WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Le viol au sein des catégories stigmatisées: L'exemple des femmes albinos violées de Brazzaville

( Télécharger le fichier original )
par félicité mireille nkanza nzenza
Université Cheikh Anta Diop - master 2005
  

sommaire suivant

UNIVERSITE CHEIKH ANTA DIOP DE DAKAR

FACULTE DES LETTRES ET SCIENCES HUMAINES

DEPARTEMENT DE SOCIOLOGIE

Mémoire de D.E.A

(Diplôme d'Etudes Approfondies)

LE VIOL AU SEIN DES CATEGORIES STIGMATISEES : L'EXEMPLE DES FEMMES ALBINOS VIOLEES DE BRAZZAVILLE.

Présenté et soutenu par : Directeur de Mémoire :

Félicité Mireille NKANZA-NZENZA M. Boubacar LY

Année Académique : 2006-2007

REMERCIEMENTS

Que soient ici remerciés

Boubacar LY, Professeur de sociologie à l'Université Cheick Anta Diop de Dakar

Pour avoir accepté de diriger ce mémoire de DEA
mais également pour avoir toujours été disponible même dans la maladie.

Pour avoir respecté mon choix
en me redonnant confiance, en me donnant les moyens théoriques d'aboutir
et en m'ayant donné
le goût de la recherche et l'exemple du don de soi

Sylvain FAYE
Professeur de sociologie (année de maîtrise) à l'Université Cheikh Anta Diop de Dakar

Lamine NDIAYE
Chef de Département de sociologie à l'Université Cheikh Anta Diop de Dakar

Emmanuel DAYO

Professeur (sociologie du travail) à l'Université Marien NGOUABI de Brazzaville

Et Euloge BOUEYA
Maître Assistant (démographie) à l'Université Marien NGOUABI de Brazzaville

Pour avoir accepté d'évaluer en experts les apports et les limites de ce travail.

A Lydie, Rufin, Lamine, Chirchille, Amélia, Dominique, Chrischneisch et la Belle, mon soutien moral

A mon ami Franck KISSAMBOU, constamment à l'écoute de mon travail

A Isis MPASSY, une histoire de confiance et une confiance en l'Histoire

A Destin et Théophane, la correction, le style et la légèreté

A toutes les personnes interrogées qui ont accepté de jouer le jeu

A la FDA et l'UNHACO pour m'avoir ouvert leurs portes

Aux Ministères de l'intérieur, de la Santé et de la Population et à tous ceux qui ont lutté pour permettre à tout enquêté de prendre un temps pour la recherche.

ERRATA

Page 14 : Au niveau des objectifs spécifiques, 1er objectif : c'est « décrire les circonstances des viols et les objets utilisés » au lieu de « décrire les circonstances des viols et moyens utilisés »

Page 27 : dernier paragraphe, avant dernier alinéa : c'est « ...qu'elles ont peur qu'on leur dise que c'est de leur faute... » au lieu de « qu'elles ont peur qu'ont leur dise que c'est de leur faute... »

Page 29 : 1er paragraphe, 4e phrase, c'est « Il s'agit d'une étude qualitative laquelle s'est servit aussi de quelques éléments quantitatifs pour appuyer les arguments qui sont développés. » au lieu de « .... Les arguments qui sont développées. »

Page 43 : le 1er paragraphe, la phrase est : « Les individus ont tendance à banaliser les viols et à ne pas s'inquiéter du sort réservé aux albinos » ; au lieu de : «Les individus ont tendance à banaliser et à s'inquiéter du sort réservé aux albinos »

Page 46 : 2ème paraphrase, 5e alinéa, c'est « ...retrouvées enceintes. » au lieu de « ...retrouvées enceinte. »

Page 50 : le point 5.1.1 : Le mariage. Dans la citation, 3e alinéa, c'est «Elles sont hideuses et répugnantes ... » au lieu de « Elles ont hideuses et répugnantes... »

Page 55 : dernier paragraphe, 9e alinéa : c'est « Ils sont à comparables à la chauve souris qui prend son envol qu'à la tombée de la nuit » au lieu de « ....qui prend s'envole... »

Page 56 : le point : 5-3.1 : Les causes : 9e alinéa : la phrase est : « En effet, depuis des lustres, la femme a toujours été perçue, selon la tradition judéo-chrétienne et la conception relevant.... » au lieu de « .....selon la tradition judéo-chrétienne et le conception... »

Page 57 : le 1er paragraphe, la phrase est : « C'est justement ce qui explique le fait que la naissance d'un albinos au sein de cette société soit directement impliquée à l'infidélité de la femme »

Page 59 : le point 5-3.3 : Rapport avec la société

- 4e alinéa, c'est «Et je comprends aujourd'hui, qu'il est difficile ... » au lieu de « ...qu'il est difficiles... »

- 12e alinéa, c'est « ...immédiat car celui-ci se méfie de lui et le traite de tout » au lieu de « ...lui traite de tout. »

CARACTERISTIQUES DES ENQUETES ET DESCRIPTION DES CIRCONSTANCES DU VIOL

Dans cette partie, il s'agira de mettre en exergue les résultats de l'enquête. Il couvre les points suivants : Caractéristiques démo-socio-economiques des enquêtés, connaissance et ampleur du phénomène de viols sur les albinos, caractéristiques des témoins et des auteurs de viols sur les albinos, caractéristiques des victimes, description des circonstances et moyens utilisés.

Caractéristiques démo-socio-économiques des enquétes

Il est question de décrire les caractéristiques démographiques des personnes interrogées dans leur répartition par sexe, âge, situation matrimoniale et leurs caractéristiques socio- économiques.

-La répartition des enquêtés par sexe :

La répartition des enquêtés par sexe montre que sur un effectif de 95 enquêtés, nous avons interrogé 51,58 % des femmes contre 48,42% des hommes. Le pourcentage élevé des femmes dans cette étude s'explique par le fait que l'enquête a été largement ouverte aux femmes albinos qui ont été prioritairement choisies en vue de mieux saisir et asseoir notre problématique.

Avec la progression ces dernières années de l'évaluation et la médiatisation du viol par les biais des campagnes de sensibilisation, des femmes albinos interrogées au cours de cette enquête n'hésitent pas de signaler les viols dont elles sont victimes. Elles n'ont pas honte ni peur d'être exclues de la communauté, car pour elles, elles le sont déjà. En sus, dans leur imaginaire, ces victimes albinos pensent que la verbalisation du viol les aiderait à `'s'insérer dans la société''.

En réalité, l'influence des pesanteurs socio-culturelles relatives à l'albinisme, contraint certaines victimes albinos à ne pas entretenir secrètement les viols dont elles ont été victimes.

Les 48,42% représentant les individus de sexe masculin reflètent non seulement la prise de conscience du phénomène par les hommes, mais également leur degré d'implication. En effet, ceux-ci ont intervenu massivement, avec dynamisme et volonté pour faire prévaloir leur opinion ou perception sur le viol des albinos. Aussi, par rapport à leur perception, certains enquêtés n'ont pas hésité de traiter le viol des albinos comme : `' une expression d'une vengeance déguisée''.

-Répartition des enquêtés selon le sexe et l'âge.

Sur un effectif total de 95 enquêtés, 10,52% d'individus de sexe féminin ont l'âge compris 15 et 19ans contre 7,36% ; 45,26% se retrouvent dans la tranche d'âge comprise entre 20 et 24ans dont 20 individus de sexe féminin et 23 seulement de sexe masculin ; 36,84% enquêtés ont l'âge allant de 25ans et plus dont 19 de sexe féminin et 16 de sexe masculin.

-Répartition des enquêtés selon la situation matrimoniale et le sexe.

La majorité des personnes interrogées sont célibataires (45,26%), suivi des mariés à l'état civil et/ou coutumièrement (21,05%) ; des personnes vivant en union libre (18,94%) ; les divorcés (9,47%) et enfin des veufs (4,21%). Ceux qui s'abstiennent de déclarer leur situation matrimoniale représentent un taux de 1,05%. Parmi les célibataires, les femmes sont plus nombreuses avec une proportion de 27,36% contre 17,89% pour les hommes. Dans la catégorie `'Marié'' les hommes sont plus nombreux soit (13,68% contre 7,39%). Les femmes sont également plus nombreuses que les hommes dans la catégorie : En union libre (11,57% contre 7,39%).

Au regard de ces résultats, on peut dire que la structure de l'échantillon des personnes enquêtées reflète celle de la population globale congolaise.

- Répartition des enquêtés selon le niveau d'instruction et le sexe.

Dans l'ensemble, 91,5% des individus enquêtés et qui ont répondu à la question relative au niveau d'instruction, ont une instruction scolaire ainsi qu'il apparaît au travers du Tableau 4 ci-dessus. Le groupe le plus important est celui des individus ayant atteint le niveau du secondaire 1er degré et du supérieur (23,15%). Ainsi, on peut conclure que l'enquête a porté sur une population instruite, donc capable d'apprécier avec un tant soit peu d'objectivité un certain nombre de problèmes.

- Répartition des enquêtés selon la situation économique et le sexe.

Les données recueillies sur le terrain et portées dans ce tableau révèlent que plus de la moitié (55,8%) des enquêtés sont sans activité économique. Il s'agit notamment des chômeurs (20%) ; des élèves/étudiantes (17,89%) ; ménagères (9,47%) et des retraités (7,39%). Néanmoins, 44,21% de la population enquêtée est occupée, parmi lesquels 25,26% d'hommes et 18,94% de femmes. Par ailleurs, dans l'ensemble de la population sans activité économique, les femmes représentent 32,62% tandis que les hommes ont une proportion de contre 23,16%. Ces résultats reflètent la situation globale de la population congolaise où les hommes sont plus représentés dans les diverses branches de l'activité économique tandis que les femmes sont vouées par tradition aux activités domestiques.

- Répartition des enquêtés selon leur catégorie sociale 

Il ressort de ce Tableau 6, que sur un effectif total de 95 individus (albinos et non), l'enquête nous permis d'identifier 15 victimes albinos soit 15,78%, 3,15% des agresseurs, 5,26% de témoins, 7,39% des pasteurs (dont 3,15% de femmes et 4,21% des hommes). Quant aux devins guérisseurs et aux dignitaires, ils ont représenté respectivement la proportion de 4,21% et 5,26%. La catégorie `'Autres'' couvre simultanément les parents des victimes, les proches ou des individus neutres avec une forte proportion de 58,94% (32,63% de femmes et 26,31% des hommes).

sommaire suivant