WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Les facteurs stimulants/bloquants de l'apprentissage du FLE dans les zones isolées

( Télécharger le fichier original )
par Abderrahim Bentalbi
Université Abou Bakr Belkaid -TLEMCEN- - Master didactique du FLE/FOS 2014
  

sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

Année Universitaire : 2014-2015

République algérienne démocratique et populaire Ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique

UNIVERSITE ABOU-BAKR BELKAÏD - TLEMCEN
Faculté des Lettres et des langues

Département de français

Option : FLE/FOS

Mémoire de fin de cursus en vue de l'obtention d'un diplôme de master.

Les facteurs stimulants/bloquants de l'apprentissage du FLE dans les zones

isolées.

Cas de l'école primaire ZAIR Abdessalam, KERZOUTA, W.TLEMCEN

PRESENTE PAR : Dirigé par :

BENTALBI ABDERRAHIM Mme DJEBBARI NASSIMA

BELHADJI ABDELHAMID

Jury :

Présidente : Mme BENAHMED Nihel. U.TLEMCEN.

Examinatrice : Mme BENABADJI Hidayet. U.TLEMCEN.

Dédicace

« Si je veux réussir à accompagner un être vers un but précis, Je dois le chercher là où il est, et commencer là, justement là. » Dans un poème de Soren Kierkegaard

A ceux qui ne savent ni lire ni écrire...

A ceux qui n'ont aucun sport sauf courir après une bouchée de pain... A ceux qui n'auront pas la chance de visiter les bibliothèques...

Remerciement

La première personne que nous tenons à remercier est notre encadreur Mme DJEBBARI Nassima, pour l'orientation, la confiance et la patience qui ont constitué un apport considérable sans lequel ce travail n'aurait pas pu être mené au bon port. Qu'elle trouvera dans ce travail un hommage vivant.

Nos remerciements s'étendent également à : Mr BELGHEIT Hadj Mohammed. Mr François Dubet.

Et à tous ceux qui nous ont inculqué l'amour de la langue française.

Introduction

2

Introduction:

Prendre soin de l'école et du système éducatif, c'est valoriser le pays est ses citoyens, plus le niveau scolaire est excellent plus le rendement social est à la hauteur, beaucoup de sociétés ont réussi à se développer après avoir compris que le point de commencement est bel et bien l'école, c'est elle qui va produire le citoyen idéal de demain, le produit brut le plus précieux : la matière grise, l'individu.

L'école donc, est le lieu d'apprentissage par excellence, c'est une société en elle-même qui va participer au développement de la nation, où les principes sont inculquées, le savoir est diffusé, les cultures sont gravées et les futurs piliers sont guidés, cet établissement va accomplir plusieurs missions importantes de l'état, soit il produit des individus participant à l'amélioration de plusieurs domaines, soit en cas d'échec il produit des citoyens passifs et consommateurs.

Au milieu scolaire, se trouvent les différentes classes de la société, nous avons les riches, les pauvres, les orphelins, les sourds muets et ceux qui souffrent des troubles spécifiques d'apprentissages, il est évident donc, de prendre en considération cette diversité sociale, on doit rendre le climat d'enseignement le plus naturel possible, et écarter tous les éléments qui peuvent perturber l'apprenant lors de son apprentissage, des éléments qui peuvent être une cause de l'échec scolaire, ou de la démotivation, nous pouvons poser cette problématique:

Quels sont les facteurs stimulant/bloquant l'apprentissage du FLE dans les zones

isolées ?

Une problématique accompagnée de ces questions :

*Comment le français est vu dans ces zones ?

*Quelles sont les conditions scolaires des enfants habitant ces régions ?

* Quelles décisions peuvent-elles améliorer la qualité et les conditions d'apprentissage du FLE dans ces lieux ?

Généralement, l'école n'est pas indépendante de la société, au contraire, c'est l'une de ses faces, elle affronter des conditions favorables comme elle peut affronter des conditions qui rendent ses opérations difficiles.

3

Dans notre recherche, nous allons faire des remarques concernant ces conditions, est-ce que c'est favorable ? Ou pas ? Dans les zones qui sont isolées, nous étudierons les facteurs bloquant/stimulant l'apprentissage de la langue française dans ces zones, dans le but de changer notre école algérienne vers le meilleur.

Il nous arrive souvent de lire dans les journaux, les souffrances de certains individus face à l'école, beaucoup de facteurs vont jouer un rôle, notamment : La géographie, l'ethnie, la culture, l'éthos...

Nous avons discuté l'état de l'enseignement du français en Algérie avec plusieurs enseignants, anciens et débutants, la majorité pensent que la réalité est alarmante, la plupart des élèves n'arrivent pas à s'exprimer en français, d'autres écrivent mal et ne peuvent pas résoudre leur problème en cette langue.

Cela concerne les élève au niveau nation, parlons maintenant de ceux qui habitent des zones où le français est rarement utilisé, où ils n'ont pas des établissements qui donnent un plus dans la matière de français, ni des clubs des jeunes, ni des salles d'internet, ni des bibliothèques, ni un transport stable...

Comment feront-ils ? Si les élèves des grandes villes se trouvent en souffrance, que disons-nous des élèves du grand sud ? Des élèves des zones dites « Isolées » ? Chaque élève doit bénéficier réellement des mêmes droits, à partir de là, l'idée d'inégalité des chances nous fait signe, et si l'apprenant a des parents qui ne donnent pas de l'importance à sa scolarisation, là c'est la responsabilité d'autres gens, qui doivent intervenir.

Nous parlons de la noosphère, avec tous ses éléments, s'il y a échec ou un niveau perturbé, nous devons prendre la responsabilité de résoudre le problème afin que les écoliers puissent dépasser leurs chagrins.

Alors, notre recherche va se focaliser sur la participation de la noosphère à la réussite des élèves en langue française dans les zones isolées.

Est-ce que cette noosphère est un élément stimulant ou bloquant l'apprentissage du FLE dans certaines zones ?

Nous essayerons d'observer une société bien visée et d'étudier nos informations collectées avant de proposer des solutions que nous voyons possibles et efficaces.

4

Notre travail comporte trois chapitres. Le premier introductif, nous permettra de faire le point et de nous situer par rapport à quelques notions fondamentales relatives à l'apprentissage et au socioculturel. Qui nous permettra de mettre en avant plan toutes les notions théoriques indispensables dans notre approche.

Dans le second chapitre, nous présenterons notre cadre méthodologique. Nous décrirons notamment notre public questionné, la situation observée, ainsi que l'approche adoptée dans le traitement des données.

Enfin, le troisième chapitre, sera consacré à la présentation de nos résultats ainsi que leurs interprétations, pour le conclure nous proposerons une liste des suggestions qui visent l'adéquation de l'apprentissage du FLE dans les zones isolées.

Quant à l'analyse de nos résultats, nous appuieront sur des recherches qui s'inscrivent dans une approche socio didactique (François DUBET 2013, François Xavier BELLAMY 2014, Raymond BOUDON 2013, TALEB IBRAHIMI Khaoula 2007...Etc)

sommaire suivant






La Quadrature du Net