WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Conception et simulation d'un brouilleur GSM

( Télécharger le fichier original )
par Merleau King TCHEUMTCHOUA KAMDEM
Ecole nationale supérieure polytechnique, Yaoundé - Master rercherche en systèmes de télécommunications numériques 2010
  

précédent sommaire suivant

1.4. Chaine de brouillage

Ce bloc permet d'entrevoir les perturbations telles qu'elles seront perçues par un mobile situé dans la zone de service du brouilleur. En effet, dans ce module, les signaux normalement attendus de la station de base sont superposés à ceux provenant du brouilleur avant d'être reçus par le mobile (figure 52).

Figure 52 : chaine de brouillage

Dans le montage, on distingue :

· Une première chaine (en rouge) qui reproduit le comportement d'une station de base qui émet directement vers les mobiles;

· Ensuite une deuxième chaine (en bleue) qui simule la superposition du signal émis du brouilleur (simulé par un émetteur M-FSK avec M=1 prenant à son entrée un train binaire toujours à « 1 ») avec celui reçu de la première chaine de brouillage. Nous modélisons la superposition par la somme des 2 signaux.

Il est ensuite représenté le diagramme de l'oeil de la séquence binaire reçue d'une part directement de la station de base et d'autre part, de la résultante de la superposition des signaux de la station et du brouilleur. Cette représentation permet d'avoir une idée sur la différence entre les deux trains binaires reçus en termes de possibilité de récupération de l'information originale. En même temps, il est calculé le taux d'erreurs binaires reçus dans le cas de la chaine brouillée, qui mieux que la représentation graphique, pourra quantifier plus explicitement le niveau de déformation du signal original. La simulation que nous avons lancée nous présente les résultats suivants :

Figure 53 : évaluation du taux d'erreurs binaires reçus

Le diagramme de l'oeil du signal reçu ne présente manifestement pas de transition; aucune possibilité de récupération d'informations ne peut être envisageable. De toute évidence, le taux d'erreurs binaires résultant est d'environ 50%. Le même constat peut également être fait au vu du train binaire reçu et représenté par l'oscilloscope du montage ;

Figure 54 : comparaison des bits émis avec les bits reçus après brouillage.

En moyenne 1 bit émis sur 2 est erroné à la réception. Le standard GSM prévoit des erreurs de réception au niveau des mobiles et en définissent le niveau de qualité de service correspondant. Les différentes plages de BER (Bit error Rate) sont regroupées dans le tableau ci-dessous :

Table 11 : taux d'erreurs binaires en fonction du service

Les opérateurs utilisent ces données afin d'estimer le ressenti client d'un point de vue qualité de service. Dans notre contexte, il permet de nous rassurer que le brouillage précédemment réalisé est assez efficace. En effet, d'après la norme GSM, le décodage de l'information n'est plus certain lorsque le BER dépasse 12,8% et pourtant notre chaine de brouillage en produit un qui soit supérieure à 50%. Cette dernière information nous permet d'affirmer que le train binaire qui sera reçu par un mobile se trouvant dans la zone de service du brouilleur sera irrémédiablement hors d'état d'usage. On peut dès lors envisager une maquette de ce brouilleur en montant bout à bout tous les éléments qui le constituent.

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.


Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy