WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'effet des amendements organiques sur la structure des communautés de nématodes sur culture de tomate dans la région de Touggourt en Algérie

( Télécharger le fichier original )
par Soumya BELAHAMMOU
Université Saad Dahleb de Blida Algérie - Master académique en sciences de la nature et la vie spécialité : phytopharmacie appliquée 2011
  

précédent sommaire suivant

II.6. L'effet des traitements sur le nombre de galles

Pour évaluer l'efficacité des traitements utilisés dans le contrôle des Meloidogyne, nous avons tenu compte du nombre de galles produit par ces nématodes sur les racines de tomate en fin de culture.

D'après les résultats représentés dans la figure 30, nous constatons que le nombre de galles varie en fonction des traitements. En effet, l'application des grignons d'olive dans le sol affecte le développement des nématodes à galles sur les racines de tomate. Ce traitement a montré le plus faible effectif moyen de galles sur les racines (41 galles) comparé au fumier (144 galles) et à l'Oxamyl (99,5 galles).

Fig.30: Effet des traitements sur le développement des Meloidogyne sur les

plants de tomate

Tableau 5 : Modèle G.L.M. appliqué au développement des Meloidogyne sur de tomate

Source Somme des carrés DDL Moyenne carré F-ratio P

Traitements 15102.500 3 5034.167 25.717 0.004

Erreur 783.000 4 195.750

L'application du modèle G.L.M. pour les données obtenues (tableau 5) et figure (31), nous permet de déduire que le nombre moyen de galles varie d'une manière très significative d'un point de vue traitements testées (p=0.004 ; p < 0.05).

La figure (31) relative aux différents traitements montre l'efficacité des grignons d'olive dans le contrôle du développement des Meloidogyne sur les plants de tomate, comparé au fumier et au Vydate.

Fig.31: Effet des traitements le nombre de galles moyen

II.7.Effet des traitements sur le nombre des femelles:

Pour évaluer l'effet des traitements appliqués sur le développement des femelles de Meloidogyne nous avons compté le nombre de femelles dans 10 galles choisi au hasard.

Les résultats obtenus (fig.32) révèlent que le nombre moyen des femelles varie en fonction des traitements testés. L'effectif moyen le plus faible est obtenu avec l'application de grignon d'olive (8 femelles). Alors que pour le fumier et le traitement chimique les effectifs moyens en femelles sont similaires au témoin.Elles sont respectivement de (10,10.5 et 10.5 femelles).

Fig.32: Effet des traitements sur le développement des femelles des Meloidogyne

L'application du modèle G.L.M. à la variation des effectifs moyens des femelles en fonction des traitements montre (Tableau 6) l'existence d'une différence non significative avec une probabilité de (P=0.975; p > 0.05).

Tableau6 : Effet des différents traitements sur le nombre de femelle moyen

Facteurs Somme des carrés DDL Carrés moyens F-ratio P

Traitements 0.075 3 0.025 0.071 0.975

Erreur 12.700 36 0.353

Il apparaît dans la figure (33) que les traitements apportés présentent un effet comparable dans l'infestation des larves et le développement des femelles dans les racines de tomate.

Fig.33:Effet des différents traitements sur le développement des femelles moyen

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Bitcoin - Magic internet money - Join us !