WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Analyse de la situation de l'éducation des enfants de 6 à 15 ans: cas de la commune de San pedro

( Télécharger le fichier original )
par Victorien TCHOUDJA
Ecole National Supérieur de Statistique et d'Economie appliquée - Ingenieur des Travaux Statistiques 2007
  

précédent sommaire suivant

Première partie: Cadre théorique de l'étude, méthodologie de l'enquête et caractéristiques de la population des enquêtés

Cette partie permettra de cerner et de comprendre les contours de cette étude.

Composée de trois chapitres, elle abordera premièrement une revue de littérature en rapport avec le sujet ainsi que la présentation du système éducatif ivoirien. Ensuite, dans le deuxième chapitre, la méthodologie de l'enquête ainsi que la procédure de constitution seront présentées. Enfin, le chapitre 3 tentera d'apprécier les caractéristiques de la population de San Pedro.

Analyse de la situation de l'éducation des enfants de 6 à 15 ans : Cas de la commune de San Pedro

Chapitre 1: Cadre théorique et présentation du système éducatif ivoirien

La littérature contient plusieurs études réalisées sur l'éducation comme facteur de

développement dans son aspect global (santé, économie, cohésion, etc...). Une revue de ces études permettra de mieux recentrer la question afin d'en faire une meilleure analyse . Dans la première partie de cette section, nous allons d'abord procéder à une définition des concepts de base de la présente étude, ensuite donner les fondements théoriques et empiriques qui font de l'éducation un enjeu louable dans tout processus de développement socio-économique. Aussi s'appesantira-elle à dégager quelques facteurs, obstacles à l'éducation. Dans la seconde partie, nous allons nous atteler à faire une présentation du système éducatif ivoirien ainsi que les résultats obtenus au sein de celui-ci afin de mieux apprécier les tenants et les aboutissants des politiques éducatives menées jusqu'ici.

1. REVUE DE LITTERA TURE

1.1 Définition des concepts

Éducation, éducation de base, éducation de qualité, développement, ces notions assez récurrentes, méritent d'être explicitées pour une compréhension claire. Nous nous proposons dans cette sous partie de faire une clarification de ces concepts et d'autres ayant une interrelation avec l'éducation.

1.1.1 Concept d'éducation

L'éducation est un concept difficile à définir car elle émane parfois d'un consensus sur lequel s'accordent les sociétés tant sur sa forme que sur ses méthodes de transmissions. Toutefois, selon l'UNESCO, elle peut se définir en termes généraux en tant que l'ensemble des méthodes de formations humaines, ou de manière plus étroite, en tant que processus d'acquisitions des connaissances dans des institutions spécialisées. Elle constitue une forme essentielle d'épanouissement des ressources humaines et ce sous plusieurs formes.

Dans la pratique, il existe plusieurs formes d'éducations:

1.1.1.1 L'éducation formelle

C'est l'ensemble des apprentissages qui se déroulent dans les institutions classiques de formation que sont les centres d'éducation préscolaires, les écoles primaires, secondaires et supérieures.

1.1.1.2 L'éducation non formelle

C'est une éducation parallèle à l'éducation formelle ; c'est toute activité de formation organisée en dehors du système éducatif formel. L'éducation non formelle offre la possibilité à la vaste majorité d'enfants, de jeunes et d'adultes des pays en développement qui ne sont pas atteints par le système éducatif formel d'accéder à l'apprentissage. Elle est destinée à fournir à des apprenants de tout âge bien ciblés, des formations alternatives à objectifs bien précis.

1.1.1.3 L'éducation marginale

C'est une forme d'éducation qui a longtemps été mise en arrière plan lorsqu'on évoque les questions d'amélioration de l'éducation dans les pays pauvres. Elle peut se définir comme étant l'acquisition des connaissances en dehors de tout cadre institutionnel ou tout programme organisé. Ce type d'éducation est acquis au sein de la famille, au lieu de travail et dans les collectivités.

Dans le nouveau cadre qu'exige l'environnement international dans la « course » à l'Education Pour Tous, la notion d'éducation de base est très souvent mentionnée lors de multiples sommets et conférences comme étant le minimum à atteindre, pour qu'un individu tout au long de sa vie, puisse avoir les capacités de participer activement à la vie socioéconomique de sa société. Il importe donc de s'attarder sur ce concept.

1.1.2 Concept d'éducation de base

Selon le cadre d'action de Dakar (conférence de 2000), l'éducation de base englobe toutes les acquisitions des compétences essentielles de la prime enfance, aux jeunes et aux adultes. Tout de même le problème réside au niveau de ce qui est mis dans l'éducation de base. A ce titre, plusieurs types d'approches explicatives de son contenu sont observés par les experts de l'éducation et nous pouvons les regroupés en deux.

D'abord, pendant que pour certains l'éducation de base se réduit à l'enseignement primaire, d'autres pensent que l'éducation de base va au-delà et englobe le premier cycle de l'enseignement secondaire. Si l'on s'accorde sur la formulation selon laquelle l'éducation de base est le minimum nécessaire à tout individu pour vivre en phase avec sa société (minimum de connaissances, de compétences et de valeurs) il apparaît clairement qu'elle dépend du niveau d'évolution des sociétés. Il y a des sociétés dans lesquelles savoir lire et écrire peut suffire. Il y en a d'autres où utiliser l'ordinateur est un minimum. On n'a donc pas le même niveau d'éducation de base selon que l'on se trouve dans une société ou dans une autre. Il revient par conséquent à chaque pays de définir l'éducation de base et le niveau minimum requis en fonction des exigences de sa société.

Enfin, lorsqu'on parle d'éducation de base en termes d'éducation primaire ou d'alphabétisation, certains auteurs comme Psacharopoulos (2002), pensent à des invariants universels : savoir lire, écrire, compter, calculer, communiquer et résoudre des problèmes. Ils considèrent que c'est là l'éducation de base et rien d'autre. Cependant, savoir lire et écrire est une chose, mais lire quoi ? et en vue de quoi ? en est une autre. Donc définir les contenus d'éducation et de formation portés par ces instruments apparaît être capital pour atteindre les objectifs d'universalisation de l'éducation de base pour tous. C'est en cela que le terme « qualité de l'éducation » alimente les débats dans les milieux de l'éducation.

1.1.3 Qualité de l'éducation

La qualité est au coeur de l'éducation. Elle influe sur ce que les élèves apprennent et sur la façon dont ils l'apprennent ainsi que sur les bénéfices qu'ils tirent de leur éducation. La définition de l'éducation de qualité s'avère complexe tout comme le processus visant à son évaluation ou sa mesure. Selon le rapport mondial sur le suivi sur l'EPT en 2005, deux principes caractérisent la plupart des tentatives de définition d'une éducation de qualité: le

Analyse de la situation de l'éducation des enfants de 6 à 15 ans : Cas de la commune de San Pedro

premier identifie le développement cognitif des apprenants comme l'objectif explicite majeur de tous les systèmes éducatifs. En conséquence, leur réussite à cet égard est un indicateur de leur qualité. Le second met l'accent sur le rôle de l'éducation dans la promotion des valeurs et des attitudes liées à une bonne citoyenneté et dans la mise en place de conditions propices au développement créatif et affectif. En guise de définition, l'éducation de qualité peut être considérée comme celle qui satisfait les besoins d'éducation fondamentale ainsi que les besoins d'éducation tout au long de la vie de l'individu et ceux de la société. Il appartient donc aux pays de développer un système éducatif capable non seulement de satisfaire la demande éducative mais aussi de produire une éducation de qualité afin de répondre aux enjeux de développement qu'ils envisagent. De ce fait, la demande et l'offre de qualité éducatives sembles être essentielles.

1.1.4 Notion de demande et offre éducatives

La demande et l'offre éducatives sont très importantes dans tous systèmes éducatifs et il appartient à chaque Etat de veiller à un équilibre afin d'éviter d'une part une propension de la sous scolarisation, et d'autres part a un gaspillage des ressources disponibles.

Par définition, la demande d'éducation est l'intention exprimée ou non par une frange de la population d'entreprendre ou de poursuivre des études. Elle est matérialisée par la population scolarisable et résulte d'un ensemble de décisions déterminées par plusieurs facteurs. En revanche, l'offre éducative est un ensemble de dispositions mises en place pour permettre de satisfaire la demande exprimée. Elle est principalement l'oeuvre de l'état et ses partenaires.

Après avoir clarifié quelques notions liées au concept d'éducation, nous considérons dans notre étude l'éducation de base celle retenue par UNESCO (2001) qui, englobe aussi bien le primaire que le premier cycle du secondaire, donc celle qui pourrait concerner les enfants de 6 à 15 ans.

Par ailleurs, l'éducation est souvent considérée comme un atout indispensable pour amorcer le délicat problème du développement durable des pays du sud en particulier celui de l'Afrique subsaharienne. Il est opportun qu'on puisse porter une analyse assez brève sur ce concept qui depuis les lustres fait l'objet de tant d'études tout en restant dans cadre de notre étude.

1.1.5 Concept de développement

Le concept de développement semble défier toute définition, mais ce n'est pas faute de propositions (Cowen, 1996 ; Nolwen, 2006). Deux visions dans la perception du développement sont observées dans le monde. D'une part, certains l'assimilent à un problème purement économique et d'autres accordent une place importante aux facteurs non économiques9 notamment celui de l'éducation. Ainsi, selon cette dernière vision, les modèles alternatifs dits « anthropologiques et culturels du développement » ont vu le jour dans les années 70. Ils soutiennent que l'alphabétisation, associée à la hausse de l'âge au mariage, constitue l'élément central de l'accession d'une société à la modernité. (graphique0).

9 Les facteurs non économiques englobent les facteurs culturels, environnementaux et sociaux

Figure 1 : MODELE ANTHROPOLOGIQUE

Structure familiale

Alphabétisation
+
Hausse de l'âge au mariage

Transformation
Politique

 
 

Transformation
Démographique

 

Transformation
Économique

Source : TOOD Emmanuel, 1984. L'enfance du monde, structure familiale et développement, Paris, Edition du seuil, p.166. (Cité par Anoh, 2007).

Cette approche du développement qui met l'accent sur l'alphabétisation et l'éducation de manière générale comme moteurs centraux est, de nos jours, reconnu par la communauté internationale en tant que condition préalable au progrès social et démographique, à un développement économique durable et à l'égalité des sexes10. Si tel est le cas, comment l'éducation est telle indispensable dans les pays en pleine reconstruction post-crise ?

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.