WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Etude de la distribution et de la qualité des médicaments vétérinaires au Cameroun

( Télécharger le fichier original )
par Florent MESSOMO NDJANA
Ecole Inter-Etats des Sciences et Médecine Vétérinaires de Dakar (EISMV) - UCAD - Doctorat d'Etat en Sciences et Médecine Vétérinaires 2006
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

III.1.3.3- Non-conformités sur le plan des classes thérapeutiques

Il ressort de cette étude et dans le cadre de notre échantillonnage, que le groupe des trypanocides occupe la première place des non-conformités avec un taux de 100%, suivis des antibiotiques et des anthélminthiques qui, quant à eux, présentent respectivement 71% et 52% de non-conformité. Cet ordre correspond à celui de la répartition du marché des médicaments vétérinaires au Cameroun sur le plan des classes thérapeutiques. Dans le sondage préliminaire, ABIOLA (2001b) avait obtenu le même résultat dans le groupe des trypanocides. Les études évoquées précédemment (Bénin-Togo, Mali, Mauritanie) ont aussi montré que le groupe des trypanocides présente le taux de non-conformité le plus élevé. Cette situation serait due à la forte demande dont fait l'objet ce groupe de médicaments vétérinaires en Afrique Subsaharienne en général et au Cameroun en particulier. En effet, PAILLARD (1997) observait que les anomalies les plus nombreuses pour les médicaments humains sont observées dans les classes de médicaments dont la demande est énorme. Il s'ajoute à cette observation que les trypanocides, pour la plupart, fabriqués dans les pays

97

développés, sont presque exclusivement destinés au marché des pays en voie de développement.

III.1.3.4- Types de non-conform ité et conséquences

Les médicaments vétérinaires non-conformes révélés par cette étude présentent des défauts sur le plan galénique ; certains sont également sous-dosés ou sur-dosés. Tous ces défauts peuvent être liés aux contrefaçons, aux défauts de fabrication ou aux mauvaises conditions de stockage des médicaments vétérinaires que nous avons observées sur le terrain (température élevée, précarité des installations). Les défauts de dissolution que nous avons observés ont principalement concerné les préparations injectables à partir de poudres et de granulés de trypanocides. L'utilisation de ces médicaments vétérinaires peut être à l'origine des troubles fatales pour l'animal. En outre, six (6) échantillons ont présenté un pH non-conforme. Le contrôle du pH permet de s'assurer de la tolérance des solutions injectables (LE HIR, 2000) mais le pH peut également influencer la biodisponibilité d'un médicament. En effet, DIALL (2001) expliquait l'apparition des résistances chez les trypanosomes par la formation au point d'injection chez l'animal d'un abcès suivie du rejet d'une partie du médicament, réduisant ainsi sa biodisponibilité.

Sur le plan analytique, deux (2) échantillons se sont révélés sur-dosés et 22 sous-dosés. L'administration de produits sur-dosés implique l'introduction dans l'organisme de l'animal, sans le savoir, d'une quantité excessive du principe actif pouvant entraîner son accumulation sous forme de résidus plus dommageable pour le consommateur. Parmi les cas de sous-dosage, nous avons distingué 2 types: les sous-dosages manifestes qui contiennent moins de 50% de la valeur nominale en principe actif, ce qui entraîne une inefficacité immédiate du produit (TANO, 2003). Le deuxième type concerne les sous-dosages subtils qui contiennent plus de 50% de la teneur du principe actif indiquée par le fabricant. Dans ce cas, le produit pourrait agir mais il va entraîner des rechutes rapides et le risque de développement de phénomène de résistance est grand à long terme. MULUGETA et al. (1997) rapportent ainsi le développement de résistances chez les trypanosomes lorsqu'ils sont soumis à des

98

doses infra-curatives de trypanocides. L'existence des nématodes lévamisole-résistants au Kenya est due selon MONTEIRO (1998) au fait qu'ils sont soumis à des produits sous-dosés. C'est donc à juste titre que TETEY et al. (2002) estiment que la circulation des faux médicaments vétérinaires dans la plupart des pays africains au sud du Sahara conduit inévitablement à la persistance des maladies animales, avec des conséquences négatives sur la productivité et la survie du bétail.

Le dernier type de non-conformité que nous avons observé concerne les médicaments (2 échantillons) ne contenant pas de principes actifs indiqués par le fabricant. Les 2 échantillons concernés proviennent du circuit illicite. Ces médicaments peuvent contenir des substances contre-indiquées ou toxiques pour l'animal. Des cas similaires ont été décrits en médecine humaine par l'OMS (1997) au Nigeria où des centaines d'enfants sont morts après avoir consommé du sirop de paracétamol contenant du diéthylène-glycol, un antigel au lieu de propylène-glycol qui est un excipient pharmaceutique. En 2001, HAMADOU et BANIPE rapportent des cas de substitution complète de principes dans les médicaments vétérinaires au Cameroun en l'occurrence l'utilisation du maïs écrasé mis dans les sachets et vendu en lieu et place du Bérénil, de même que le café moulu vendu comme du Trypamidium ou encore des détergents vendus en lieu et place des vaccins. A la lumière de toutes ces observations, KLIMEK et PETER (1995) estiment que la dérégulation des marchés risque de transformer la distribution des médicaments dans les pays en voie de développement en une activité criminelle. Des mesures correctionnelles doivent donc être prises pour la protection de la santé des consommateurs, la préservation du bienêtre des animaux et pour la promotion de l'élevage en Afrique subsaharienne en général et au Cameroun en particulier. Notre contribution serait de faire des recommandations à l'endroit des différents acteurs de la filière des médicaments vétérinaires au Cameroun. Certaines de ces recommandations sont valables pour les autres pays de l'Afrique subsaharienne.

99

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net