WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Conception et simulation d'un brouilleur GSM

( Télécharger le fichier original )
par Merleau King TCHEUMTCHOUA KAMDEM
Ecole nationale supérieure polytechnique, Yaoundé - Master rercherche en systèmes de télécommunications numériques 2010
  

précédent sommaire

2. Proposition d'une maquette du brouilleur

La faisabilité de cet équipement tient en partie compte de la possibilité de déduire de son fonctionnement, une maquette rassemblant les éléments électroniques aptes à reproduire les différentes fonctionnalités dont il fait l'objet. Celle que nous proposons à ce sujet a été confectionnée avec le logiciel ARES après montage des circuits sur PROTEUS. La figure 56 en fait l'illustration.

Figure 55 : maquette du brouilleur

Pour la plupart, les composants utilisés pour la confection de cette maquette sont facilement accessibles sur le marché. Le cout de production global dépend linéairement des prix de chacun de ces composants que l'on peut d'ailleurs estimer dans une étude financière.

3. Etude financière du projet

Elle tient sur 2 aspects : d'abord la liste des composants fondamentaux utilisés et ensuite leur cout respectif. Toutefois, cette étude n'est qu'une estimation dans la mesure où des composants supplémentaires peuvent être requis lors du montage proprement dit du dispositif. Nous tiendrons compte de ces aléas dans la rubrique des imprévus.

En ce qui concerne la plaquette que nous avons présentée en figure 56, les éléments suivants ont été sollicités et les prix correspondants(en €) sont marqués juste à leur suite.

Equipements

Fonctions

Montant (en €)

Pic16f877

Microcontrôleur

22

LMX2604

Voltage Controlled Oscillator

1

SA1638

démodulateur I/Q

5

QUARTZ 13MHz

horloge de base du système

3,64

Autres

AmpliOp, condensateurs, résistances, plaque à essai, ...

15

Total

46,64€ =30500 FCFA

Table 12 : Estimation financière du projet

Le cout sus estimé s'annonce concurrentiel sur le marché des brouilleurs qui est actuellement dominé par des dispositifs déjà très encombrants avant de ne pas être à la portée de tous. Sans prétention aucune, la réalisation de ce brouilleur offrira un meilleur rapport qualité/prix par rapport aux existants.

4. Conclusion

La présentation des résultats ci-dessus a permis de laisser entrevoir l'apport des méthodes développées et des astuces de conception adoptées, dans la mise en oeuvre de ce brouilleur. Il se veut assez concurrentiel dans le très vaste marché des brouilleurs, en proposant un prototype dont le cout de réalisation pourra, pour le moins, s'identifier au contexte africain.

Conclusion

Générale

L

es réflexives entreprises pour l'imposition du silence, notamment entravé par les sonneries de téléphones portables, ont mené au déploiement de la technologie de brouillage d'ondes radio GSM. L'anarchie qui s'en est suivie n'a pas laissé indifférents les dirigeants de ce secteur d'activité qui comptent entre autres activités, le respect de l'occupation des bandes de diffusion radio. La réglementation de la production de ces brouilleurs visent donc à maintenir salubres les rayonnements d'opérateurs téléphoniques agréés, en dehors des zones potentiellement cibles de ces actions. Face à cette exigence, il est principalement attendu du brouilleur à concevoir d'établir un juste compromis entre

· l'assurance d'une tranquilité certaine auprès des occupants des lieux abritant ces équipements ;

· la non perturbation des signaux émis des stations de base d'opérateurs téléphoniques ;

· La consommation modérée d'énergie électrique pour la protection de l'environnement.

Des méthodes ont été élaborées conjointement avec des travaux déjà réalisés dans ce domaine afin de venir à bout de la vaste problématique entourant le sujet. Dès lors, la mise en oeuvre de ces procédures s'est concrétisée au travers du développement d'un outil d'aide au dimensionnement de brouilleur et par la proposition d'une maquette ayant un cout de réalisation relativement bas, justifiant la faisabilité d'un tel produit. Les résultats obtenus des simulations effectuées sur cet outil de dimensionnement, ont fortifié la pleine conviction d'un brouillage irrémédiable dans la zone cible, en même temps que les mobiles en dehors de cette zone jouiront de la garantie de ne pouvoir être victimes d'interférences provoquées.

Toutefois, les perspectives de ce sujet pourraient favorablement s'étendre à la conception d'un brouilleur qui ne se limiterait non plus simplement aux signaux de la bande GSM mais à tout rayonnement susceptible de provoquer des dysfonctionnements ou des nuisances connus ou à identifier.

[1] - http://eurekaweb.free.fr/ia1-brouilleur_telephone_portable.htm, visité le 10 Avril 2010

[2] - http://www.serialwireless.net/Brouilleurs-GSM.html, visité le 10 Mars 2010

[3] - E. TONYE, « Les picocellules », cours de radiocommunication mobile, Ecole Nationale Supérieure Polytechnique, Yaoundé-Cameroun, 2009.

[4] - J.C. SAURAT, « système de détection de téléphones  cellulaires en mode réception ou en veille opérationnelle», brevet international PCT No WO1-56322, 02 Aout 2001

[5] - Cédric DEMOULIN, Marc VAN DROOGENBROECK, « Principes de base de fonctionnement du réseau GSM », Département d'Électricité, Électronique et Informatique (Institut Montefiore) Sart Tilman, B-4000 Liège, Belgique

http://www.ulg.ac.be/telecom/publi/publications/mvd/Demoulin2004Principes/#GGGBTS, visité le 17 Mars 2010

[6] - Comment Ca Marche, « Introduction au standard GSM »

http://www.commentcamarche.net/telephonie-mobile/gsm.php3 , visité le 30 Mars 2009

[7] - J. P. Muller, « le réseau GSM et le mobile », version Juillet 2002

[8] - X. LAGRANGE, P. GODLEWKI, S. TABBANE, « Réseaux GSM - DCS des principes à la norme », Edition HERMES, Paris, 1997

[9] - Mathurin OMBANG, « Optimisation de la qualité de service Radio », Mémoire d'ingénieur de conception, Ecole Nationale Supérieure Polytechnique, Cameroun, 06 juillet 2007

[10] - J. P. Muller, « la boucle a verrouillage de phase », version Juillet 2001

[11] - X. LAGRANGE et P. GODLEWKI, « Canaux de contrôle sur l'interface radio », Ecole Nationale Supérieure de Télécommunications, département Réseaux, Paris, version. 2.2 - 1998

[12] - Alcatel Lucent, « Introduction to QUALITY OF SERVICE and TRAFFIC LOAD MONITORING BSS release B9  », ed.3 - Novembre 2006

[13] - Thierry Brémard, «  Viterbi: Présentation et implémentation en C», ESIEE, France, 27 Février 2007 

[14] - Alcatel Lucent, « Introduction to Radio Fine Tuning BSS release B9 », ed 3 - November 2006

Annexes

Phase d'allocation des canaux SDCCH

1

2

3

4

5

6

7

8

Start T3101

MC8B

MC148

MC8C

Stop T3101

MC02

9

7

1. Demande d'accès au réseau par le canal RACH ;

2. Demande du canal SDCCH et sur le lien Abis;

3. Activation du canal SDCCH sur le BSC ;

4. Accusé d'activation du canal SDCCH ;

5. Allocation du canal SDCCH à la station de base concernée ;

6. Allocation du canal SDCCH au mobile par le canal AGCH;

7. Confirmation d'une allocation réussie sur l'interface radio;

8. Confirmation d'une allocation réussie au BSC

9. Début de la phase d'authentification et de chiffrement

Phase d'allocation des canaux TCH

2

1

3

4

5

Start T3107

MC140b

MC703

Stop T3101 MC718

1. Activation du canal TCH sur le BSC ;

2. Accusé d'activation sur le BSC

3. Allocation du canal TCH par le canal SDCCH

4. Confirmation d'une allocation réussie sur l'interface Abis et Radio

5. Confirmation d'une allocation réussie sur l'interface A

1.

précédent sommaire











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.


Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy