WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Gestion des eaux usées domestiques dans le district de Bamako. Cas de la commune V

( Télécharger le fichier original )
par Sidiki KONATE
Institut universitaire du développement territorial Mali - Master 2 2012
  

précédent sommaire suivant

2.4- Infrastructures d'assainissement

2.4.1- Production

La production des eaux usées domestiques est estimée à 32 000 m3/jour pour Bamako la capitale. La commune V est une commune qui n'a pas de structures industrielles produisant des eaux usées donc seul l'homme est l'élément le plus déterminant.

Ces eaux proviennent pour la plupart des activités de lessive, bain, vaisselle etc..... 2.4.2- Evacuation

Les ouvrages utilisés pour l'évacuation des eaux usées sont : les ouvrages d'assainissement individuels semi-collectifs et collectifs.

En ce qui concerne l'assainissement individuel, il se caractérise par un faible niveau de couverture en ouvrages d'assainissement semi collectif et collectif.

Il faut en plus noter que les ouvrages existants sont mal conçus et mal construits.

Les boues issues des différentes fosses de traitement des eaux usées sont estimées à 600 000 m3/an.

2.4.3- Assainissement semi-collectif et collectif

L'assainissement semi collectif porte le système de réseaux d'égout à faible diamètre. Ce système qui se trouve à ses débuts se rencontre seulement à Bamako pour 37,5 km au niveau de trois quartiers (Banconi Flabougou : 12 km, Baco-Djicoroni : 25 km et l'hippodrome 0,5 km. Les concessions raccordées sont au nombre de648. A Mopti, le réseau a une longueur de 7,2 km.

S'agissant de l'assainissement collectif, la ville de Bamako qui est la plus équipée ne dispose
que de 9 petits réseaux d'assainissement enterrés dont la longueur fait 27 km et qui ne

desservent que 1,5% de la population. Ces réseaux pour la plupart mal entretenus, bouchés sont dans un mauvais état de fonctionnent.

Ces infrastructures sont essentiellement concentrées dans le District de Bamako qui compte environ 27 km de réseau classique desservant entre autres : le centre commercial, la base aérienne et Badalabougou Sema. Les effluents drainés par ces réseaux sont aussi évacués dans le fleuve sans un traitement final.

Ces dernières années se développent de petits Réseaux à Faible Diamètre (REFAID), qui de façon générale conduisent les eaux usées dans une station d'épuration. Les eaux ainsi épurées sont rejetées dans le milieu récepteur.

Le projet palu initié par la mairie du district de Bamako vient de réaliser un système de mini égout au quartier Mali.

2.4.4- Les voies de communications

La commune V est traversée par la voie expresse, l'avenue OUA, la voie reliant l'échangeur du Quartier-Mali à Kalaban Coro, et d'autres voies secondaires. La circulation est dense et moins sécuritaire, notamment au niveau des transports collectifs.

Cette circulation pose à la foi des risques d'accidents et des nuisances tant au niveau sonore qu'au niveau de la pollution atmosphérique aggravant les problèmes respiratoires.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.