WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Gestion des risques de change

( Télécharger le fichier original )
par Madihou NIAKASSO
Institut Privé de Gestion de Dakar - Master 2007
  

précédent sommaire suivant

Aidez l'hopital de Montfermeil

Section 2 : Le marché de dépôt (marché interbancaire) 

C'est le marché sur lequel se traitent les opérations de trésorerie en devises sous forme d'emprunts et de prêts. Ce marché appelé aussi marché interbancaire est organisé selon des règles précises quant aux taux, aux durées et aux calculs d'intérêts.

Le marché des changes interbancaire bénéficie d'une grande liquidité grâce à la diversité de ses intervenants. Selon leurs objectifs, leur aversion au risque et leurs horizons temporels, il est possible de distinguer six catégories d'agents sur ce marché.

2.1. Les participants au marché des changes interbancaire

Le marché des changes est réservé aux institutions financières. A l'origine, le marché était strictement interbancaire et les entreprises opéraient toujours par l'intermédiaire des banques. Par la suite, les investisseurs institutionnels et les entreprises sont devenues de très importants opérateurs intervenant pour certains d'entre eux directement sur le marché. Tous ces acteurs agissent pour leur propre compte et pour celui de leur clientèle. Ils peuvent négocier directement entre eux ou bien passer par l'intermédiaire de courtier.

2.1.1. Les banques commerciales et d'investissement

Les banques commerciales qui sont des acteurs historiques de ce marché avec 50 % des transactions enregistrées aujourd'hui. Elles sont les plus grands opérateurs sur le marché des changes. Il s'agit pour la plupart d'entre elles de banques commerciales mais aussi de banques d'investissement. Elles sont généralement l'interlocuteur final des autres intervenants du marché et cherchent à réaliser des profits en faisant du « market marking », c'est-à-dire en proposant à tout moment des prix acheteur et vendeur à leurs clients, et « en margeant » plus ou moins certains de leurs clients en exécutant les transactions. « Marger » signifie prendre un tout petit profit sur le prix auquel le market marker vend ou achète une devise à son client par rapport au prix auquel il achète ou vend lui-même cette devise sur le marché.

Pour faciliter leurs opérations, les banques ont des dépôts auprès d'institutions financières étrangères qui jouent le rôle de correspondant.

Les banques opèrent sur le marché des changes par l'intermédiaire de spécialistes appelés cambistes. Toutes les banques sont habilitées à traiter des opérations de change mais en pratique elles sont peu nombreuses à intervenir en permanence sur ce marché. Celles qui le font sont de très grandes institutions.

précédent sommaire suivant






Aidez l'hopital de Montfermeil

Appel aux couturier(e)s volontaires

Moins de 5 interactions sociales par jour