WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'approche interculturelle en Prevention Specialisée

( Télécharger le fichier original )
par Yassine Jelouali
Université Paris 13 - IRTS - DEES-Licence 2003
  

sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

I.S.I.S.

~ NEUILLY SUR MARNE ~

«Pour connaître l'autre, il faut connaître les prismes à travers lesquels on le regarde

Monique Ouellette

L'APPROCHE INTERCULTURELLE

EN PREVENTION SPECIALISE

JELOUALI yassine

Mémoire présenté en vue de l'obtention du diplôme d'état d'éducateur spécialisé ~ Session 2003 ~

Sommaire

Introduction P 5

ChapitreI: L'Identité Culturelle.

I/ L'Immigration P 9

Première vague d'immigration

Deuxième vague d'immigration

Intégration de ces deux vagues d'immigration dans la société française

L'arrêt de l'immigration

Etat des lieux

II/ Identité et culture P 15

o L'identité

o Les mécanismes d'inclusion

- L'enculturation

- L'adaptation

- L'intégration

- L'acculturation

o Les mécanismes d'exclusion

- Les représentations : stéréotypes et préjugés

-L'ethnocentrisme

o Les stratégies identitaires

Chapitre II: OBSERVATIONS DE TERRAINS P 24

I/ Présentation du terrain d'étude P 24

La prévention spécialisée

o Les principes de la prévention spécialisée

o Le club de prévention Rue Verte P 29

- Dénomination et fonctionnement administratif

- Territoire

- la population

II/ Présentation des situations P 33

o Première situation : A

o Deuxième situation : M.

o situations : Incompréhensions culturelles

ChapitreIII: INTERET ET ENJEUX D'UNE APPROCHE INTERCULTURELLE

I/ Approche interculturelle P 57

o La décentration

o Le système de référence de l'autre

o Négociation et médiation

II/ Approche interculturelle et catégorisation P 61

CONCLUSION P 62

REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES P 63

ANNEXES P 65

Introduction

Le choix d'un sujet du mémoire n'est jamais anodin. Mon origine tunisienne a eu sûrement une influence sur ce choix. La migration de mes parents, ma jeunesse passée dans un quartier dit « difficile », ma relation avec les éducateurs durant mon adolescence sont autant de facteurs qui m'ont influés sur ce thème. Cependant, ce choix résulte également des différents échanges que j'ai eu avec les travailleurs sociaux et cela avant et pendant ma formation.

Il est intéressant de voir le vif intérêt des médias, qu'ils soient sur un support écrit ou audiovisuel, pour les problèmes qui se posent dans les quartiers dits « sensibles ». Cependant leur analyse me semble incomplète.

Il me paraît cependant nécessaire d'aller plus loin dans l'analyse de la situation, hors les clichés et les opinions, pour mieux cerner la réalité et s'inscrire dans une démarche plus constructive.

Nous devrions donc, rendre compte des problématiques qui Sous-tendent l'intégration et tous problèmes qui y sont associés. On constate que les significations associées à la famille immigrée sont dépendantes des présupposées et des attentes normatives qu'informe une culture publique des problèmes de l'immigration.

La problématique de mon sujet de mémoire est née d'un constat que j'ai pu faire dans mes différents lieux de stages.

En effet, j'ai pu observer au cours de ces trois années de formation, la difficulté rencontrée par certains éducateurs dans l'accompagnement des populations ayant vécu une migration familiale ou personnelle (de nationalité française ou non).

C'est à a partir de ce constat que j'ai décidé d'orienter ma réflexion sur notre intervention auprès des populations issues de l'immigration.

En effet, ayant des origines tunisiennes avec des parents qui ont vécu une migration, mes collègues me demandaient souvent des informations sur certaines cultures ainsi que sur la réaction d'enfants de migrants. C'est à ce moment là que je me questionnais sur notre intervention et accompagnement avec ces populations.

Cette réflexion, qui a débuté avant ma formation lorsque j'étais animateur socio-éducatif, a trouvé certaines réponses et pistes de réflexion dans la lecture du livre de Gilles Verbunt(1) : « Les obstacles culturels aux interventions sociales » ainsi qu'auprès des éducateurs que j'ais pu rencontré sur les différents lieux de stages.

Enfin, une situation particulière a entériné mon choix. Durant mon stage à responsabilité, un jeune français d'origine sénégalaise (il est née à Dakar) que le club de prévention accompagnait depuis quelques années a expliquer au club de prévention sa volonté d'aller voir un marabout afin de remédier à son problème de dos (problème chronique). Il s'en est suivi pendant quelques semaines un débat entre les éducateurs sur ce type de consultations, différentes dans nos pratiques de soins habituelles.

Malgré ce débat, l'équipe est restée partagée sur cette problématique : certains avançaient l'argument de la complémentarité de ce type de démarche ( avec un rendez-vous chez le médecin) alors que d'autres estimaient que l'accompagnement de cette personne vers une intégration dans la société française passait par un rejet de ces « ...croyances délirantes.../ »

C'est donc à travers ces deux expériences que j'ai commencé ma réflexion sur ce type de problématique. Et, cela m'a mené à m'interroger sur la prise en compte des références identitaires et culturelles dans notre pratique professionnelle, et, ceci m'a amené à la problématique suivante : En quoi la rencontre éducative, en prévention spécialisée, de jeunes migrants ou issue de l'immigration permet-elle de réinterroger les références de chacun ? Quels sont les enjeux et les conditions de la prise en compte des références culturelles dans l'intervention éducative pour contribuer à faciliter l'accès à une place d'acteur à part entière ?

Pour travailler cela, je me referai au champ de la prévention spécialisée et plus particulièrement au club de prévention ou j'ai effectué mon stage à responsabilité.

J'ai deux hypothèses de travail :

- L'éducateur doit, dans son accompagnement éducatif, tenir compte de l'aspect culturel de l'usager.

- l'identité de l'enfant du migrant est influencée par la culture d'origine des parents.

Les orientations théoriques choisies sont pluridisciplinaires de par la problématique : Psychologie sociale, Ethnologie (anthropologie), sociologie, psychologie, droit et histoire.

Afin d'étayer, de confirmer ou de nuancer voire d'infirmer les hypothèses émises précédemment je me propose de travailler sur trois axes.

Le premier axe sera un travail d'ordre historique et théorique ou j'essayerais de regrouper les différentes notions concernant le processus d'identité. Pour cela je me baserais sur une approche historique, ethnologique (et anthropologique) et sociologique (psychosociologique).

Le second axe comprendra, d'une part, une présentation du terrain d'observation : le club de prévention, et, d'autre part une présentation des situations rencontrées sur ce terrain.

Enfin, le troisième axe sera une synthèse analytique du travail effectué dans les deux premières parties ainsi qu'une réflexion sur la relation éducative basée sur une approche interculturelle.

Objectifs des chapitres :

n Chapitre I : le premier objectif de ce premier chapitre est de présenter en quoi consiste la trajectoire migratoire de la population immigrée et son état actuel. Le second objectif de ce chapitre sera d'exposer des argumentations théoriques en rapport avec mon sujet.

n Chapitre II : L'objectif de ce chapitre sera dans un premier temps d'exposer des situations rencontrées au cours de ma pratique d'éducateur et dans un second temps de les analyser.

n Chapitre III : Le troisième chapitre devra me permettre de confirmer ou d'infirmer mes hypothèses de travail

sommaire suivant