WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Gestion des risques de change

( Télécharger le fichier original )
par Madihou NIAKASSO
Institut Privé de Gestion de Dakar - Master 2007
  

précédent sommaire suivant

Aidez l'hopital de Montfermeil

3.5. Le contrat de swap

Le terme de swap signifie « échange » en langue anglaise. Le contrat de swap s'apparente à l'échange entre deux parties d'un flux variable contre un autre flux fixe. Ce contrat peut s'appliquer à tout actif financier, qu'il s'agisse de taux d'intérêt, de taux de change, d'actions ou de matières premières. Le contrat de swap est un instrument hors bilan qui permet aux gestionnaires de couvrir les différents risques de marché que peuvent contenir leurs positions. Dans un premier temps, il a permis de contourner les nombreuses réglementations de change entre les pays. Les premiers swaps ont donc porté sur le marché des devises. Bien que les devises soient à l'origine du développement plus important car il répond aux besoins de couverture contre le risque de taux et à la gestion des émissions obligataires auxquels sont de plus en plus confrontées les entreprises.

3.5.1. Le swap de taux d'intérêt

Le principe du swap de taux

Considérons le cas de deux entreprises A et B qui ont contracté chacun 1 000 000 EUR remboursable en fin de période de 5 ans. L'entreprise A emprunte au taux de 7 % et l'entreprise B à un taux variable égal au TAM1(*). Les deux entreprises contractent à swap TAM contre 7 %, portant sur un nominal de 1 000 000 EUR. A la fin de la première année si le TAM est à 6 %, l'entreprise A versera à l'entreprise B les intérêts de 1 000 000 EUR sur une base de 6 % soit 60 000 EUR alors que l'entreprise B versera à l'entreprise A les intérêts sur la base de 7 % soit 70 000 EUR. L'entreprise A aura donc reçu de B les charges d'intérêts à taux fixe de 7 % sur son emprunt de 1 000 000 EUR, et aura versé un taux variable à B, ce qui revient, pour elle, à contracter un emprunt à taux variable. Pour B, c'est la situation inverse : B reçoit de la part de A de quoi régler ses charges d'intérêts variables et paye des intérêts fixes en échange. Si, à la fin de la seconde année, le TAM est à 7,5 %, l'entreprise A payera cette fois 75 000 EUR à B alors que B payera toujours 70 000 EUR à A. En fait, les deux entreprises s'échangent leur engagement en intérêts.

La figure ci-dessous représente les échanges de flux qui ont lieu entre les deux sociétés.

Entreprise B

Entreprise A

TAM sur 1 MEUR

7 % sur 1 MEUR

Figure 2 : Swap entre A et B

La contrepartie qui paie le taux fixe et reçoit le taux variable est définie comme l'emprunteur du swap alors que l'autre contrepartie est définie comme le prêteur.

3.5.2. Les utilisateurs de swap de taux d'intérêt

Les contrats de swap d'intérêt sont les plus usités actuellement. Par les différents utilisateurs, il est possible de citer les banques, les sociétés industrielles ou les gérants de fonds. Leur recours aux contrats de swap s'expliquent par différentes raisons. Les sociétés industrielles ont pour objectif de répliquer un emprunt à taux fixe, les banques apportent de la liquidité à travers ces contrats et les gestionnaires de fonds obligataires sont désireux de réaliser des profits en anticipant une baisse des taux d'intérêt.

Un grand nombre d'entreprises industrielles trouvent des difficultés à contracter auprès des banques des emprunts à taux fixe. Cela peut avoir pour cause la faiblesse de leur surface financière ou un endettement déjà important. Elles contractent donc des emprunts à taux variable auprès d'une banque A qu'elles couvrent par un swap de taux auprès d'une banque B. cette opération leur permet de dupliquer un emprunt à taux variable en contrepartie d'un spread de taux.

La figure ci-dessous détaille le mécanisme de l'opération.

Figure 3 : swap de taux (exemple 1)

ENTREPRISE

BANQUE A

BANQUE B

Swap sur Emprunt de

1 million à 7 % 1 million

contre TAM à TAM

Les grandes entreprises n'ont pas recours aux emprunts auprès des banques mais font appel au marché par l'émission d'emprunts obligataires à long terme. La majeure partie de ces émissions es réalisée à taux fixe car la liquidité sur ce type d'obligation est plus grande. Lorsque les entreprises anticipent une baisse des taux, une des manières d'en tirer profit est de contracter un swap de taux auprès d'une banque sur le capital restant de leur émission.

INVESTISSEURS

ENTREPRISE

BANQUE

Swap sur Emprunt de

10 millions taux fixe 10 millions

contre taux variable à 7 %

Figure 4 : swap de taux (exemple 2)

Les contrats de swap étant des produits financiers hors bilan, cela leur permet d'améliorer leur ratio de liquidité à court terme. Les banques transforment les dépôts à court terme en financement à long terme, ce qui dégrade leur ratio de liquidité à court terme.

* 1 TAM : Taux d'intérêt redéfini annuellement.

précédent sommaire suivant






Aidez l'hopital de Montfermeil

Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour