WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Etude de la distribution et de la qualité des médicaments vétérinaires au Cameroun

( Télécharger le fichier original )
par Florent MESSOMO NDJANA
Ecole Inter-Etats des Sciences et Médecine Vétérinaires de Dakar (EISMV) - UCAD - Doctorat d'Etat en Sciences et Médecine Vétérinaires 2006
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

III.1.3- Résultats d'analyse des échantillons

III.1.3.1- Non-conform ité pharmaceutique

Le contrôle de la qualité des échantillons de médicaments vétérinaires que nous avons prélevés sur le terrain a montré que 33 sur 48 d'entre eux, soit 69% sont nonconformes. Avec une limite de tolérance de +/- 10% alors que la marge d'erreur acceptable n'est que +/-5%, les résultats que nous avons obtenu dans la présente étude semblent correspondre aux estimations de l'OMS (SIDIBE, 2001) selon lesquelles au moins 60% de médicaments en Afrique seraient des faux.

95

Le contrôle de la qualité des échantillons de médicaments vétérinaires qui ont fait l'objet de notre étude s'est limité à l'identification et au dosage des principes actifs, au contrôle des emballages et des caractères galéniques et physico-chimiques. Ce contrôle ne pouvait donc pas détecter les médicaments non-conformes sur d'autres paramètres que ceux étudiés. Par exemple, certains échantillons pourraient contenir d'autres substances que celles mentionnées sur l'étiquette ou encore des excipients toxiques. Il découle de cette observation que des << échantillons non-conformes >> non identifiés pourraient figurer dans le groupe des médicaments déclarés conformes. Nous pouvons donc penser que le taux de non-conformité réel de notre étude est supérieur au taux obtenu.

Malgré cette limite, le résultat de cette étude (69% de médicaments vétérinaires non conformes) est bien supérieur aux 47% de non-conformité obtenus dans l'enquête préliminaire (ABIOLA, 2001b). La différence entre ces deux résultats se justifierait par l'augmentation des sites de prélèvements, de molécules et du nombre d'échantillons qui ont fait l'objet de la présente étude. Ce résultat est également supérieur aux taux de non-conformité obtenus au Bénin -Togo (48%), au Mali (43%) et en Mauritanie (59%) mais, il est plus proche de celui trouvé au Tchad (61%). Le rapprochement du résultat obtenu au Tchad avec celui de notre étude pourrait se justifier par l'existence d'importants mouvements commerciaux entre les deux pays qui, en outre, partagent presque un même voisin, le Nigéria ; le Tchad étant séparé de ce dernier par le << Lac Tchad >> dont la traversée se fait simplement en pirogue.

III.1.3.2- Non-conformités dans les deux circuits du marché

Les médicaments vétérinaires non-conformes révélés par notre étude proviennent aussi bien du circuit officiel que du circuit parallèle.

En effet, 18 échantillons de médicaments vétérinaires sur 28 que nous avons prélevés dans le circuit officiel, soit 64% sont non-conformes contre 15 sur 20, soit 75% dans le circuit parallèle. D'après ces résultats, il y'aurait plus de médicaments vétérinaires de mauvaise qualité dans le circuit paralèle que dans le circuit officiel au

96

Cameroun. Le fort taux de non-conformité obtenu dans le circuit parallèle ou illicite serait lié d'une part aux mauvaises conditions de stockage de médicaments vétérinaires, ces derniers étant généralement exposés à des températures élevées et sur le sol et d'autre part, aux sources d'approvisionnement douteuses des médicaments vétérinaires commercialisés dans ce circuit.

Le taux de non-conformité obtenu dans le circuit officiel n'est non plus négligeable. Il nous semble d'ailleurs inacceptable pour un secteur légal ou de référence du marché des médicaments vétérinaires dans un pays. Cette situation résulterait des nombreuses lacunes que nous avons décrites dans le marché des médicaments vétérinaires au Cameroun et dont certaines méritent d'être rappelées ici à savoir la multiplicité des sources d'approvisionnement, le manque de contrôle de la qualité des médicaments vétérinaires importés, l'absence de procédure d'AMM et d'inspection de la pharmacie vétérinaire.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy



La Quadrature du Net