WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La déperdition des soins prénatals au Tchad

( Télécharger le fichier original )
par Franklin BOUBA DJOURDEBBE
IFORD/Université de Yaoundé II - DESS en démographie 2005
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

III.3 VARIABLES, INDICATEURS ET CONSTRUCTION DES

INDICATEURS COMPOSITES

Dans cette étude, nous avons retenu comme variables d'analyse :

ü la région de résidence : elle compte 12 modalités : Grand Nord, Chari Baguirmi, Guéra, Kanem, Logone Occidental, Logone Oriental, Mayo Kebbi, Moyen Chari, Ouaddaï, Salamat, Tandjilé et N'djaména.

ü Le milieu de résidence est mesuré par le milieu de résidence de fait dont les modalités sont : grandes villes, petites villes et rural.

ü L'ethnie est saisie à travers l'ethnie de la femme. Les modalités de cet indicateur sont : gorane, arabe, ouaddaï, baguirmi-kanembou, fitri-batha, hadjaraï-iro, sara, tandjilé et kebbi.

ü Le milieu de socialisation est saisi par l'endroit où l'enquêtée a passé les 12 premières années de son enfance. Les modalités de cet indicateur sont : grandes villes, petites villes et rural.

ü La religion est opérationnalisée par la religion de la femme. Ses modalités sont : chrétienne, musulmane et autres.

ü Le niveau de vie du ménage est saisi par les biens possédés par le ménage et les caractéristiques de l'habitat. Cet indicateur sera construit dans le cadre de cette étude (cf. paragraphe suivant).

ü L'âge est mesuré par l'âge de la femme au moment de l'enquête regroupé en 3 modalités : jeunes (15-24 ans), adultes (25-34 ans) et âgées (35 ans et plus).

ü La parité atteinte est mesurée par le nombre d'enfants nés vivants déclaré par la femme au moment de l'enquête, elle est regroupée en 3 modalités : primipares, multipares et grandes multipares.

ü L'opportunité de la grossesse : l'opportunité de la grossesse au moment de l'enquête est l'indicateur de cette variable. Ses modalités sont : opportune et inopportune.

ü Le niveau d'instruction de la femme est mesuré par la dernière classe atteinte par la femme dont les modalités sont : sans niveau, primaire, et secondaire ou plus.

ü L'accessibilité géographique est mesurée par la distance par rapport au centre SMI le plus proche. Ses modalités sont : < 5 km, 5-14 km et 15 km et plus.

ü La qualité des services prénatals est saisie à travers un certain nombre d'éléments tels que la prise du poids, de taille, de la tension artérielle, etc. (cf. paragraphe suivant).

ü La durée de la gestation à la CPN1 a 2 modalités : dans le premier trimestre de la grossesse et au-delà du premier trimestre.

ü La déperdition des soins prénatals est saisie indirectement à partir de nombre des visites prénatales (il faudrait que la femme ait effectué au moins une CPN relative à son dernier enfant).

III.3.1 INDICATEUR DU NIVEAU DE VIE

Plusieurs approches multidimensionnelles permettent de rendre compte du niveau de vie des ménages. On peut citer entre autres l'approche monétaire, l'approche subjective et l'approche par les conditions de vie. L'approche monétaire est de loin la plus répandue. Elle tient compte des revenus du ménage et cherche à fixer un seuil plus adapté selon la taille du ménage. L'approche dite subjective a été conçue par Van PRAAG (1968) pour contourner les inconvénients de la première approche. Elle intègre l'opinion de la personne enquêtée sur sa propre situation financière et son bien-être, du nombre d'enfants qu'il y a dans le ménage. Enfin, l'approche dite par les conditions de vie est élaborée à partir de nombreux indicateurs comme le manque de bien-être matériel ou de possibilité de participation à la vie sociale. Pour les tenants de cette approche, ce qui permet de définir la catégorie des pauvres ce n'est pas le manque de tel ou tel bien matériel élémentaire mais plutôt le cumul des handicaps.

Notre choix s'est porté sur l'approche par les conditions de vie que nous jugeons adaptable au contexte tchadien. Car les revenus ont toujours fait l'objet d'une mauvaise déclaration pour des raisons culturelles et fiscales. Outre, la principale raison, la nature des données dont nous disposons permet d'approcher une mesure des conditions de vie des ménages. L'identifiant de la construction de l'indicateur du niveau de vie prend en compte aussi bien les caractéristiques de l'habitat que les biens d'équipement du ménage : matériaux de construction du mur, du plancher et du toit, à la possession de biens tels que l'électricité, le téléphone, la radio, le téléviseur, le réfrigérateur, le vélo, la moto, la voiture, le mode d'approvisionnement en eau de boisson et le type de toilette. La valeur sociale et économique de ces biens n'étant pas la même en ville et en campagne, le niveau de vie a été créé séparément pour le milieu urbain et le milieu rural. Ces variables (caractéristiques des biens) ont été d'abord ordonnées selon échelle croissante en fonction de la cherté. Par exemple, la source d'approvisionnement d'eau ayant les modalités suivantes : eau de surface, puits non aménagé, puits aménagés et robinet. L'eau de surface a ainsi 1 point, le puits non aménagé 2 points, le puits aménagé 3 points et le robinet 4 points. Ces variables ordonnées ont ensuite été soumises à une Analyse en Composantes Principales (ACP). Enfin, la première composante (qui explique la plus grande part de la variance) a été soumise à une analyse de classification par la méthode des nuées dynamiques. La procédure a conduit à la construction de l'indicateur de niveau de vie à 3 modalités : « élevé », « moyen » et « faible ». Cette approche multidimensionnelle de construction du niveau de vie est la plus indiquée dans les EDS (Beninguisse et Kobiané, 2005). D'après cet indicateur, 63% des ménages sont de niveau de vie faible (pauvreté), 30% sont de niveau moyen et 7% de niveau élevé.

Graphique 3.5 : Répartition des ménages enquêtés selon le niveau de vie.

Source : Traitement des données de l'EDST (1996-1997).

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy



La Quadrature du Net