WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Etude qualitative de la faune culicidienne de l'étang du quartier mairie (Zoetele - Cameroun)

( Télécharger le fichier original )
par Serge Eugène AMOUGOU ZIBI
Université de Yaoundé I - DEA 2010
  

précédent sommaire suivant

III-3-1 Variations saisonnières numériques des larves de Culicidae

Les variations saisonnières de l'abondance de larves de chaque genre de Culicidae sont représentées dans le tableau 9.

Les larves du genre Anopheles présente une forte abondance pendant la petite saison des pluies (1899 larves).

Le test de Fischer montre qu'il existe une différence significative (F=4,214 ; ddl=3 ; P=0,046) entre les variations de l'abondance des larves du genre Anopheles sur les quatre saisons.

Les larves du genre Culex sont plus abondantes pendant la grande saison des pluies (514 larves). Le test de Fischer montre qu'il n'existe pas une différence

significative (F= 1,926 ; ddl=3 ; p=0,204) entre les variations de l'abondance des larves du genre Culex pendant les quatre saisons.

Le genre Aedes a un grand effectif larvaire pendant la petite saison de pluies (352 larves). Le test de Fischer nous a permis de montrer qu'il n'existe pas une différence significative (F=2,736 ; ddl=3 ; p=0,113) entre les variations de l'abondance des larves du genre Aedes sur les quatre saisons.

Tableau X : Evolution saisonnière de larves de Culicidae par genre de l'étang du quartier Mairie de Zoétélé en 2006

Saisons Genres

GSS

PSP

PSS

GSP

Totaux

F

ddl

p

Anopheles

697

1899

726

952

4274

4,214

3

0,046

Culex

177

394

302

514

1387

1,926

3

0,204

Aedes

140

352

298

279

106

2,736

3

0,113

Totaux

1014

2645

1326

1745

6730

 
 
 

III-3-2 Variations saisonnières numériques des nymphes de Culicidae Les données des variations saisonnières de l'abondance des nymphes de Culicidae par genre sont répertoriées dans le tableau 10 ci-dessous.

Les nymphes du genre Anopheles sont plus abondantes pendant la petite saison de pluies (1581 nymphes). Le test de Fischer montre qu'il n'existe pas une différence significative (F=2,785, ddl=3 P=0,110) entre les variations de l'abondance des nymphes du genre Anopheles pendant les quatre saisons.

Le genre Culex a un grand effectif de nymphes pendant la grande saison des pluies (345 nymphes). Le test de Fischer nous montre qu'il n'existe pas une différence

significative (F=0,833 ; ddl=3 ; P=0,512) entre les variations de l'abondance des nymphes du genre Culex sur les quatre saisons.

Les nymphes du genre Aedes présentent une forte abondance pendant la petite saison des pluies (298 nymphes. Le test de Fischer montre qu'il n'existe pas une différence significative (F=2,011 ; ddl=3 ; P=0,191) entre les variations de l'abondance des nymphes du genre Culex sur les quatre saisons.

Tableau XI : Evolution saisonnière de nymphes de Culicidae par genre de l'étang du quartier Mairie de Zoétélé en 2006.

saisons

Genres

GSS

PSP

PSS

GSP

Totaux

F

ddl

p

Anopheles

643

1581

586

605

3415

2,785

3

0,110

Culex

161

331

240

345

1077

0,833

3

0,512

Aedes

126

298

233

178

835

2,011

3

0,191

Totaux

930

2210

1059

1128

5327

 
 
 

précédent sommaire suivant