WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'effet des amendements organiques sur la structure des communautés de nématodes sur culture de tomate dans la région de Touggourt en Algérie

( Télécharger le fichier original )
par Soumya BELAHAMMOU
Université Saad Dahleb de Blida Algérie - Master académique en sciences de la nature et la vie spécialité : phytopharmacie appliquée 2011
  

précédent sommaire suivant

III.5.2. Irrigation

Les besoins en eau de la tomate se situent entre 4000 et 5000 m3/Ha. Il faux maintenir la plante à la limite de ses besoins, toute irrégularité entraîne au moment de la maturation des éclatements de fruits (Chaux, 1972).

III.6. Mode de conduite

III.6.1. Semis et repiquage

L'entretien et la surveillance de la spéculation végétale sont des opérations peu difficiles mais demandent un minimum d'expérience dès le semis. Il est en effet très important à ce stade de semis d'éviter les alternances sécheresse, humidité qui, outre un ralentissement de croissance, offrent des conditions très favorables au développement de certaines maladies (fonte de semis). Il peut même dans une serre pratiquer des bassinages si l'humidité relative est trop faible. Le repiquage ou transplantation des jeunes plantules de la pépinière en place définitive s'effectue après un maximum de 35 jours de pépinière, car plus le plant est jeune et plus la

reprise est bonne. Le repiquage est réalisé manuellement, mais l'opération peur être mécanisée dès que la culture et la grosseur du plant le permettent, (Snoussi, 2010) L'amélioration des techniques de semis permet d'entreprendre un semis direct en motte ou en godet très clair supprimant ainsi le repiquage à racine nue. « Le repiquage effectué sera en motte » L'arrosage est indispensable après le repiquage, néanmoins il faut veiller à ce que les racines trouvent un milieu humide sans excès qui peut entrainer la pourriture des racines. Les besoins en eau deviennent importants à partir du stade 4ème feuille, (Snoussi, 2010).

III.6.2. Eclaircissage

Cette opération se pratique uniquement sur les semis en place. Elle consiste à supprimer les plants en excès de manière à assurer un développement correct de la végétation, (Snoussi, 2010).

III.6.3. Eclaircissage des fruits

C'est une opération qui consiste à supprimer les fruits malades, mal développés et ce afin d'éviter des contaminations et permettre d'améliorer le calibre des fruits produits, (Snoussi, 2010).

III.6.4. Effeuillage

Cette opération a été pratiquée au moment où les fruits commencent à changer de couleur (changement qui indique que la maturité approche). Les feuilles qui cachent les grappes de fruits sont enlevées pour permettre à ceux-ci de se colorer plus facilement. Aussi, cette opération peut concerner les feuilles de la base qui touchent le sol et peut donc constituer des foyers de contaminations au contact de l'eau et du sol. Cette opération peut également permettre une bonne aération de la culture, (Snoussi, 2010).

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Bitcoin - Magic internet money - Join us !