WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Etude comparée des stratégies de lutte anti-braconnage dans le parc national et la réserve nationale. Cas du PNKB et de la RNT

( Télécharger le fichier original )
par Muzalami Kakule Dalmon
Université de Kasuo -  2007
  

précédent sommaire suivant

4.6. ATTITUDE DE POPULATION LOCALE FACE A LA LUTTE ANTI-BRACONNAGE

L'interprétation du tableau ci-dessous nous féra preuve de l'attitude de la population locale du PNKB et de la RNT face à la lutte anti-braconnage.

Tableau N° 06. Attitude de la population locale face à la lutte anti-braconnage

 
 

PNKB

RNT

TOTAUX

Question

Réponse

Eff

%

Eff

%

Eff

%

La population du PNKB et la RNT est-elle Oui ou Non pour la lutte anti-braconnage?

Oui

104

96,3

27

58,7

131

85,06

Non

4

3,7

19

41,3

23

14,94

Total

108

100

46

100

154

100

Source : Nos enquêtes

Il ressort du tableau N° 06 que 85,06% de la population enquêtée est pour la lutte anti-braconnage, alors que 14,94% seulement ont des avis contraires aux premiers.

CHAPITRE CINQUIEME : DISCUSSION

5.1. REPARTITION DE L'ECHANTILLON SELON L'AGE ET LE SEXE.

En regroupant nos enquêtés du PNKB et de la RNT, nous avons remarqué que ceux dont l'âge variant entre 31 à 35 ans ont été les plus touchés par notre travail soit 27,27% de la population totale. En effet, sur un effectif de 154 individus, 40 étaient de cet âge et en grande partie de sexe masculin.

5.2. DU BRACONNAGE OBSERVE DANS LE PNKB ET LA RNT

Dans le tableau N°02, nous avons constaté que 126 personnes soit 81,82% sur un effectif de 154 confirment la présence du braconnage dans nos 2 APS d'étude. Comme partout ailleurs dans les APS le braconnage a toujours été signalé.

Selon ANTONY, L, 2004, les grands singes, les éléphants, tous les animaux comestibles sont devenus des objets de consommation. Des hommes armés, à affût de gibier sauvage, parcourent les étendues sauvages à la quête du profit commercial.

Le manque des information ou l'ignorance en matière de la conservation met aussi en danger la biodiversité de la RNT (KATSONGO, 2006).

L'absence des retombées économiques dans nos APS justifie aussi le manque de confiance de la part de nos communautés locales.

Le braconnage professionnel constitue ainsi un véritable danger pour la protection de la biodiversité, de nos APS car le besoins en viande sauvage s'est accrus pendant ces dernières décennies.

La question de savoir les causes qui incite la population à braconné, a donné certaines réponses dont le manque d'emploie. Au cours de diverses rencontres organisées par les autorités des aires protégées, les populations locales ont décrit leur perception du problème de façon suivante : lors de la création du parc, la population a été classée du sentiment de révolte de la part de certaines communautés villageoises qui, pour cette raison ne respectent pas du tout l'existence des APS (source personnelle).

Au paravent, lorsque la forêt leur appartenait, la population autochtone vivait en harmonie avec son milieu, il y a avait une utilisation rationnelle de cette forêt (MUMBU, 2007).

La population vivant aux alentour des APS intégrales est pauvre et de plus en plus nombreuse. Elle exerce une pression sur la partie intégrale à la recherche des terres cultivables et des produits de première nécessité tel que le bois de chauffe et le bois de constructions, le gibier, les champignons et les plantes médicinales.

Avec l'érection des villes et cités, et petit à petit la création des petits centres autour de nous, la forêt commençait à nous fuir. Des déboisements irréfléchis, des champs érigés par-ci par là sur les collines et aussi des creusages des minerais ont suivi. Pour les hommes, la distance à parcourir pour se mouvoir s'amoindrit davantage. Et comme ignorant, ces hommes s'étonnent de la perturbation climatique dans la région, les tarissements des rivières, la diminution de notre nombre par tuerie et braconnage effréné. (Selon le Journal le GORRILLE N° 15, 2006).

A notre avis, pensons que la cause principale du braconnage serait d'ériger les APS sans consentement de la population.

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.