WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Risque de crédit bancaire

( Télécharger le fichier original )
par Mamadou Mouctar BAH
Institut supérieur de commerce et d'adminintration des entreprises de Guinée - Maitrise 2007
  

sommaire suivant

1

Remerciements

Pour autant qu'il soit la somme d'une expérience ou d'un essai de réflexion, les aides ou influences extérieures ne sauraient être méconnues, encore moins, reniées.

Tout d'abord je tiens à exprimer ma gratitude à Mr Baldé Ibrahima et Mr Diaio Alimou qui m'ont encadré tout au long de ce stage et en ont fait une expérience enrichissante. Je tiens, aussi, à remercier Mr Wann pour sa collaboration et ses précieux conseils.

Mes remerciements vont également à tous ceux qui ont accepté de répondre à mes questions et à satisfaire ma curiosité de la manière la plus efficace possible et surtout Mr Kodjougou.

Enfin, à toutes les personnes ayant contribué, de près ou de loin, à la réalisation de ce mémoire. Qu'elles trouvent ici l'expression de ma reconnaissance et de mes sincères remerciements.

SOMMAIRE

PARTIE I : CREDIT BANCAIRE : PRODUITS ET RISQUES Chapitre 1. Les différents produits du crédit bancaire

1.1. Les crédits d'investissements . 8

1.1.1. Le crédit à l'importation à MLT : le crédit acheteur 11

1.1.2. Le crédit à l'exportation à MLT : le crédit fournisseur.. . 12

1.2. Les Crédits de fonctionnement 13

Les formes de crédit de fonctionnement . 18
1.2.1. La facilité de caisse

1.2.2. Le découvert

1.2.3. L'escompte commercial

1.2.4. Les avances sur marchandises

1.2.5. Préfinancement à l'export

1.2.6. Les avances sur marchés nantis

1.2.7. Les avances sur créances nées à l'étranger

1.2.8. Les crédits documentaires

1.3. Les cautions bancaires . ..24

1.3.1. Différents types de cautionnement bancaire

1.3.2. Avantages du cautionnement bancaire

1.3.3. Risque du cautionnement bancaire

Chapitre 2 : Analyse du risque de crédit bancaire

2.1. Les différentes sources du risque de crédit bancaire 27

2.1.1. Le risque lié aux relations Entreprise/Banque ..27

a. Le risque d'immobilisation des fonds prêtés

b. Le risque de non-paiement

- Le risque général

- Le risque professionnel

- Le risque particulier à une affaire

3

2.1.2. Le risque lié à la politique générale de la banque 29

a. Le risque lié à la concurrence

b. Les risques liés à la distribution des crédits

- Le risque commercial

2.1.3. Le risque inhérent à la qualité du débiteur 31

a. Evaluation du risque attaché au débiteur personne morale

b. Le risque lié à la prise de garantie

c. Le risque inhérent au manque de suivi

2.2. Limitation et suivi du risque des crédits bancaires .34

2.2.1. Le coefficient de solvabilité 34

2.2.2. Coefficient de division des risques . . 39

2.2.3. Coefficient de liquidité . .40

2.2.4. Provisionnement des créances en souffrance 44
2.2.5. Conditions de limitation du risque de crédit exigées par

les banques .47

a. Surveillance de l'affectation des fonds

b. Choix et évaluation des garanties

c. Les conditions à caractère financier

PARTIE II : MESURE DU RISQUE D'UNE DEMANDE DE CREDIT
Chapitre 3 : Les outils de mesure du risque d'une demande de crédit .55

3.1. La connaissance de la relation 55

a. Personnalité et moralité du client

b. Expériences et aptitudes techniques du client

c. Surface financière de la relation

3.2. Evaluation de l'entreprise . 57

a. Etude économique

b. Les études relatives au dossier administratif

c. L'analyse technique

d. L'analyse commerciale

3.3. Diagnostic financier . 59

3.4. Les garanties proposées . 61

PARTIE III : CAS PRATIQUE 64

INTRODUCTION

« Prendre le risque de ...», « ... est un risque non calculé », « ce domaine est risqué », « risquer sa vie »..., sont des obsessions humaines, voir même les réflexions inconscientes de l'homme qui montrent l'aversion humaine à l'égard de tout genre de risques.

Mais quand le risque fait le noyau d'un métier en étant la principale source de gain comme il est le cas pour les banques, il devient crucial de vivre le risque tout en étudiant les sources, les composantes et les formes afin d'en tirer le maximum de profit.

Le risque de crédit est très important pour les banques, les émetteurs d'obligations et les investisseurs. Il est soumis à la fois aux cycles économiques, à la conjoncture du secteur d'activité, au risque pays et aux événements propres à la vie de l'entreprise.

Le crédit est une anticipation de recettes futures. Tout crédit comporte le risque que ces recettes ne se produisent pas et qu'aucun remboursement ou seulement qu'une partie du remboursement soit effectuée à l'échéance. Ce risque appelé risque d'insolvabilité et est essentiel dans l'activité de la banque dont une des fonctions est la distribution de crédits.

En effet, le métier bancaire, et plus particulièrement l'octroi des crédits, est fondé sur la confiance qu'a la banque en ses clients. Cependant, cette confiance peut être excessive, non calculée ou bien tout simplement non fondée. C'est pour cette raison que le banquier doit évaluer le plus correctement et le plus objectivement le risque des crédits qu'il compte octroyer.

Avant de nous engager plus loin, il est utile de s'interroger sur la notion même de banque. Si l'on raisonne simplement, en se référant au texte de loi régissant ce domaine d'activité, la banque est « un établissement de crédit recevant des dépôts de fonds du public en vue de les placer sous forme de concours bancaires essentiellement ». Cette forme de création de monnaie se traduit, inéluctablement, par une prise de risque de degré variable, principalement due à la défaillance « probable » de l'emprunteur. Certes, l'établissement bancaire exerce de nombreuses

5

autres activités, mais la gravité et la complexité que représente le consentement des crédits sont telles qu'il nous paraît plus judicieux de mettre la lumière sur ce point précis afin de bien le cerner et de ne pas nous disperser.

L'importance incontestable du risque de crédit ainsi identifié, et qui découle de l'importance de l'activité de crédit tant par son poids économique que par la part qu'elle représente au niveau de l'exploitation bancaire, nous ramène inévitablement à la question fondamentale suivante :

Les banques, piliers de l'économie mondiale et, à plus fortes raisons, de l'économie nationale, disposent-elles des procédures fiables et efficaces leur permettant de bien cerner le risque de crédit bancaire et, si possible de le réduire ?

En d'autres termes, il devient impératif de s'interroger sur les méthodes de contrôle et de gestion du risque de crédit telles qu'elles sont utilisées actuellement par nos banques.

En effet, l'environnement instable dans lequel baignent nos banques : la déréglementation des taux.... ainsi que la concurrence de plus en plus rude à laquelle se livrent ces établissements, risquent d'encourager le développement de politiques de crédit peu soucieuses d'une rentabilité à long terme.

La maîtrise des méthodes de contrôle et de gestion du risque ainsi que la prise de garanties adéquates deviennent alors nos objectifs fondamentaux.

De façon plus spécifique nous visons les objectifs suivants :

1. Montrer les types de crédits octroyés aux entreprises ainsi que les sources des risques qui sont associés à ces crédits

2. Mettre en évidence les instruments de mesure du risque des crédits ainsi identifiés.

3. Tirer les leçons sur un cas pratique.

La structure du présent mémoire s'articulera autour de deux parties :

La première partie : la revue de la littérature qui a pour objectif de mettre en relief les sources, les types et les limitations règlementaires et entreprises par les banques du risque de crédit bancaire.

La deuxième partie montre les outils pratiques servant à la mesure du risque d'une proposition de crédit.

La troisième partie portera sur l'étude de cas. Son objectif est l'illustration pratique d'évaluation du risque telle qu'elle est faite par une de nos banques.

7

sommaire suivant