WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Mise en place d'un sig web pour le suivi de l'urbanisation cas de la commune de Manouba


par Boutheina Hamrouni
Faculté des lettres des arts et des humanités de la Manouba - Master professionnel en géomatique 2016
  

précédent sommaire suivant

2) Le Webmapping et l'Open source

a) Notion d'open source

La désignation Open Source (Libres de Droits) s'applique aux logiciels dont la licence respecte des critères précisément établis par l'Open Source Initiative, c'est-à-dire la possibilité de libre redistribution, d'accès au code source et aux travaux dérivés. L'Open Source est un monde de partages où chacun peut apporter une pierre à l'édifice pour améliorer encore et toujours les solutions retenues (BENKELTOUM, 2011)

Pour être libre, un logiciel doit respecter quatre libertés fondamentales :

ü La liberté d'exécution,

ü La liberté d'étude,

ü La liberté de redistribution des copies,

ü La liberté d'amélioration,

Cela signifie en particulier que son code source doit être disponible.

Dans la pratique, un logiciel libre est toujours Open Source; un logiciel Open Source généralement libre. L'OSI (Open Source Initiative) joue un rôle d'organe certificateur et, sur base de neuf critères caractérisant un logiciel Open Source, dresse une liste de licences respectant l'appellation Open Source.

Le terme open source est toujours confondu avec le terme "free software" qui désigne des logiciels gratuits qui ne sont ni ouverts, ni libres.

b) Avantages de l'Open Source pour la Géomatique et le Webmapping

Cette technologie présente plusieurs avantages :

Diffusion et partage des données à moindre coût (licences gratuites).

Publication des formats des principaux éditeurs de SIG du marché (ESRI Shapfile, MapInfo, etc...) ainsi que des images raster aux principaux formats du marché (Jpeg, Tiff, ECW, etc...).

Implémentation sur la majorité des serveurs Web du marché (Apache, Microsoft Internet Information Server, etc...).

Interopérabilité (capacité de systèmes, éventuellement hétérogènes, à partager de l'information entre eux).

En effet, il s'agit d'une des rares technologies du marché qui permette de réaliser une carte unique à partir de données issues de différents serveurs. L'OGC (Open Geospatial Consortium) qualifie cette propriété par la norme WMS (Web Mapping Service : standard pour un service Web en vue de production de cartes géoréférencées).

Disponibilité des fonctionnalités SIG standards : navigation, consultation, impressions...

Emergence de fonctionnalités thématiques : gestion du foncier et urbanisme, exploitation réseaux (eau, électricité, télécom...), GMAO (gestion et maintenance d'équipement assistée par ordinateur...) (CNIG, 2007).

Ce type d'outil permet de publier et de manipuler dans un environnement WEB des données cartographiques issues des formats des principaux éditeurs de SIG du marché ainsi que des images raster aux formats usuels (Jpeg, Tiff, ECW, etc...).

Dans l'environnement Open Source, l'interopérabilité est une force en s'appuyant sur des normes comme le WFS, WMS. Celles-ci permettent le partage des données via différents serveurs utilisant des technologies hétérogènes.

D'autre part, il est à noter que les besoins de fonctionnalités simples comme les outils de navigation, d'impression ou de gestion des droits, sont maintenant satisfaits par des solutions libres.

précédent sommaire suivant