WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Le viol au sein des catégories stigmatisées: L'exemple des femmes albinos violées de Brazzaville

( Télécharger le fichier original )
par félicité mireille nkanza nzenza
Université Cheikh Anta Diop - Master 2005
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

Chapitre 3.2 : Connaissances et ampleur du phénomène de viols sur les albinos

Ce point porte son regard sur la connaissance des populations enquêtées sur les viols des albinos et sur son ampleur afin de mieux saisir l'un des objectifs fixés par la présente étude.

- Répartition des enquêtés selon le fait d'avoir entendu parler ou non de viols à l'égard des albinos et sexe.

Consciente de ce que tous les enquêtés interviewés n'étaient pas des albinos et des victimes des viols dont il est question dans cette étude, il était important de voir si ces personnes avaient entendu parler des viols faits aux femmes albinos uniquement. L'examen des données reproduites dans le tableau 7 y relatif montre que la majorité des individus interrogés (63,15%) ont effectivement entendu parler des viols des albinos, contre seulement 27,36% qui n'ont rien entendu du tout. Un enquêté nous a confié :

(N.), albinos : `' aujourd'hui, plus rien ne passe sous silence. Qui n'est pas au courant des viols des albinos ? Je suis au courant mais, les gens font semblant de l'ignorer parce que ce sont des hommes politiques qui seraient au centre de ces exactions sexuelles. La liberté d'expression n'est pas admise dans cette société où il y a tout le temps les règlements de compte.''

Ce fait est bien connu par la majorité de nos enquêtés, et cette connaissance est constatée tant chez les femmes que chez les hommes. Cette forte proportion des personnes qui reconnaissent avoir entendu parler de ce fait social montre que les viols des personnes albinos sont devenus un fait social courant avec le risque d'être banalisé dans cette société congolaise si des mesures rigoureuses ne sont pas prises par les pouvoirs publics. Mais, si ce phénomène social est bien connu des brazzavillois, il reste à savoir comment définissent ou se représentent ils ces albinos.

- Répartition des enquêtés ayant entendu parler de viols des albinos selon le fait de connaître ou non une victime et sexe.

Parmi les personnes qui ont déclaré avoir entendu parler de viol sur les albinos, 63,33% ne connaissent aucune victime contre 20% qui connaissent au moins une albinos victime.

Ce manque de connaissance des individus albinos victimes est plus remarqué chez les femmes (35%) contre 28,33% des hommes. Ce manque de reconnaissance dénote également un certain désintéressement de la personne albinos dans cette société congolaise.

`'Mon temps est très précieux et je ne puis le consacrer à des insanités ou futilités. La situation des albinos me préoccupe peu... pour tout vous dire. C'est le cadet de mes soucis, donc j'ignore si elles sont victimes de viols ou non. Mais entre temps, pourquoi les violer ? Mais les hommes n'ont aucune gène.'' A déclaré (A.)., une étudiante de 24ans.

- Répartition des enquêtés ayant déclaré connaître la victime albinos selon le nombre déclaré de celles-ci

Dans l'ensemble, (12 soit 20%) les personnes ont déclaré connaître au moins une femme albinos violée.

(Pasteur M. R.):'' Le viol des albinos n'est plus un phénomène à nier et en tant que serviteur de Dieu, j'ai reçu plusieurs femmes victimes dont les albinos. Leur situation m'écoeure énormément. Car les albinos ne disent rien, elles ont tendance à accepter cela comme une punition divine. Il arrive parfois, quand elles viennent m'en parler de demander pardon à Dieu, parce que justement elles pensent qu'elles sont responsables de qui se produit dans leur vie...''

(La majorité des enquêtés (58,33%) connaissent une seule victime ; ceux qui en connaissent deux représentent 25% ; 16,66% connaissent trois ou plus victimes.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy



La Quadrature du Net