WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Gestion décentralisée des forêts au Cameroun: cas de la forêt communale de Moloundou

( Télécharger le fichier original )
par Stéphane Hervé ABESSOLO
Université catholique d'Afrique centrale - Master 2009
  

précédent sommaire suivant

A. Grille d'analyse des données

Pour le traitement et l'analyse des données, nous avons eu recours à l'interactionnisme de Norbert Elias.

· Norbert Elias et les interdépendances « Comme au jeu d'échecs, toute action accomplie dans une relative indépendance

représente un coup sur l'échiquier social qui déclenche infailliblement un contrecoup d'un autre individu (sur l'échiquier social, il s'agit en réalité de beaucoup de contrecoups exécutés par beaucoup d'individus) limitant la liberté d'action du premier joueur »50. C'est ici la figure éliassienne de la société et l'image qu'il donne à sa théorie des interdépendances. Norbert

49 Madelaine Grawitz, méthodes en sciences sociales, 8ième Edition, Paris, Dalloz, 2004.

50 Norbert Elias, La Société de cour, Flammarion, Paris, 1985, pp 152-153.

Elias pense que les individus sont liés les uns aux autres par des liens de dépendance réciproque, ces liens étant comme la matrice de la société. Le monde social51 est un réseau de relations au sein duquel les interdépendances entre les individus résultent d'une différenciation de plus en plus profonde des fonctions sociales ; en d'autres termes, la division sociale a pour effet que personne ne se suffit à lui-même. Cette interdépendance porte un caractère très spécifique d'une société à l'autre et n'est donc universelle que par définition. Dans le champ des interdépendances se retrouvent des déséquilibres qui donnent naissance au rapport de pouvoir. Si un acteur est plus dépendant qu'un autre dans une relation réciproque, l'acteur le moins dépendant aura un ascendant sur l'autre de manière systématique.

La théorie des interdépendances permet de saisir sous un meilleur angle les rapports de force et de pouvoir qui existe d'une part entre les populations et les élus locaux et d'autre part entre ces derniers et l'administration décentralisée. Le vécu quotidien des communautés dépend fortement de la conscience et de l'esprit d'initiative de l'élu alors que son accession au pouvoir repose sur la décision du peuple. L'interdépendance est, dès lors, de facto entre ces deux entités, l'amélioration du niveau de vie est en adéquation avec la volonté politique des élus locaux qui sont au pouvoir grâce au vote du peuple. Dans le cadre du fonctionnement de l'institution communale, il existe des relations de paternalisme dans lesquelles la tutelle, qu'est le MINATD, a une ascendance sur la commune.

B. Présentation du terrain d'étude

Comme évoqué dans la délimitation du sujet, nous avons mené cette étude dans la commune de Moloundou. Mais, l'accent a été mis, sur les villages riverains à la forêt communale à savoir : Mambelé, Yenga, Dioula, Mbatéka, Mbangoye 2 et sur les locaux de la commune de Moloundou. Pour ce qui est du premier champ d'enquête, nous avons interrogé les populations locales, mais nous n'avons pas pu faire une descente dans la forêt communale du fait de l'arrêt des activités d'exploitation. Le second site d'enquête est les locaux de la commune dans lesquels sont logés le bureau de l'exécutif communal, du secrétaire général et la cellule de foresterie et de la coopération décentralisée.

51 Norbert Elias, La société des Individus, Fayard, Paris, 1991 pp 17-45.

C.

30

Techniques de collecte de données

Afin de recueillir les données nécessaires pour répondre aux questions de départ, deux techniques de recherche ont été utilisées de façon simultanée. La première technique utilisée est celle de la recherche documentaire. Au début de la recherche, il était d'abord essentiel de nous familiariser avec l'objet de notre étude pour bien comprendre la problématique en question et l'état de la situation au Cameroun. Cette recherche s'est opérée sur plusieurs sites : la bibliothèque de l'université catholique d'Afrique centrale, la bibliothèque du CED, et Internet.

La seconde technique utilisée fut l'entretien semi-directif. L'entretien est dit semi-directif quand il n'est ni entièrement ouvert, ni canalisé par un grand nombre de questions précises. Cette technique a pour principaux avantages le degré de profondeur des éléments d'analyse obtenus, la souplesse et la faible directivité du dispositif qui permet de récolter le témoignage des enquêtés en respectant leur cadre de référence.52 Grâce aux entretiens organisés avec les employés de la cellule de suivi, de quelques conseillers municipaux, de l'exécutif communal et des dirigeants de la société ALPICAM, il nous a été possible de recueillir des informations sur la gestion technique de l'exploitation forestière, l'utilisation des retombées financières de cette exploitation et la participation des populations dans la prise de décision.

D. Présentation de l'échantillon

Notre échantillon est composé de 77 individus représentatifs du champ d'étude. Ces individus sont répartis selon le tableau suivant :

Tableau n°1 : Répartition de l'échantillon selon la qualité

Qualité des personnes interrogées

Nombre de personnes interrogées

Exécutif communal

3

Conseillers municipaux

10

Secrétaire général

1

MINFOF

1

Cellule de contrôle de l'exploitation

10

Le partenaire d'exploitation

2

Populations riveraines à la FC

50

52 Madelaine Grawitz, méthodes en sciences sociales, 8ième Edition, Paris, Dalloz, 2004.

Total

77

Source : Notre enquête réalisée entre le 7 mai et le 25 juillet 2009

Ce tableau retrace la composition de la population enquêtée. Le conseil municipal est l'organe décisionnaire de l'institution communale, il est composé de l'exécutif communal et de l'ensemble des conseillers. Nous avons interrogé le maire titulaire et ses deux (02) adjoints, dont la mission est d'exécuter toutes les décisions entérinées par le conseil, ainsi que dix (10) conseillers municipaux. En outre, nous avons eu un entretien avec le secrétaire général de la commune, compte tenu de son rôle de coordonnateur de l'ensemble des services. Malheureusement, nous n'avons pas pu rencontrer le receveur municipal, qui assure la gestion des fonds de la commune. Etant au coeur du système de suivi, la cellule de contrôle de l'exploitation de la forêt communale a été l'un des points focal de notre enquête. Au sein de cette équipe nous retrouvons : un superviseur ; un responsable des opérations forestières ; un boussolier ; prospecteur ; des commis d'abattage, de débardage, cubeur parc DF10, parc de transformation et d'évacuation. Un échange a eu lieu avec le chef de poste forestier, afin de faire un état des lieux des relations de la commune d'avec l'administration forestière. ALPICAM est le partenaire d'exploitation de la forêt communale, nous avons eu une discussion avec le directeur d'exploitation de la structure. En ce qui concerne les populations riveraines, nous avons interrogés dix (10) personnes parmi lesquelles (03) jeunes, (04) hommes, (02) femmes et (01) baka dans chacun des villages riverains à la forêt communale.

Ce travail se subdivise en quatre (04) chapitres. Le premier chapitre nous permet de faire une présentation géographique et institutionnelle de la commune et un état des lieux du développement au niveau local. Le deuxième chapitre présente la procédure de mise en oeuvre de la forêt communale. En ce qui concerne le troisième chapitre, il analyse la portée sociale de la gestion de la forêt communale de Moloundou. Enfin, le dernier chapitre aborde l'implication des populations locales dans la gestion de la forêt communale.

32

CHAPITRE Ier : PRESENTATION DE LA COMMUNE DE MOLOUNDOU

Dans ce chapitre, il est question d'une part de présenter géographiquement la commune de Moloundou et l'état des lieux du développement dans la localité, d'autre part de montrer le fonctionnement de l'institution communale.

I. Présentation géographique et état des lieux du développement dans la commune

Avant toute chose, il nous parait approprié de présenter les caractéristiques géographiques et démographiques de la localité, par la suite faire un bilan sur le niveau de développement dans la commune.

précédent sommaire suivant