WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Analyse de l'échec et de la diffusion du système de riziculture intensive à  madagascar

( Télécharger le fichier original )
par Rijaharilala RAZAFIMANANTSOA
Université d'Antananarivo - DESS en Développement local et Gestion des projets 2008
  

précédent sommaire suivant

2.2 Mise en place des pépinières et semis

Afin de sélectionner les bonnes semences, il faut tremper les semences dans l'eau tiède. Les graines pleines restent au fonds du récipient tandis que les graines vides flottent en surface. Après cette séparation, il faut mettre les graines dans un trou chauffé pendant 24 heures pour pré germer les semences.

Les pépinières en SRI sont en formes de jardin potager. Il s'agit des pépinières sèches non aquatiques. L'emplacement des pépinières doit être proche des rizières afin d'éviter les contraintes liées au transport des jeunes plants au moment du repiquage.

Pour le SRI, on sème des semences de paddy pré germées. Les semis doivent être recouvrir le semis par de mélange de terreau ou du fumier noir afin de le protéger. Il est nécessaire aussi de recouvrir le semis par une paille pour protéger le semis contre la chaleur et les attaques des prédateurs (rats, oiseaux). Il faut arroser les pépinières SRI, deux fois par jour afin de maintenir une humidité permanente.

2.3 Repiquage précoce de jeunes plants brin à brin et espacé

Le système de riziculture intensive préconise le repiquage de jeunes plants. On
préconise le repiquage de jeunes plants de deux feuilles. Le repiquage précoce rallonge

6 PATRICK VALLOIS, Discours de la méthode du Riz, Institut de Promotion de la Nouvelle Riziculture, 5, Antananarivo, Février 1996

la phase végétative. L'âge de jeunes plants et l'espacement conditionnent l'exploitation de phénomène de tallage qui commence tôt chez le riz.

Le repiquage en SRI se fait brin à brin pour éviter l'encombrement des racines et de favoriser le développement des touffes. Le repiquage en SRI est réalisé sous forme de carré espacé de 25 jusqu'à 40 cm en fonction de la fertilité du sol. L'écartement permet d'éviter la concurrence entre les jeunes plants. L'optimisation du développement des organes aériens et racinaires du riz repose sur la l'espacement entre les jeunes plants. L'âge de plants paraît un des facteurs limitant du tallage en riziculture traditionnelle car à 50 jours les plants ont déjà atteint la moitié de sa croissance, les racines et les feuilles sont bien développées, l'arrachage pour la transplantation à ce stade interrompt les fonctions vitales de la plante d'où l'importance accordée au repiquage précoce afin d'éviter le traumatisme de jeune plant lors de la transplantation.

2.4 Irrigation au minimum d'eau

Depuis des siècles, les paysans ont cultivé le riz dans beaucoup d'eau du fait qu'ils pensent qu'il s'agit d'une plante aquatique comme les nénuphars. La submersion permet d'empêcher l'invasion des mauvaises herbes sur les rizières.

Dans l'itinéraire technique SRI, après le repiquage, il faut irriguer au minimum la rizière. L'irrigation au minimum permet d'aérer le sol et d'assurer un meilleur développement racinaire. L'objectif du minium d'eau est de laisser aux plants de s'enraciner et de s'ancrer. L'irrigation commence à partir du premier sarclage pour faciliter le passage des sarcleuses. Jusqu' à la montaison on pratique l'irrigation au minimum même jusqu'à l'apparition des fissures. Le sol trop inondé contient moins d'oxygène et s'acidifie.

précédent sommaire suivant