WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Effets de l'ouverture commerciale sur la croissance économique du Burkina Faso.


par Yempabou Landry Clotaire MANO
ENAM - Conseiller des affaires économiques 2015
  

précédent sommaire suivant

Conclusion Générale

L'objectif du présent mémoire était d'apprécier les effets de l'ouverture commerciale sur la croissance économique du Burkina Faso. Pour ce faire, les hypothèses suivantes ont été testées : notre pays ne bénéficie pas pleinement de ses échanges extérieurs ; l'ouverture commerciale influence positivement la croissance économique du pays. L'analyse de l'environnement des échanges extérieurs nous a permis de confirmer la première hypothèse. Quant à la seconde, elle a été confirmée par l'étude économétrique du lien ouverture-croissance sur la période 1990-2012. Toute chose qui nous a conduit à faire des propositions pour réduire le déficit et accroitre les effets positifs de l'ouverture commerciale.

Il s'agit entre autres mesures, d'accélérer la diversification et la valorisation des produits d'exportations par le renforcement des capacités des institutions du commerce extérieur (DGC, APEX, Chambre de commerce, Conseil Burkinabè des chargeurs...) ; de promouvoir la diplomatie commerciale et participer aux foires internationales ; d'accroitre les capacités de production locale de grands produits d'importation comme le riz et alléger la fiscalité sur les importations de biens d'équipements ; de procéder prudemment à l'ouverture et investir davantage sur le capital humain.

Au terme de cette étude, des imperfections demeurent. En effet dans l'analyse de l'environnement des échanges extérieurs du Burkina Faso, l'étude s'est limitée à l'examen du solde commercial et des partenaires commerciaux. De plus, le modèle utilisé pour apprécier les effets de l'ouverture exclut l'hypothèse de la corrélation sérielle (multicolinéarité entre les variables explicatives). Il aurait fallu un modèle linéaire à équations simultanées ou mieux, un modèle d'équilibre général calculable pour bien cerner les effets de l'ouverture commerciale sur la croissance économique. C'est pourquoi cette étude mérite d'être prolongée non seulement dans la démarche scientifique mais aussi dans la thématique car de plus en plus, l'ouverture tend à s'imposer aux économies nationales. Il est donc indispensable pour toutes les nations de promouvoir le « compétitivisme ». Des études macroéconomiques approfondies sur les créneaux porteurs de l'économie ou de nature microéconomique sur l'efficience de l'offre d'un bien ou service particulier permettront au Burkina Faso de mieux s'inscrire dans cette dynamique.

56

Références bibliographiques

I- Ouvrages généraux

1- Beitone, A.; Cazorla, A.; Dollo, C. et Drai, A-M, (2013), « Dictionnaire de science économique », tome I, Paris, Armand Colin, 528 pages

2- Krugman, P. et Obstfeld, M. (2009), « Économie internationale », 8è édition, France, Pearson Éducation, 744 pages

II- Ouvrages spécialisés

1- Grossman, G., Helpman, E. (1991): «Innovation and Growth in the Global Economy», MIT Press, Cambridge, MA, 375 pages

2- Ricardo, D. (1817), « On the principles of political economy and taxation », 3è edition 1821, Batoche Books, Kitchner, Ontario, 2001.

3- Stiglitz, J.et Charlton, A. (2007) « Pour un commerce mondial plus juste » Paris : Arthème Fayard, 413 pages

III- Mémoires

1- Berrached, A. (2013). « Ouverture commerciale et croissance économique dans les pays du Sud et de l'Est de la méditerranée ». Mémoire de MAGISTER. Recherche : Économie de l'intégration régionale. Université d'Oran, 112 pages.

2- Coulibaly, K. (2007). « Ouverture commerciale et croissance économique au Sénégal ». DEA PTCI. Recherche : Macroéconomie appliquée. Université Cheikh Anta Diop de Dakar, 77 pages.

3- Doucouré, O. (2004) « Ouverture commerciale et croissance économique : le cas du Mali ». DEA PTCI. Recherche : Macroéconomie appliquée. Université Cheikh Anta Diop de Dakar, 87 pages.

4- Soulama, Y. (2010). « Impact de l'ouverture commerciale sur la croissance économique du Burkina Faso ». DEA NPTCI. Recherche : Macroéconomie appliquée. Université Ouaga II de Ouagadougou, 54 pages.

57

précédent sommaire suivant