WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Pouvoirs publics et crises des entreprises publiques congolaises. Cas de la Gecamines au Katanga

( Télécharger le fichier original )
par Jean-luc MALANGO KITUNGANO
Université de Lubumbashi, RDC - Licence en sciences administratives 2007
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

STRUCTURE DES GRANDES DIRECTION HIERARCHIQUES ET ORGANIGRAMMES

1. STRUCTURE DES GRANDES DIRECTIONS HIERARCHIQUES

DIRECTION GENERALE (DG)

SECRETARIAT

GENERAL (S.G.)

DIRECTION DE PLANIFFICATION RECHERCHE ET DEVELOPPEMENT (PRD)

DIRECTION DE LA PARTICIPATION (DPA)

CENTRE DES PROFITS (CPR)

DIRECTION COMMERCIALE (DCO)

DIRECTION DE L'AUDIT INTERNE (A.I)

DIRECTION APPROVISIONNEMENT ET TRANSPORTS (DAT)

DIRECTION DE STRATEGIES DU MATERIEL (DSM)

DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES (DRH)

DIRECTION FINANCIERE (DFI)

DIRECTION TECHNIQUE (DT)

DIRECTION OPERATION GROUPE OUEST

(D.O.X)

DIRECTION OPERATION GROUPE CENTRE

(D.X.C)

DIRECTION OPERATION GROUPE SUD

(D.X.S)

Trésorier

Contrôle de gestion

Source : Professeur TSHILONDA, repris par MUYUK A CHAL, Gestion prévisionnelle des emplois et des compétences à la Gécamines, Mémoire en psychologie du travail, Unilu, 2004-2005. p. 34.

2. ORGANIGRAMME DE LA GECAMINES

(Organigramme général et organigramme de la Direction des ressources humaines)95(*)

III.2. FONCTIONNEMENT

La Gécamines est dirigée par un Administrateur délégué général secondé par un Administrateur Délégué Général adjoint. Il comprend 3 directions opérationnelles jouissant d'une autonomie de gestion : le Groupe sud, centre et ouest.

L'exploitation minière se réalise dans les mines à ciel ouvert et dans les mines souterraines. Les mines à ciel ouvert :

Groupe centre : mines de Kamfundwa et de Kamoya

Groupe ouest : mines de Dikuluwe, Mashamba et Kov.

Les mines souteraines :

Groupe sud : mine de Kipushi.

Groupe ouest : mine de Kamoto.

Les minerais extraits subissent des opérations de concentration par la flottaison avant d'alimenter les usines métallurgiques. La Gécamines dispose des concentrateurs à Kipushi, Kambove, Kakanda et Kolwezi.

La Gécamines dispose d'usines métallurgiques d'une capacité de 135.000 tonnes de cuivre et 8000 tonnes de cobalt par an à Likasi (usines de Shituru), de 175.000 tonnes de cuivre et 9.000 tonnes de cobalt à Kolwezi (Usines de Luilu), et de 65.000 tonnes de zinc à l'usine à zinc de Kolwezi (UZK).

Pour les besoins de ses usines hydrométallurgiques, la Gécamines produit de l'acide et de la chaux. Ces installations de production sont situées à Likasi. Au siège de Luena, dans le groupe ouest, la Gécamines exploite une mine de charbon dont la production est utilisée pour la fabrication de la chaux et du ciment.

La Gécamines dispose à Lubumbashi d'un Laminoir et d'une câblerie qui produisent des tôles en cuivre, des profilés laminés en cuivre et des câbles nus ou gainés. Deux ateliers importants, l'un à Likasi et l'autre à Kolwezi, sont équipés de machines modernes et permettent à la société de fabriquer des pièces de rechange et de rénover les engins.

La commercialisation des métaux et autres produits Gécamines s'effectue via les agents commerciaux ou directement avec les consommateurs pour les contrats à long terme.

A la tête de chaque groupe est placé un représentant de l'Administrateur Délégué Général qui assure les fonctions de directeur, à la direction des opérations de son ressort. Il est assisté par, selon l'importance du groupe qu'il supervise, d'un ou de deux directeurs des opérations adjoints.

La Gécamines dans son fonctionnement prend en compte les aspects sociaux. En effet, l'entreprise développe un ensemble d'activités dont l'objectif est le maintient du bien-être de ses agents et des membres de leurs familles. Les soins médicaux sont dispensés dans 3 cliniques et 4 mini-cliniques, 8 hôpitaux, 13 dispensaires périphériques, 15 permanences de la médecine du travail.

L'enseignement pour sa part, représente une infrastructure de 75 écoles primaires, 3 écoles secondaires d'enseignement général, 1 école technique industrielle, 5 écoles de formation professionnelle industrielle, 5 lycées de métiers pour les filles, 2 instituts techniques médicaux. Les cercles récréatifs ainsi que bien d'autres infrastructures sportives dont les stades et les piscines, les salles de jeux...Le logement est un secteur dans lequel la société a aussi consenti de gros investissements.

Au sein des groupes, il existe différents services regroupés selon l'importance des activités. Avec la restructuration de la Gécamines, les groupes dépendent de la direction technique en ce qui concerne la production et sont sous la supervision du directeur technique adjoint. Relèvent également de la direction technique : la direction de la stratégie du matériel, la direction des approvisionnements et transports, la direction de la planification, recherche et développement. Relèvent de la direction financière : la direction de trésorerie générale et la direction de contrôle général. Relèvent de l'administration centrale : la direction de l'audit interne, la direction des ressources humaines, la direction commerciale, la direction des participations96(*), la direction centre des profits97(*).

Pour clore cette section, faisons un bref aperçu d'un aspect important de l'entreprise à savoir le fonctionnement financier. L'exercice financier de la Gécamines commence le 1er janvier et finit le 31 décembre de la même année98(*).

C'est le conseil d'administration qui arrête chaque année un état des prévisions des dépenses et des recettes pour l'exercice à venir. Le budget de la Gécamines est divisé en budget d'exploitation et en budget d'investissement.

Le budget d'exploitation comprend :

1. En recettes : les ressources d'exploitation et les ressources diverses et accidentelles.

2. En dépenses : les charges d'exploitation, les charges du personnel (y compris les dépenses de formation professionnelle et toute autres dépenses faites dans l'intérêt du personnel), les charges fiscales et toute autres charges financières.

Le budget d'investissement comprend :

1. En dépenses : les frais d'acquisition, de renouvellement ou de développement des immobilisations de toute nature.

2. En recettes : les ressources prévues pour faire face à ces dépenses.

A la fin de l'exercice, le Conseil d'Administration fait établir, après inventaire :

- un état d'exécution du budget, lequel présente, dans ses colonnes successives, les prévisions de recettes et de dépenses, les différences entre les prévisions et les réalisations ;

- un tableau de formation du résultat et un bilan.

Il établit un rapport dans lequel il fournit tous les éléments d'information sur l'activité de l'entreprise au cours de l'exercice écoulé. Ce rapport est fournit aux pouvoirs publics (les commissaires aux comptes certifient les comptes annuels, le ministère du Portefeuille en apprécie aussi la pertinence).

Il sied préciser ici que l'Etat a mis en place plusieurs mécanismes de contrôle de la Gécamines : le contrôle par la direction Générale des Impôts, le contrôle par le parlement (avec possibilité de convocation des mandataires de l'Etat pour audition), la cour des comptes qui contrôle les comptes de fin d'exercice.

Dans le chapitre qui suit, nous allons développer les incidences des pouvoirs publiques sur la crise de la Gécamines.

* 95 Nous reprenons l'organigramme de la Direction des Ressources Humaines en détail pour voir comment la gestion de l'homme comme ressource est organisée.

* 96 Face aux multiples problèmes entravant la stabilité et la croissance des activités de la Gécamines, le gouvernement avait initié en 2002 une étude sur la restructuration dont nous allons parler dans le dernier chapitre. Cette étude avait préconisé que l'amélioration de la productivité et l'efficacité des opérations nécessite une participation accrue des investissements privés. Ainsi dans l'exploitation de certains groupes, les mines et terrils seront confiés à des entreprises privées partenaires ou à celles créées entre la Gécamines et les investisseurs privés.

* 97 Source : Direction des Ressources humaines de la Gécamines, ordres de service du 20 février 2007.

* 98 CODES LARCIERS (tome 3), Droit commercial et économique, Bruxelles, Larcier-Afrique Editions, pp. 656 et ss.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy