WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Conception et simulation d'un brouilleur GSM

( Télécharger le fichier original )
par Merleau King TCHEUMTCHOUA KAMDEM
Ecole nationale supérieure polytechnique, Yaoundé - Master rercherche en systèmes de télécommunications numériques 2010
  

précédent sommaire suivant

1.3.2. Nature des ondes émises : génération d'un simple ton

Rappelons que les signaux émis par le brouilleur se superposent à ceux émis par la station de base, au niveau du récepteur mobile. Or d'après la modulation subie par les signaux issus de la station de base, nous savons que l'information utile se trouve dans la phase instantanée. Ainsi, il suffit de modifier conséquemment cette phase instantanée pour rendre défaillante cette modulation connue pour sa robustesse au bruit. Nous proposons à cet effet, un signal de même fréquence (ton) que le signal à brouilleur et d'amplitude voisine voire supérieure à celle attendue par le mobile, venant de la station. Ceci donne lieu à un diagramme de Fresnel comme l'exprime la figure 42

Figure 42 : Diagramme de Fresnel du signal résultant du brouillage

Pour sa génération, le simple ton aura besoin de la fréquence Downlink équivalente à la fréquence uplink enregistrée à l'étape 1(voir paragraphe 1.1.2). Le microcontrôleur ayant enregistré la fréquence d'émission du mobile sous la forme d'un entier, la déduction de la fréquence descendante équivalente se fera par simple translation de 45MHz (écart duplex) de cette dernière. C'est cette donnée qui permet de piloter l'oscillateur local de sortie qui rend disponible une sinusoïde prompte à l'utilisation.

Une fois le signal produit, il faut envisager son émission uniquement sur le timeslot BCCH aligné sur cette fréquence descendante.

1.3.3. Fenêtrage du signal produit par le brouilleur

Il est question de commander l'émission du brouilleur uniquement sur le canal physique approprié, préalablement mis à l'évidence lors de la phase de détection. Ceci requiert l'usage des informations de synchronisation dont le brouilleur a fait l'objet. Il suffira d'avancer l'horloge locale de trame de 3 time slots et de le retarder ensuite du déphasage mesuré sur cette fréquence, pour que notre équipement puisse fenêtrer l'émission de ses ondes, sur le TS0 exclusivement. Pratiquement, ces opérations sur le temps (déphasage notamment), représentent des boucles à retard réalisées par le microcontrôleur. Leur définition explicite sera faite ultérieurement.

Le fenêtrage est à la clé de la minimisation du cout de consommation d'énergie électrique car sur toute une trame, seule 1/8 de sa période (correspondant à la durée d'un time slot) est utilisée. En termes de puissance, ceci correspond à un gain 64 fois supérieur à celui réalisé par un pollueur ordinaire.

L'ensemble des descriptions faites ci-dessus sont résumées sur la figure 43.

Figure 43 : plan de brouillage des ondes

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.


Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy