WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Revue de la littérature relative au nonprofit marketing et au fundraising. Etude exploratoire du marché belge du don

( Télécharger le fichier original )
par Denis Mercier
ICHEC Brussels Management Sch. - Master en Mangement International 2012
  

précédent sommaire suivant

1.4.2.2 EVOLUTION DU POURCENTAGE DE MÉNAGES DONATEURS PAR QUARTILE DE REVENU

FIGURE III-17

30%

28%

26%

24%

22%

20%

18%

16%

14%

12%

10%

1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010

Pourcentage de ménages donateurs Q1 Pourcentage de ménages donateurs Q2

Pourcentage de ménages donateurs Q3 Pourcentage de ménages donateurs Q4

EVOLUTION DE LA PROPORTION DE MÉNAGES DONATEURS EN BELGIQUE PAR QUARTILE DE REVENU

Données brutes: Direction générale Statistique et Information économique ; Calculs: Denis Mercier.

La tendance globale, observée dans l'histogramme précédent (Figure III-16), selon laquelle la proportion de ménages donateurs augmente lorsqu'on passe dans un groupe de revenus supérieur se confirme - comme le montre la Figure III-17 - à l'échelle annuelle pour la période étudiée, 1999-2010.

Le pourcentage de ménages donateurs au sein du quatrième quartile est, chaque année, supérieur au pourcentage de ménages donateurs au sein du troisième quartile, lui-même supérieur au pourcentage observé dans le deuxième quartile ; et le premier quartile compte chaque année la proportion de ménage donateurs la moins élevée.

Notons que la proportion de ménages donateurs dans le premier quartile de revenus suit, pour la période qui court de 2000 à 2010, une tendance identique à la proportion de ménages donateurs dans le troisième quartile ; les deux courbes évoluent de manière similaire, elles croissent et décroissent simultanément. On peut émettre l'hypothèse selon laquelle la proportion de ménages donateurs dans chacun de ces deux quartile est impactée de manière semblable par les stimuli qui proviennent de l'environnement extérieur.

La proportion de ménages donateurs dans le deuxième quartile évolue de manière semblable à la proportion de ménages donateurs dans le troisième quartile entre 1999 et 2005 : ensuite, les 2 courbes prennent des trajectoires différentes.

41 | Page

La proportion de ménages donateurs dans le dernier quartile de revenus évolue de manière plus aléatoire ; la trajectoire de la courbe associée à ce quartile diffère fortement de celle des trois autres quartiles. Cette trajectoire différente peut hypothétiquement être expliquée par le fait que les ménages belges les plus riches réagissent différemment par rapport aux autres ménages, dans leur comportement de dons, aux stimuli externes.

Vérifions maintenant si les tendances observées au niveau national se confirment au niveau régional.

1.4.2.3 POURCENTAGE DE MÉNAGES DONATEURS PAR QUARTILE DE REVENU ET PAR RÉGION

FIGURE III-18

POURCENTAGE DE MÉNAGES DONATEURS PAR QUARTILE DE REVENU ET PAR RÉGION

(1999-2010)

30% 25% 20% 15% 10% 5% 0%

 
 

Q1 Q2 Q3 Q4

Bruxelles Wallonie Flandre

Données brutes: Direction générale Statistique et Information économique ; Calculs: Denis Mercier.

Nous sommes en mesure d'affirmer, en nous basant sur la Figure III-18, que l'assertion selon laquelle la proportion de ménage donateurs augmente lorsqu'on passe dans un quartile de revenu supérieur est vérifiée au niveau régional, pour la période qui s'étend de 1999 à 2010.

Notons également qu'une observation faite plus tôt dans cette analyse1 est confirmée sur le présent histogramme : la proportion de ménages donateurs est la plus élevée en Flandre, puis en Wallonie, puis à Bruxelles.

1 Cf. supra Figure III-4, p. 25.

42 | P a g e

Cette observation est également vérifiée au sein des trois premiers quartiles de revenus, mais elle ne se confirme pas dans le quatrième quartile ; parmi les 25% des ménages les plus riches à Bruxelles, on retrouve une proportion plus importante de ménages donateurs - 23,4% - que parmi les 25% de ménages les plus riches en Wallonie - 22,4%.

précédent sommaire suivant