WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Revue de la littérature relative au nonprofit marketing et au fundraising. Etude exploratoire du marché belge du don

( Télécharger le fichier original )
par Denis Mercier
ICHEC Brussels Management Sch. - Master en Mangement International 2012
  

précédent sommaire suivant

1.2 EVOLUTION DU NOMBRE DE DONS ET DU NOMBRE DE MÉNAGES DONATEURS

1.2.1 COMPARAISON ENTRE L'ÉVOLUTION DE LA PROPORTION DE MÉNAGES DONATEURS ET L'ÉVOLUTION DU NOMBRE DE LIBÉRALITÉS DÉCLARÉES

FIGURE III-3

24%

23%

22%

21%

20%

19%

18%

17%

16%

15%

14%

1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010

EVOLUTION DE LA PROPORTION DE MÉNAGES DONATEURS EN BELGIQUE (EN %, AXE GAUCHE) & DU NOMBRE DE LIBÉRALITÉS DÉCLARÉES (EN UNITÉS, AXE DROIT)

Pourcentage des ménages donateurs libéralités en unités

450.000

400.000

700.000

650.000

600.000

550.000

500.000

350.000

300.000

250.000

200.000

Données brutes: SPF Finances & Direction générale Statistique et Information économique ; Calculs: Denis Mercier.

TABLEAU III-2

COEFFICIENT DE CORRÉLATION DE PEARSON, N = 11

(1999-2009)

 
 

LIBÉRALITÉS EN UNITÉS

POURCENTAGE DE MÉNAGES DONATEURS

 

0.62854

P-VALEUR

 

0,0383

Comme on peut l'observe sur la Figure III-3 La proportion de ménages donateurs en Belgique est relativement stable ; elle fluctue - pour la période qui s'étend de 1999 à 2010 - entre 15,4% et 20,3%.

23 | P a g e

L'évolution de cet indice est décroissante de 1999 à 2002 et globalement croissante de 2004 à 2010. Cette tendance décroissante suivie d'une tendance croissante est semblable à la tendance suivie par l'évolution du nombre de libéralités déclarées.

Le pourcentage de ménages donateurs et le nombre de libéralités déclarées sont - comme le montre le tableau Tableau III-2 - corrélés ; le calcul du coefficient de Pearson nous amène à conclure - avec un risque de 5% de se tromper - qu'il existe un lien linéaire significatif entre les deux variables précitées. Le coefficient de corrélation qui les lie a une valeur de 0.6284 - ce qui correspond à un indice relativement élevé.

Notons cependant que les deux courbes de la Figure III-2 n'évoluent pas exactement de la même manière, on n'observe pas une proportionnalité directe entre les deux variables.

On constate, par exemple, une augmentation du nombre de libéralités déclarées de 2000 à 2001, de 2003 à 2004, de 2006 à 2007, et de 2008 à 2009, alors que le pourcentage de ménages donateurs décroît durant ces mêmes périodes. Ceci s'explique par le fait qu'un même contribuable peut déclarer plusieurs libéralités au cours d'une même période imposable ; de ce fait, une augmentation du nombre de libéralités n'est pas forcément seulement expliquée par un accroissement du nombre de donateurs.

On observe, en 2005 - années suivant le Tsunami dans l'océan Indien - une augmentation du nombre de libéralités déclarées proportionnellement plus importante que l'augmentation du pourcentage de ménages donateurs. On peut donc avancer l'hypothèse selon laquelle l'augmentation du nombre de dons au cours de cette année résulte, d'une part, de l'augmentation du nombre de ménages donateurs et, d'autre part, de l'accroissement du nombre de dons effectués par les ménages qui donnaient déjà au cours de l'année précédente.

En moyenne, pour la période étudiée, moins d'un ménage belge sur cinq effectue des dons en argent au profit d'organisations philanthropiques ; le marché est donc loin d'être saturé, il existe encore de nombreuses opportunités de développement pour les organisations qui font de la récolte de fonds. Le marché a connu une croissance relativement stable entre 2004 et 2010, les organisations en présence doivent continuer sur cette lancée et convaincre les ménages qui ne font pas de dons de la nécessité de leur soutien.

24 | P a g e

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.