WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Gestion des services d'intérêt collectif dans les sous préfectures de Glazoué et Ouessè au Bénin


par Dossou Edouard AKPINFA
Université Nationale du Bénin - Maîtrise Professionnelle en Développement Local 2001
  

précédent sommaire suivant

II - METHODOLOGIE DE RECHERCHE SUR LES TERRITOIRES DE GLAZOUE ET OUESSE

Pour mieux appréhender la gestion des services offerts par les sous-préfectures de Glazoué et de Ouessè avec l'appui du PDL-Collines, les investigations se sont déroulées en deux phases : la documentation et les recherches sur le terrain.

1- LA DOCUMENTATION

Elle a commencé en mars 2000 avec le choix du sujet et s'est poursuivi tout au long des différentes étapes du présent travail. L'objectif visé est de faire le point des travaux réalisés dans le domaine des services d'intérêt collectif. Pour cela, un certain nombre de centres de documentation ont été parcourus. Au rang de ceux-ci, il y a les centres de documentation de la FASJEP, de l'ENA et du PDL-Collines. C'est surtout ce dernier centre qui dispose d'un fond documentaire spécifique aux services d'intérêt collectif. Ainsi, les documents ci-après ont été consultés:

- Les dossiers de capitalisation sur la gestion de certains ouvrages

- Les contrats de gestion des ouvrages

- Les fiches de montage des actions

- Le rapport annuel 1999 du PDL-Collines

- L'étude sur les aspects juridiques de la participation communautaire dans le secteur de la santé.

- Les facteurs de mobilisation durable de la population sur le thème de la gestion des services de santé au Bénin.

- Le guide méthodologique pour évaluer la viabilité des centres de santé.

- Le manuel de l'enquêteur pour évaluer la viabilité des centres de santé.

- Le guide sur la gestion des toilettes publiques.

- Le guide pratique sur la délégation des services publics.

- ...

Ces différents documents, tout en renforçant nos connaissances nous ont permis de préparer et d'exécuter nos recherches sur le terrain.

2- LES RECHERCHES SUR LE TERRAIN

Les enquêtes sur le terrain se sont déroulées en deux (2) étapes:

- L'immersion

- La collecte des informations

a- L'immersion

L'évaluation des systèmes de gestion mis en place pour les services des territoires de Glazoué et de Ouessè a commencé par la rencontre des animateurs des deux territoires qui ont présenté respectivement le ''Pays du marché commun'' et le "Pays des sept rivières", les actions réalisées et les acteurs à rencontrer sur le terrain.

Tous les ouvrages réalisés dans le cadre du programme triennal 1998- 2000 ont été visités.

Tableau 1: Les ouvrages réalisés et les acteurs impliqués dans la gestion

Territoires

Ouvrages

Localités

Acteurs impliqués dans la gestion

Observation

 

Hangars de marché

Assanté

Gomé

Ouèdèmè

Sokponta

Sowignandji

Thio

- C/BAE6

- Sous-préfet

- Comité de suivi de la gestion

 

Glazoué

Citernes d'eau

Sowé

Tchatchégou Haya

- Gérant

- Comité de suivi de la gestion

 
 

Magasin de stockage

Glazoué

- C/BAE

- sous-préfet

- Fermiers

- Comité de suivi de la gestion

 
 

Latrines publiques

Affécia

Comité d'entretien

L'ouvrage se trouve dans une école

 

Passages à niveau

Agouagon

Egbessi

-

Services non gérés

 

Ponceaux

Allawénonsa

Ayéwa

-

Services non gérés

Ouessè

Hangars de

Marché

Ouessè Kilibo

Toui

- C/BAF

- Comité de suivi de la gestion/comité de gestion

 
 

Citerne d'eau

Djègbé Kèmon Ogoutèdo

- C/BAF

- Comité de suivi de la gestion

 
 

Source : Enquête Avril-Mai 2000

Cette visite a permis de :

- Identifier les ouvrages réalisés

- Identifier les services pour lesquels des systèmes de gestion ont été mis en place

- Déterminer les acteurs impliqués dans la gestion des services

- Rencontrer quelques uns de ces acteurs : les sous-préfets, les porteurs villageois.

- Préparer la collecte des informations.

b- La collecte des informations

Les différents documents consultés, les informations issues de l'immersion et l'entretien avec des personnes ressources (équipe du PDL-Collines), ont permis de dégager les centres d'intérêt suivants pour l'évaluation :

- L'appropriation de l'ouvrage/mise en place du système de gestion

- La gestion proprement dite

- Le contrôle de qualité

- L'impact des ouvrages.

Ensuite, en fonction de ces centres d'intérêt, un guide d'entretien a été élaboré par type d'ouvrage et par catégorie d'acteur. Une fiche d'animation a été également conçue (confère annexe).

Le guide d'entretien relatif aux latrines a été testé sur le complexe latrines douches du carrefour de Dassa. Ce test a permis d'affiner tous les guides d'entretien.

Les guides d'entretien et les fiches d'animation ont été utilisés lors des entretiens et des réunions inter-acteurs d'animation.

- Les entretiens

Les entretiens se sont déroulés de façon formelle et/ou informelle. Les Animateurs des territoires, les sous-préfets, le C/BAE de Glazoué, le C/BAF de Ouessè, les Présidents des Comités de Territoire (CT), les gérants de toutes les citernes, les fermiers et locataires du magasin de Glazoué ont été rencontrés individuellement.

Les entretiens collectifs ont eu lieu avec les comités de suivi de la gestion et les usagers. En effet, les comités de suivi sont formés de cinq(5) à sept(7) personnes selon les localités. Les entretiens ont lieu avec deux (2) ou trois (3) membres parmi les plus dynamiques et les moins motivés choisis sur recommandation des Animateurs.

Pour les usagers, l'échantillonnage est fonction du type d'ouvrage. Ainsi, un échantillon aléatoire de cinq (5) usagers du magasin de stockage et de cinq (5) à huit (8) usagers des citernes d'eau a été constitué.

En ce qui concerne les hangars, il y a eu une distinction entre les non occupants et ceux qui occupent ces hangars. Les enquêtes ont porté sur trois (3) à cinq (5) occupants et deux (2) ou trois (3) non occupants.

Chaque fois, un rendez-vous est pris avec l'acteur concerné. Les heures propices sont les soirs (17 heures à 22 heures) mais parfois les matins (8 heures à 9 heures 30 mn). Pour les hangars et le magasin les entretiens se sont déroulés surtout les jours d'animation des marchés.

Les réunions avec les membres de chaque comité de suivi sont quelques fois élargies aux populations et/ou à quelques usagers.

Une restitution de la synthèse provisoire des données collectées a été faite au comité de territoire.

Les entretiens individuels ont lieu dans le souci de garder la discrétion des informations et d'éviter l'effet de groupe qui inhibe les bonnes volontés et les révélations intéressantes.

Qu'ils soient individuels ou de groupe, les entretiens ont lieu dans l'une des langues suivantes : Idaatcha, Maxi, Shabè, Français. La maîtrise des langues locales Idaatcha et Maxi a été d'une grande utilité. On a eu recours à la traduction de certains termes shabè.

- Les réunions inter-acteurs d'animation

Dans le souci de croiser les informations et de dégager avec les acteurs des pistes d'action pour résoudre les problèmes identifiés, des réunions d'animation ont été organisées autour de douze ouvrages du Département. A raison de deux par territoire, ces réunions ont donc touchées quatre ouvrages dans les sous-préfectures de Glazoué et Ouessè.

Le choix des ouvrages ayant fait l'objet de réunions inter-acteurs d'animation a été fait en concertation avec les animateurs. Ainsi, les critères de sélection retenus sont:

- L'ancienneté de l'ouvrage

- La qualité du service offert

- La rentabilité économique (recette/dépense)

- La clarification ou non du rôle des acteurs

Ce choix a pris en compte les ouvrages bénéficiaires d'une bonne gestion et ceux dont la gestion pose problème.

Tableau 3 : Les ouvrages ayant fait objet de réunions d'animation à Glazoué et à Ouessè

Territoires

Ouvrages

Localités

Glazoué

Magasin de marché

Glazoué

 

Hangars de marché

Ouèdèmè

Ouessè

Hangars de marché

Ouessè

 

Citernes d'eau

Kèmon

 

Source: Enquête Avril-Mai 2000

Pour permettre à certaines localités de bénéficier des expériences d'ailleurs, quelques acteurs de la gestion de certains services ont été conviés à participer aux réunions programmées. C'est le cas de :

- le Maire et le Chef de village de Sokponta pour l'animation de Ouèdèmè sur la gestion des hangars.

- l'animateur et le Président du CT4(*) de Savè pour la réunion sur le magasin de Glazoué.

- le Maire, le représentant communal et le gérant de Djègbé pour la réunion de Kèmon sur la gestion des citernes.

La préparation des réunions d'animation a commencé par la prise de rendez-vous avec chaque animateur. Un entretien a eu lieu sur les dispositions pratiques à prendre pour l'organisation des réunions. Il s'agit de connaître avec précision le nombre de participants, le jour, l'heure et le lieu de la réunion, le procédé d'élaboration et de distribution des avis de réunion...

Une réunion d'animation dure en moyenne trois (3) heures. La fiche d'animation sert de canevas.

Après le mot de bienvenu et les discours de certaines personnes telles que l'Animateur, le Président du CT et le Sous-préfet, un tour de table est fait et permet à chaque participant de se présenter. Cette présentation se termine par les membres de l'équipe d'animation qui précisent les objectifs de la réunion à savoir:

- travailler sur la façon dont est géré l'ouvrage

- bénéficier des expériences d'autres localités

- donner un appui pour un meilleur fonctionnement du service.

L'équipe décrit par la suite les différents points à aborder au cours de la réunion.

L'animateur de séance aborde à l'aide de l'outil S.E.P.O (Succès, Echecs, Potentiels et Obstacles), l'impression générale des participants sur l'ouvrage et le service offert. Ce premier exercice dure environ une heure.

Ensuite vient le rôle de chacun des acteurs. Il s'agit ici de faire parler un acteur x sur le rôle d'un acteur Y. L'acteur Y prend par la suite la parole pour dire ce qu'il fait et ce que devrait être son rôle. Lorsqu'il s'agit par exemple du gérant, le représentant de la sous-préfecture et les membres du comité de suivi de la gestion interviennent pour expliquer ce que fait le gérant. Celui-ci décrit par la suite le travail qu'il fait quotidiennement.

Un consensus se dégage ainsi sur le rôle de chaque acteur impliqué dans la gestion du service. Ce deuxième exercice dure en moyenne 1H30.

Le dernier exercice concerne les motivations des acteurs à jouer leur rôle. Il s'agit de savoir les éléments clés qui amènent chaque acteur à jouer son rôle et ce qui pourrait le stimuler à s'engager plus dans la réussite de la gestion du service.

L'animateur de séance fait enfin une synthèse des points abordés et des pistes définies pour régler les problèmes identifiés et continuer la gestion du service.

3- Traitement des informations

Une fois les enquêtes terminées, les guides d'entretien ont été regroupés par acteur. Le dépouillement des informations issues de ces guides et des réunions d'animation a conduit à l'élaboration de fiches de dépouillement. Ces fiches présentant l'ouvrage (caractère, localisation, date de mise en service), la méthodologie d'enquête et les réponses complètes des acteurs par rapport aux questions de chaque étape du guide. L'analyse de ces fiches de dépouillement a amené à la rédaction de fiches de synthèse par ouvrage. Ces fiches présentent les points forts et faibles puis des recommandations pour chaque système de gestion mis en place. Les résultats des réunions inter-acteurs d'animation ont permis d'aller plus loin dans l'analyse. Ainsi, les fiches synthèse par ouvrage élaborées précédemment ont été classées en deux catégories:

- les fiches concernant les ouvrages dits à problèmes et,

- les fiches des ouvrages dits à succès.

Les fiches des ''ouvrages à problèmes'' présentent les problèmes identifiés par les acteurs au cours de l'animation, les solutions préconisées par ces mêmes acteurs et des pistes d'action.

Les fiches des ''ouvrages à succès'' présentent les points forts identifiés et les raisons du succès de la gestion du service.

L'analyse et l'interprétation des différents résultats contenus dans les fiches ont servi de base dans l'articulation des diverses idées contenues dans le présent document.

4- Les difficultés rencontrées

Elles peuvent être regroupées en trois (3) points :

- Le manque de documents spécifiques sur les services d'intérêt collectif

- La réticence de certains acteurs à répondre aux questions

- La traduction des concepts nouveaux en langues locales: service, gestion ...

* 4 CT: Comité de Territoire

précédent sommaire suivant