WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Gestion des risques de change

( Télécharger le fichier original )
par Madihou NIAKASSO
Institut Privé de Gestion de Dakar - Master 2007
  

précédent sommaire suivant

3.4. Les contrats d'option

Un contrat d'option offre le droit et non l'obligation d'acheter ou de vendre un actif sous-jacent à un prix prédéterminé au moment de la transaction. Il existe deux (2) types d'options : l'option dite européenne ne permet d'exercer ce droit qu'à la maturité du contrat, alors que l'option dite américaine permet d'exercer le droit d'achat ou de vente tout au long de la durée de vie de l'option. Les contrats d'option sont en général émis sur des marchés organisés où les caractéristiques de l'actif sous-jacent sont standardisées.

L'intérêt des contrats d'option :

Dans de nombreux cas, l'arbitrage en couverture d'actif constitue une valorisation. Dans cette situation, les contrats à terme ont un intérêt limité puisqu'ils aboutissent uniquement à figer, à un moment donné, la valeur ou le rendement d'un actif. Les contrats d'option permettent la mise ne oeuvre de stratégies évolutives tout en assurant une meilleure maîtrise du risque.

Les contrats d'option offrent des opportunités d'arbitrage plus adaptées aux activités économiques qui comportent un grand nombre de clauses conditionnelles. Il est en effet très courant, en matière commerciale ou financière de donner des avantages aux contreparties ou à l'inverse d'en obtenir. Ces pratiques peuvent être analysées en termes de positions conditionnelles. Ainsi, alors que l'instrument privilégié permettant de protéger une position ferme sera le contrat à terme, une positon conditionnelle obtiendra une meilleure protection avec l'utilisation de contrats d'option.

Afin d'illustrer une position conditionnelle, nous choisirons le cas d'un distributeur décidant de répondre à un appel d'offre pour la livraison d'un changement de cacao à une industrie chocolatière. Dans ce cas particulier, la position du distributeur est une position conditionnelle qui dépend de la réponse de l'adjudicateur. Lorsque la réponse est positive, la date de l'appel d'offre et la date de la réponse, des variations du cours de cacao peuvent survenir et fausser ainsi les données de l'offre. Le distributeur dispose de trois stratégies :

· ne rien faire et attendre l'adjudication de l'offre. Cette stratégie engendre, pour le distributeur, le risque de ne plus être en conformité avec le marché ;

· la valorisation immédiate de la proposition par un achat à terme. Cette stratégie fixe définitivement le prix, mais le distributeur prend le risque de se retrouver à découvert sur le marché à terme si l'adjudication ne lui revient pas ;

· l'achat d'une option d'achat. Cette stratégie offre une protection contre une hausse des cours, tout en permettant le maintien des caractéristiques originales de l'offre. Son coût doit toutefois être intégré dans la proposition de prix, ce qui peut nuire à la compétitivité de l'offre. La prime de l'option (son coût) est définitivement perdue si le distributeur n'obtient pas l'adjudication.

Le caractère conditionnel se retrouve dans différentes activités marchandes. Le marché des options constitue un outil indispensable pour la gestion du risque de prix des matières premières, du risque de taux d'intérêt et du taux de change.

précédent sommaire suivant











Moins de 5 interactions sociales par jour