WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La cyberdémocratie en RDC

( Télécharger le fichier original )
par Jean-Nol LEMFUKA AVA
Université catholique du Congo - Licence en communications sociales 2012
  

sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO Ministère de l'enseignement supérieur et universitaire Université Catholique du Congo (UCC) FACULTE DES COMMUNICATIONS SOCIALES B*P 1534

KINSHSASA-LIMETE

LA CYBERI)EMOCRATIE EN RI)C :
UJNE ANALYSE SEMIO-PRAGMATIQUJE
I)UJ SITE WEB I)E L'UJNION POUJR
LA NATION CONGOLAISE (UJNC)

LEMFUKA AVA JEAN-NOËL

Année Académique 2011- 2012

Par

Directeur : Professeur LINO PUNGI

Travail présenté en vue de l'obtention du titre de Gradué en Communications Sociales

1

2

EPIGRAPHE

"L'infrastructure globale de communication ne sera pas seulement une métaphore de la démocratie en fonctionnement, elle encouragera réellement le fonctionnement de la démocratie en rehaussant la participation des citoyens à la prise de décision. Elle favorisera la capacité des nations de coopérer entre elles. J'y vois un nouvel âge athénien de la démocratie." (AI GORE).

1 P. LEVY, Vers la cyberdémocratie, in http://webmarmite.free.fr/cyberdemocratie.htm, page consultée le 27/2/2012.

3

INTRODUCTION GENERALE

1. PROBLEMATIQUE

Ce travail tente de comprendre l'introduction, mieux le recours à la cyberdémocratie en RDC. Concrètement, il est question d'analyser son intégration dans les activités de l'Union pour la Nation Congolaise (UNC), parti politique de Vital KAMERHE, de manière à comprendre la relation qu'il construit avec ses cibles à partir des sémiotiques utilisées.

En effet, le développement rapide des Technologies de l'Information et de la Communication (TIC) en général, Internet en particulier, a modifié, de manière spectaculaire, aussi bien le rapport gouvernant-gouverné que l'art de faire la politique et de vivre la démocratie. Les TIC rendent les échanges d'informations instantanés, universels et multidirectionnels. Sans l'ombre d'aucun doute, à l'heure actuelle, la politique a consacré l'Internet. Il suffit de voir le nombre d'activités politiques en ligne pour s'en rendre compte.

L'Internet est devenu de nos jours l'instrument d'une participation citoyenne à la vie démocratique, un lieu d'information et de dialogue politique. Il a instauré une nouvelle façon de communiquer entre les gouvernants et les gouvernés. La masse et la diversité des informations qu'il véhicule et la possibilité de participation qu'il offre à chaque citoyen constituent autant d'expressions de la liberté démocratique. Dès lors, les citoyens forment des réseaux interactifs où l'information est accessible à tous, où chacun peut intervenir à tout moment et librement. Internet propose un espace de communication, inclusif, transparent et universel, qui est amené à renouveler profondément les conditions de la vie publique dans le sens d'une liberté et d'une responsabilité accrues des citoyens1.

« L'internet est devenu la véritable Eglise de ceux qui vénèrent l'information. Les réseaux, les ordinateurs, toutes les machines à communiquer deviennent autant

2 P. BRETON, Le culte de l'Internet, une menace pour le lien social, La Découverte, Paris, 2000, p. 9.

4

des lieux privilégiés, quasi exclusifs, où se pratique ce nouveau culte. Ils rendent caduques les formes `'anciennes», `'archaïques» de communication, de médiation, de savoir, de loisir et, d'une façon générale, de contact avec les autres »2.

L'ère de la « politique en ligne » a sonné. L'internet offre aux citoyens les moyens de répondre en masse aux acteurs politiques, de les questionner, de les critiquer ou leur exposer des contre-propositions publiques. L'internet, consacre le passage d'un citoyen passif, récipiendaire d'une politique télévisée de type « un-à-plusieurs » à un citoyen potentiellement actif, dans le cadre d'un dialogue et d'un débat en ligne de type « plusieurs-à-plusieurs », faisant intervenir les acteurs politiques et les citoyens sur un pied d'égalité. Cette révolution numérique et démocratique a un impact direct sur les résultats électoraux, sur les travaux législatifs, sur les décisions politiques et leur mise en oeuvre.

Il semble évident que les TIC sont devenues des outils essentiels pour le politicien des temps modernes, non seulement en facilitant son accès à une information cruciale, mais aussi en multipliant ses canaux de communication et en étendant sa portée bien au-delà de ce qui était envisageable auparavant. Car le web offre présentement la possibilité technologique de connecter entre eux l'ensemble des citoyens. Les récentes révolutions arabes (Tunisie, Egypte...) favorisées notamment par les réseaux sociaux Facebook et Twitter montrent a suffisance l'importance qu'il faut accorder aujourd'hui à la cyberdémocratie en tant qu'utilisation des ressources interactives d'Internet, mises au service du processus politique et des relations avec les citoyens dans le but de favoriser une participation directe et plus active de ceux-ci à la vie publique et au processus décisionnel.

Si dans les pays du Nord, notamment aux Etats-Unis, Canada, France, etc., les plus avertis des acteurs politiques se sont emparés de ce nouvel instrument pour promouvoir leurs idées et leur image, la RDC semble être en marge de cette démocratie électronique. Les acteurs politiques congolais ne semblent pas prendre conscience des perspectives que les TIC ouvrent à la démocratie.

5

Devant ce constat amer, plusieurs questions nous taraudent l'esprit ; notamment celle de savoir comment la cyberdémocratie est-elle intégrée dans la pratique démocratique de nos partis politiques ? Ce qui revient à comprendre :

> Les sémiotiques utilisées et les formes énonciatifs y relatives.

> Les différents acteurs intervenants et les types de relation construits avec les différentes cibles.

> Dans quelle mesure ces constructions peuvent-elles faciliter la participation citoyenne ou militante ?

sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy








"Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots"   Martin Luther King