WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Gestion des risques de change

( Télécharger le fichier original )
par Madihou NIAKASSO
Institut Privé de Gestion de Dakar - Master 2007
  

précédent sommaire suivant

Aidez l'hopital de Montfermeil

1.2. L'estimation de l'évolution des taux de change

Estimer l'évolution des devises suppose qu'une structure soit mise en place. Or, dans une entreprise, une telle solution ne peut s'envisager que si le chiffre d'affaires en devises, pondéré par le risque de change, atteint un niveau auquel l'espérance de gain équivaut, au moins, aux coûts de mise en oeuvre de la structure (salaire et charges sociales du trésorier compris). Cette limite étant explicitée, l'estimation de l'évolution des taux de change peut se réaliser à partir de deux (2) méthodes : l'analyse économique et l'analyse statistique.

113.L'analyse économique

Elle se fonde sur l'observation des agrégats et des indices économiques pouvant influencer les cours de change de la devise étudiée. Par ces variables, quatre (4) sont particulièrement importantes :

· le différentiel de taux d'inflation entre les deux pays partenaires. Le pays ayant le taux d'inflation le plus élevé verra une pression à la baisse de s'exercer sur sa monnaie afin de conserver la parité des pouvoirs d'achat ;

· l'écart des taux d'intérêt réel (taux d'intérêt moins taux d'inflation). Les capitaux ont tendance à se placer dans les monnaies des pays offrant la rémunération la plus avantageuse. Cet afflux de capitaux a pour conséquence une hausse de la devise ;

· l'appréciation des situations économique, sociale, financière et politique du pays. Ce critère inclut un facteur psychologique important : l'évolution de la capacité des dirigeants à mettre en oeuvre des politiques économique et monétaire rigoureuses sans être discrédités aux yeux de la population ;

· l'excédent de la balance des paiements. Les pays débiteurs, pour apurer leur position, demandent la monnaie du pays en excédent, ce qui a pour effet d'apprécier cette dernière.

Cette méthode est employée pour des prévisions à moyen terme car les lois économiques doivent avoir le temps de jouer.

113.L'analyse statistique

C'est une méthode qui a pour objectif de déterminer des points de retournement de tendance. Plusieurs approches existent :

- mathématique, avec la recherche de variables aléatoires sous-jacentes à une évolution des cours ;

- analytique, fondée sur la moyenne mobile des cotations durant une période plus ou moins longue (d'une semaine à un an) ;

- graphique (chartiste), cherchant à reconnaître, dans les courbes des cours, des figures, liées à des points de retournement de tendance, qui tendent à se répéter.

Les trois (3) analyses ci-dessus partent du principe que le passé dispose de données suffisantes pour prévoir l'avenir et ceci quel qu'en soit le terme : aussi peuvent elles être utilisées pour des prévisions à brève échéance.

L'entreprise peut confirmer son évaluation des taux de change, en utilisant les services de sa banque ainsi que de nombreux organismes spécialisés.

précédent sommaire suivant






Aidez l'hopital de Montfermeil

Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour