WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Mise en place d'un sig web pour le suivi de l'urbanisation cas de la commune de Manouba


par Boutheina Hamrouni
Faculté des lettres des arts et des humanités de la Manouba - Master professionnel en géomatique 2016
  

précédent sommaire suivant

II. Le Webmapping

Le Webmapping désigne, au sens large, tout ce qui relève de la cartographie en ligne sur Internet. Sous ce terme générique, on englobe différents types d'applications cartographiques allant de la simple visionneuse à l'outil de cartographie thématique, voire au SIG en ligne (HEULINE, 2011). Leur point commun est d'être accessible à travers un simple navigateur Internet. Le passage au web dynamique permet de dépasser le téléchargement de cartes statiques et d'accéder à des données géographiques contenues sur un serveur cartographique (bases de données ou fichiers SIG), voire de superposer des couches d'information aux données en local. Le webmapping est alors synonyme de cartographie dynamique, l'utilisateur pouvant interagir avec différentes applications cartographiques via Internet.

Ces technologies reposent principalement sur les trois composantes que sont : le client, le serveur et les données comme le montre la figure ci-dessous (figure 4). Le Webmapping permet donc en fonction d'une requête d'un client au serveur cartographique de retourner les données désirées sous la forme d'une carte (GeoTribu, 2010).

Source : internet

Figure 4 : Vue générale d'une application webmappingNotions de base sur le web

a) Architecture Client/serveur

L'environnement client/serveur comme le montre la figure ci-dessous (figure 5) désigne un mode de communication à travers un réseau entre plusieurs programmes ou logiciels : l'un, qualifié de client, envoie des requêtes ; l'autre ou les autres, qualifiés de serveurs, attendent les requêtes des clients et y répondent. Par extension, le client désigne également l'ordinateur sur lequel est exécuté le logiciel client, et le serveur, l'ordinateur sur lequel est exécuté le logiciel serveur (wiki). En général, les serveurs sont des ordinateurs dédiés au logiciel serveur qu'ils abritent, et dotés de capacités supérieures à celles des ordinateurs personnels en termes de puissance de calcul, d'entrées-sorties et de connexions réseau. Les clients sont souvent des ordinateurs personnels ou des appareils individuels (téléphone, tablette), mais pas systématiquement. Un serveur peut répondre aux requêtes d'un grand nombre de clients.

Source : travail personnel

Figure 5: Fonctionnement d'un système(Client/serveur)

Application à internet

Internet est l'exemple extrême d'architecture client-serveur : chaque serveur est potentiellement accessible par des millions de clients. On peut dire que le Web illustre de manière aiguë les avantages de l'architecture client-serveur : chacun est libre de décider de ce qu'il met en ligne, chacun possède en permanence le droit d'accéder à un volume de données plus d'un million de fois supérieur à ses capacités de stockage personnelles.

Sur le web,

O le serveur s'appelle « serveur internet ». Le programme le plus utilisé est Apache.

O le client s'appelle navigateur (ou bien browser, ou butineur). Les programmes les plus utilisés sont Internet Explorer, Google chrome et Firefox...

précédent sommaire suivant