WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La valorisation des parcs nationaux


par Stéphane ANGO
Ecole Nationale d'Administration - Conseiller des Affaires Etrangères 2009
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

B-L'eco-business

Si l'écologie à longtemps été considérée comme une contrainte, aussi bien par les pouvoirs publics et plus encore par les milieux économiques, elle apparaît désormais comme une opportunité pour les firmes de réorienter leur secteur recherche-développement et de redéployer leur stratégie commerciale en conséquence. « La protection de l'environnement est devenue un facteur de croissance et de compétitivité commerciales au point de représenter un nouvel instrument de régulation des échanges économiques internationaux. » ( Josepha Laroche, 2000, pp442-443).

Les entreprises s'efforcent de réduire les pollutions liées au cycle de production, leur objectif étant à long terme la quasi-disparition des déchets rejetés à l'extérieur.

Notre pays a ainsi vu certaines entreprises s'impliquer dans la protection de l'environnement. Le
complexe des aires protégées de Gamba, dont fait partie intégrante le parc national de Loango a

vu sa situation en ce qui concerne la recherche s'améliorer à tel point qu'elle est devenue grâce à un appui du groupe Royal Dutch -Shell une des aires protégées d'Afrique centrale dont l'évaluation de la biodiversité est la mieux connue. Pour en arriver là, il aura fallu depuis 2000 une étroite collaboration entre la Smithsonian Institution et le groupe Royal Dutch -Shell qui travaillent à l'évaluation de la biodiversité pour adopter des approches écologiquement responsables dans les processus de développement et d'extraction de ressources naturelles. « Le programme a débuté par une évaluation scientifique des aires protégées de Gamba visant à développer la recherche et à aider l'industrie pétrolière dans la mise en place d'une meilleure gestion environnementale à l'échelle locale. Il était avant tout indispensable de récolter des données de base concernant la présence et la distribution de nombreux groupes taxinomiques au sujet desquels rien ou pratiquement rien n'était connu dans la région. Pareil programme ne pouvait se faire qu'en établissant des liens étroits entre les partenaires du gouvernement, des communautés, de l'industrie, du monde scientifique et de la conservation. » (J.P Vande Weghe, 2007, p.71)

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy