WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Réflexion sur la prise en compte du changement climatique à  Rennes : eau, végétation & àŪlot de chaleur urbain


par Thibaut FILLIOL
Université de Strasbourg - Master 2 Géographie Environnementale 2016
  

précédent sommaire suivant

Table des figures

Figure 1 : Hiérarchie normative autour du SRCAE (Document de présentation SRCAE, 2013) 12

Figure 2 : Calendrier prévisionnel du PLUi (Archives Rennes Métropole, 2016) 15

Figure 3 : Calendrier prévisionnel du PCAET (Archives Rennes Métropole, 2016) 15

Figure 4 : Évolution du bilan radiatif de la terre ou « forçage radiatif » en W/m2 sur la période 1850-2250, selon

les anciens et les nouveaux scénarios (CNRS, Senesi) 18
Figure 5 : Évolution de l'anomalie de température annuelle moyenne en France au 20ème siècle, sur la normale

climatique 1961-1990 (Météo-France) 20

Figure 6 : Évolution des précipitations depuis un siècle en France (Météo-France) 21

Figure 7 : Écarts à la normale (1971-2000) des valeurs moyennes annuelles de températures maximales

quotidiennes (en haut) et minimales quotidiennes (en bas) sur l'Ouest de la France (Météo-France) 21
Figure 8 : Évolution des températures l'après-midi en été, selon les scénarios du GIEC à l'horizon 2080 (Météo-

France) 22
Figure 9 : Évolution de la pluviométrie moyenne annuelle, selon les scénarios du GIEC à l'horizon 2080 (Météo-

France) 22
Figure 10 : Évolution des températures moyennes annuelles à Rennes, sur la période 1879-2011 (en haut) et

zoom sur la période 2000-2011 (en bas) (Météo-France) 23

Figure 11 : Écarts à la normale (1971-2000) des précipitations à Rennes (Météo-France) 23

Figure 12 : État hydrologique des nappes en 2013 en France ( http://wikiagri.fr) 26

Figure 13 : Profil de l'îlot de chaleur urbain (ICU) à Rennes en 2005 et écarts observés ( http://www.espace-

sciences.org) 28

Figure 14 : Intensité de l'îlot de chaleur urbain à Rennes (Foissard & al., 2014) 29

Figure 15 : Valeurs seuil du coefficient de biotope selon la nature du projet

( http://www.stadtentwicklung.berlin.de) 35

Figure 16 : Types de surfaces et coefficients associés ( http://www.stadtentwicklung.berlin.de) 36

Figure 17 : Détails du calcul du coefficient de biotope ( http://www.stadtentwicklung.berlin.de) 37

Figure 18 : Plan de zonage de Paris : zone urbaine générale (UG) en bleue (PLU Paris, 2006) 39

Figure 19 : Illustration de la bande Z, de la parcelle S et des espaces libres (Mairie de Paris 2014, modifié) 39

Figure 20 : Calcul de la surface végétalisée pondérée et coefficients des types de surfaces (PLU Paris 2006,

modifié) 40

Figure 21 : Schéma synthétique du fonctionnement du coefficient de végétalisation de Paris (Filliol, 2016) 41

Figure 22 : Coefficients de pondération de la règle mise en place à Malakoff (PLU Malakoff, 2015) 42

Figure 23 : Les différentes zones de densité et de type d'habitat qui conditionnent le coefficient de biotope (PLUi

SQY, 2015) 43

Figure 24 : Pourcentages à atteindre selon l'indice de la zone (PLUi SQY, 2015) 43

Figure 25 : Coefficients de pondération (PLUi SQY, 2015) 44

Figure 26 : Les deux types de réseaux de gestion de l'eau en France (Blogplastics, 2013) 47

Figure 27 : Opération de végétalisation après débitumage à Portland ( http://buildabetterburb.org) 49

Figure 28 : Exemple de végétalisation grâce à la convention "Embellissons nos murs" à Rennes

( http://metropole.rennes.fr) 49
Figure 29 : Organigramme simplifié des services sollicités de Rennes Métropole et de la ville de Rennes (Filliol,

2016) 52

Figure 30 : Groupe de travail élargi sur l'adaptation au changement climatique (Filliol, 2016) 54

7

Figure 31 : Groupe de travail restreint sur la gestion de l'eau et de la végétation au sein des espaces publics

(Filliol, 2016) 55

Figure 32 : Groupe de travail restreint sur le coefficient de biotope (Filliol, 2016) 57

Figure 33 : Les bandes de constructibilité à Rennes (PLU Rennes, 2014) 57

Figure 34 : Zonage des seuils d'imperméabilisation sur la ville de Rennes (Ville de Rennes, 2004) 58

Figure 35 : Les 3 grands domaines de préoccupation et leurs objectifs (Filliol, 2016) 60

Figure 36 : État actuel de la présence de la végétation sur la ville de Rennes (AUDIAR, 2014) 65

Figure 37 : Les différents types de murs végétalisés (De Munck, 2013) 98

Figure 38 : Les différentes techniques permettant aux plantes de s'agripper aux murs (Med & Fuchs, 2009) 99

Figure 39 : Principe d'un mur végétal sur nappe horticole (Med & Fuchs, 2009) 100

Figure 40 : Principe d'un mur végétal monobloc (Med & Fuchs, 2009) 101

Figure 41 : Sphaigne (Haynold, 2007) 101

Figure 42 : Avantages & inconvénients des murs végétalisés (d'après Ernst & Young (2009) et Fuchs & Med

(2009), modifié) 103

Figure 43 : Localisation de la place de la République à Rennes (Mappy, modifié) 103

Figure 44 : Les « étagères végétales » sur la place de la République à Rennes

( http://www.patricknadeau.com/jardin-urbain/) 104
Figure 45 : Exemples de « jardins éphémères » à Vannes (
http://tracks-architectes.com & photos personnelles)

105
Figure 46 : Chaussée réservoir permettant de limiter l'inondation de la voirie (Conseil régional Rhône-Alpes,

2006) 107

Figure 47 : Coupe explicative du dispositif de type chaussée réservoir (Conseil régional Rhône-Alpes, 2006) 107

Figure 48 : Points fort et points faibles des chaussées réservoirs (Compilation de données) 108

Figure 49 : Illustrations de plusieurs formes de noues (Conseil régional Rhône-Alpes, 2006) 109

Figure 50 : Coupe du dispositif de type tranchée (Conseil régional Rhône-Alpes, 2006) 109

Figure 51 : Points fort et points faibles des noues/tranchées (Compilation de données) 110

Figure 52 : Illustration d'un puit d'infiltration et coupe explicative (Conseil régional Rhône-Alpes, 2006) 111

Figure 53 : Points fort et points faibles des puits d'infiltration (Compilation de données) 111

Figure 54 : Illustrations de bassins de retenue en eau et à sec, avec leur coupe explicative (Conseil régional

Rhône-Alpes, 2006) 113
Figure 55 : Illustration d'un bassin enterré et coupe explicative (
http://www.hamon-watersolutions.com &

http://fr.graf.info) 113

Figure 56 : Points fort et points faibles des bassins de retenue (Compilation de données) 114

Figure 57 : Coupe d'un dispositif de type toiture végétalisée (Grand Lyon, 2008) 115

Figure 58 : Végétalisation extensive à gauche ( http://www.topterrasse.fr) et végétalisation intensive à droite

( http://www.durovray-etancheite.com) 116
Figure 59 : Caractéristiques des deux types de végétalisation sur toitures/terrasses végétalisées (d'après

l'Agence Rheinert, modifié) 117
Figure 60 : Avantages et inconvénients des toitures/terrasses végétalisées (Acqualys (2015), Cosgrove & Spino

et Piron (2013), modifié) 118
Figure 61 : Prix, support d'application et entretien des différents dispositifs pour la gestion des eaux pluviales

(Chéron & Puzenat (2004), ADOPTA, DREAL Pays de la Loire, modifié) 120

8

précédent sommaire suivant