de vie 

Après dépouillement des enquêtes socio-économiques on a remarqué qu'il y a une dispersion de l'habitat, l'attachement des habitants à certaines traditions, le manque d'une infrastructure de base (pistes), la population reste rurale et à mode de vie traditionnel et le niveau de vie reste bas et faible.

3.3.4.1.1.2. Données démographiques 

Les habitants de la zone sont regroupés dans 339 ménages comptant

1629 individus. L'ensemble de ces individus se répartissent sur 8 douars : Treiia, Hmeidia, Skhouna, Mgaidia, Hseinia, Jlaifia, Sidi Ruine et Dwahria.

Tableau : n°13 : répartition des ménages par douar

Douars

Nombre de famille

Nombre de ménage

Effectif total des habitants

Treiia 

75

68

270

Hmeidia

53

48

196

Skhouna

33

25

122

Mgaidia

123

105

455

Dhwahria

48

40

178

Hseinia

48

47

178

Jlaifia

46

46

170

Sidi Ruine

14

14

52

TOTAL

440

339

1629

1. Densité

Les zones forestières ne sont pas vides d'hommes, elles sont au contraire très peuplées. A une forte densité de population dans la IVème série de Mekna s'ajoute l'exiguïté des superficies cultivables et cultivées, la rareté des possibilités d'emploi.

Dans ces conditions l'élevage pastoral constitue une nécessité pour les populations puisque une partie importante de leurs revenus provient de l'élevage.

La population totale dans la IVème série de Mekna est 1629 individus repartis sur 8 douars. La densité (D) qui est le rapport entre la population totale (N) et la surface de la série (S). (ou le nombre d'habitant au km²)

D = N /S N = 1629 et S = 2256 Ha = 22,56 Km² ; D = 1629/ 22,56

D = 72 habitant / km², Ce taux est relativement faible reflétant le caractère dispersé de l'habitat et la possession de lopins de terre pour la pratique de l'agriculture vivrière.

Il existe en plus de grandes disparités dans la répartition de ces habitants sur le territoire, ce qui a pour conséquence qu'il n'est pas rare de trouver des zones où la densité est supérieure à 100 habitants au km² (Saoudi, 1983)

2. Activités et sources de revenus

D'après les résultats des enquêtes menées dans la zone d'étude, et après leur dépouillement, on a pu déduire ce qui suit : (tableau 14)

Tableau n° 14 : Activités et Sources de revenus

Nature de travail

Douar

A.A.P (%)

A.A.S (%)

A.T (%)

O.A.P (%)

O.A.S (%)

I.P (%)

I.O (%)

O.C.F (%)

Treiia

38.5

31.5

10.5

-

-

-

1.7

17.5

Hmeidia

3.4

27.5

31

-

-

13.7

3.4

20.6

Skhouna

-

22.0

30

-

6.2

1.2

2.4

20.4

Mgaidia

8.0

62.0

5

3

2.2

5

8.5

3

Hseinia

-

1.9

9.8

3.9

27.4

5.8

9.8

37.2

Dhwahria

-

18.1

21.2

-

6

-

3

9

Jleifia

 
 

6.3

2.1

21.2

2.1

21.2

46.8

Sidi Ruine

2.7

2.7

10.8

5.4

16.2

5.4

16.2

40.5

Moyenne

6.6

21.4

15.6

1.8

9.9

2.6

55.2

24.5

v Signification des abréviations :

A.A.S : Activités agricoles saisonnières O.C.F.O : Ouvrier de chantier forestier occasionnel. I.P : Immigré permanent

A.A.P : Activités agricoles permanentes I.O : Immigré occasionnel

A.T : Activités secteur tertiaire . O.A.P : Ouvrier agricole permanent.

O.A.S : Ouvrier agricole saisonnier

.

.3. Habitat 

Dans notre zone d'étude, les ménages sont regroupés en douars plus au moins étendus. On constate qu'il y a une différence remarquable de point de vue habitat et cela revient à une différence dans les revenus économiques.

Cette différence est représentée par le type d'habitat (maison en dur ou gourbi) ainsi que le nombre de chambres par maison.

Tableau n° 15 : Type d'habitat par douar

Douar

Maison en dur (en%)

Maison rudimentaire (en %)

 

1

2

3

4

\u-2264

1

2

3

4

\u-2264

Treiia

8.5

28.8

20.3

11.8

-

11.8

15.2

1.7

-

-

Hmeidia

8

60

20

8

-

-

-

-

-

-

Skhouna

26.9

53.8

8.3

-

-

5.5

-

-

-

-

Mgaidia

12.4

56.7

14

13

2.

-

-

-

-

-

Dhwahria

10.8

74.8

10.8

10.8

-

2.7

-

-

-

-

Hseinia

5.8

31.4

10.7

4.6

-

40.6

5.8

2.3

-

-

Jleifia

8.9

29.9

8.9

-

1.5

43.9

4.9

-

-

-

Sidi Ruine

4.3

32.6

10.8

4.3

-

43.4

4.3

-

-

-

Moyenne

10.7

46

12.9

6.56

2.68

18.5

03.7

0.5

-0

-0

D'après ce tableau on remarque que le pourcentage des maisons rudimentaires est dominé par celui des maisons en dur vu l'amélioration des conditions de vie des habitants de la zone étudiée.

3.3.4.2. Agriculture

 L'agriculture est d'une importance capitale dans la zone d'étude pour l'amélioration des revenus des habitants. Le tableau suivant nous donne une idée sur les surfaces agricoles utiles :

Tableau n°16 : Surfaces agricoles utiles par douar

Douar

Surface agricole utile / ha

Treiia

103,5625

Hmeidia

83,5625

Skhouna

23,5625

Mgaidia

104,25

Hseinia

70

Dhwahria

53,5625

Jleifia

35

Sidi Ruine

19

Total

492,5

D'après le tableau précédent, on remarque que la surface agricole utile dans notre zone d'étude représente 61% de la surface totale ce qui indique la place importante de l'agriculture dans la vie des habitants en tant que source de revenu dans la zone concernée.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.





BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.





Visitez Arcy sur Cure

Camping du Saucil a(Villeneuve sur Yonne)