WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La déperdition des soins prénatals au Tchad

( Télécharger le fichier original )
par Franklin BOUBA DJOURDEBBE
IFORD/Université de Yaoundé II - DESS en démographie 2005
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

III.4 METHODES D'ANALYSE

Pour atteindre les objectifs fixés par l'étude, nous avons recouru à deux approches d'analyse : l'approche descriptive et l'approche multivariée.

III.4.1 APPROCHE DESCRIPTIVE

Dans le volet descriptif, nous nous sommes intéressés aux femmes ayant effectué au moins une consultation prénatale dans un centre biomédical. A ce stade descriptif, l'analyse a été menée en deux temps. Cette méthode d'analyse s'inspire des travaux de Beninguisse et collaborateurs (2005) sur la discontinuité des soins obstétricaux en Afrique.

Dans un premier temps, nous avons cherché à générer les probabilités de déperdition des soins à partir du nombre de visites prénatales à l'aide d'une feuille de calcul EXCEL. Pour y arriver, nous avons d'abord considéré les femmes ayant effectué au moins une visite prénatale pour leur naissance survenue au cours des 5 dernières années avant l'enquête selon le nombre de visites et la durée de la gestation à la première consultation prénatale (CPN1). Les femmes ont été stratifiées en deux principales catégories du fait que toutes les femmes ne débutent pas la CPN1 au même moment. Nous avons ainsi distingué les femmes qui ont débuté la CPN1 dans le premier trimestre de la grossesse de celles qui ont débuté la CPN1 au-delà du premier trimestre de la grossesse. Ensuite, nous avons généré les femmes ayant effectué au moins n visites puis les probabilités de continuité entre la visite t et la visite t+1. Enfin, nous avons donc déduit les probabilités de déperdition (complément à 1 de la probabilité de continuité) selon la méthodologie développée par Beninguisse et collaborateurs (2005) et dont les détails figurent au tableau 3.3.

Dans un second temps, nous avons croisé la variable nombre de visites avec toutes les autres variables indépendantes retenues à l'aide de la procédure « Crosstabs » du logiciel SPSS pour l'analyse pour ainsi apprécier la relation à l'aide de la statistique de Khi-deux.

Tableau 3.4 METHODE DE CALCUL DES PROBABILITES DE DEPERDITION

Nombre de visites

Prénatales

(1)

Nombre de femmes

Concernées

(2)

Nombre de femmes

Ayant effectué au

moins n visites

(3)

Probabilités de continuité entre la visite t et

la visite t+1

(4)

Probabilité de déperdition (complément à 1 de la probabilité de continuité)

(5)

1

n2

N- (n1+n2)

[N-(n1+n2)]/ [(N-n1)]

1- [N-(n1+n2)]/ [(N-n1)]

2

n3

N- (n1+n2+n3)

[N- (n1+n2+n3)]/ [N- (n1+n2)]

1- [N- (n1+n2+n3)]/ [N- (n1+n2)]

3

n4

N- (n1+n2+n3+n4)

[N- (n1+n2+n3+n4)]/ [N- (n1+n2+n3]

1- [N- (n1+n2+n3+n4)]/ [N- (n1+n2+n3]

...

...

...

...

...

Total

N

 
 
 

En guise d'exemple de calcul des probabilités de déperdition auTchad (1996-1997) selon le niveau d'instruction : Cas de femmes sans niveau.

Début de CPN1= premier trimestre

Visites

A

B

C

D

1

61

376

0,92

0,08

2

107

315

0,84

0,16

3

68

208

0,66

0,34

4

64

140

0,67

0,33

5

48

76

0,54

0,46

6

13

28

0,37

0,63

7

7

15

0,54

0,46

8

1

8

0,53

0,47

9

6

7

0,88

0,13

...

...

...

...

...

Total

409

 
 
 

Début de CPN1= au-delà du premier trimestre

Visites

A

B

C

D

1

186

512

0,84

0,16

2

167

326

0,64

0,36

3

94

159

0,49

0,51

4

37

65

0,41

0,59

5

17

28

0,43

0,57

6

4

11

0,39

0,61

7

4

7

0,64

0,36

8

1

3

0,43

0,57

9

1

2

0,67

0,33

...

...

...

...

...

Total

610

 
 
 

A : nombre de femmes concernées dans les grandes villes;

B : nombre de femmes ayant effectué au moins n visites ;

C : probabilités de continuité entre la visite t et la visite t+1 ;

D : probabilité de déperdition (complément à 1 de la probabilité de continuité).

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy



La Quadrature du Net