WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Gestion des risques de change

( Télécharger le fichier original )
par Madihou NIAKASSO
Institut Privé de Gestion de Dakar - Master 2007
  

précédent sommaire suivant

Aidez l'hopital de Montfermeil

Section 5 : Le Swap

Le Swap de devises est un accord conclu entre deux parties qui s'échangent un montant déterminé de devises étrangères et s'engagent mutuellement à effectuer régulièrement des paiements correspondants aux intérêts ainsi qu'à se rendre le montant échangé à une échéance déterminée. Dans la plupart des cas, une banque sert d'intermédiaire pour la transaction.

Il existe différents types de swaps :

§ Les swaps exports : sont consentis par des banques aux exportateurs dans certains pays. Ils représentent en quelque sorte une avance en devises convertibles dans la Banque Centrale, avance qui sera remboursée lorsque l'exportateur aura perçu le paiement de ses ventes ;

§ Le prêt parallèle : permet à deux entreprises situées dans des pays différents de se mettre d'accord pour s'accorder mutuellement un prêt dans les monnaies dont elles ont besoin pour une période déterminée. Au terme de la période, les deux sociétés remboursent les prêts qu'elles ont l'une envers l'autre dans leur monnaie respective.

CHAPITRE II : LES TECHNIQUES EXTERNES A L'ENTREPRISE

Lorsque les techniques internes qui ont été étudiées en parviennent pas à éliminer le risque de change, l'entreprise devra alors utiliser d'autres techniques de couverture, soit en faisant directement appel au marché, soit en s'adressant à des organismes ou partenaires extérieurs comme les banques. Ces techniques sont souvent qualifiées de techniques extérieures.

Il existe actuellement un grand nombre de techniques de couverture du risque de change qui peuvent être regroupées en deux grandes catégories à savoir :

v  les techniques qui ont pour conséquence de fixer définitivement le cours du change au moment où naît le risque , telles que le change à terme, les avances en devises. Elles présentent toutefois, l'inconvénient de ne pas permettre de profiter d'une évolution favorable du cours du change ;

v les techniques qui protègent l'entreprise contre une évolution défavorable du cours du change tout en lui conservant la possibilité de bénéficier d'une évolution favorable. Il s'agit essentiellement, des techniques reposant sur l'utilisation des options de change.

Section 1 : La couverture sur le marché monétaire

Le recours au marché monétaire peut se faire via deux (2) voies : les prêts et les emprunts en devises. Nous allons voir ces deux techniques et quels sont les facteurs décisionnels qui peuvent amener l'entreprise à les choisir plutôt que d'autres techniques de couverture.

1.1. Les prêts en devises

Le prêt en devises permet à l'importateur qui a une position courte (dettes supérieures aux créances) en devises, d'acheter des devises au comptant ou grâce à un emprunt et de les placer jusqu'au jour de l'échéance. Le fait d'acheter des devises le jour de sa commande annule son risque de change. Si la trésorerie de l'entreprise est insuffisante, l'importateur peut emprunter des Euros sur le marché et les vendre au comptant contre devises.

L'exportateur peut emprunter les devises correspondant au montant d'une créance recevoir sur le marché des devises et les vendre aussitôt sur le marché comptant pour obtenir de la monnaie nationale. Il remboursera ensuite l'emprunt avec les devises reçues de son client. L'entreprise annule ainsi le risque de change, et reconstitue sa trésorerie en monnaie nationale.

L'avance en devises sera d'autant plus intéressante que le taux d'intérêt de la devise concernée est proche du taux de crédit de monnaie nationale.

précédent sommaire suivant






Aidez l'hopital de Montfermeil

Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour