WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'approche GAR dans la gestion des projets au niveau des associations communautaires de la commune de Ouagadougou: état d'application et défis

( Télécharger le fichier original )
par Ablasse KABORE
ISIG International - Master II 2013
  

précédent sommaire suivant

PREMIERE PARTIE : CADRE THEORIQUE DE L'ETUDE SUR LA GAR

Cette partie est composée de : la problématique, des objectifs de l'étude, des hypothèses de l'étude du choix des variables de contrôle, de l'intérêt de l'étude, de la définition de concepts et des termes généraux et de la revue critique de littérature.

1.1. Problématique

Les associations communautaires ont pour vocation de contribuer à la mise en oeuvre des différents programmes de développement définis par le gouvernement burkinabè dans son document stratégie pays (la Stratégie de Croissance Accélérée pour le Développement Durable ou SCADD) à travers la mobilisation et la gestion des ressources au profit des populations. Mais de l'avis de bon nombre d'observateurs de la commune de Ouagadougou, beaucoup d'entre elles peinent à laisser une réelle empreinte sur le terrain du développement, celles-ci n'arrivant pas à mener véritablement d'activités. Quant aux autres, elles font l'objet de certaines critiques en rapport avec les performances réalisées qui souffrent parfois d'insuffisances en termes de qualité, d'effet ou d'impact. Et c'est dans ce sens qu'il faut comprendre HédiaHadjaj Castro (2004)2(*)lorsqu'il affirme :« certaines ONG [de développement] revendiquent une sorte de management par opportunisme qu'elles opposent au management par les résultats

Sachant que les différentes approches de management comme la GAR utilisées pendant les interventions de développement sont des éléments très déterminants de la performance des organisations de développement, alors :

Question principale : Quelle réalité caractérise les structures associatives de la commune de Ouagadougou en matière de GAR à l'heure où la communauté internationale de développement s'est résolument tournée vers cette approche ?

Sachant que ce qui peut constituer cette réalité est façonnée certainement par les savoirs et savoir-faire de ces structures, alors :

Question spécifique N°1 : Quel est le niveau de prise en compte des principes et outils de l'approche GAR dans la planification et le suivi-évaluation des projets ?Pour certaines associations, le constat est que les connaissances qu'elles possèdent sur la GAR sont essentiellement théoriques et embryonnaires, ainsi :

Question spécifique N°2 : Quel accompagnement doivent bénéficier les associations de la commune de Ouagadougou pour une bonne applicabilité de la GAR?

L'élucidation de toutes ces questions nécessite que dans la démarche, une orientation claire soit donnée au présent travail de recherche, car comme le dit cet adage de Sénèque, « Il n'y a pas de vent favorable pour celui qui ne sait pas où il va »3(*).

* 2NGUEYANOUBAE. (2007), La gestion des programmes et projets axes sur les résultats: outils et mécanismes de mise en oeuvre; expérience du bureau du PNUD au Tchad

* 3www.paperblog.fr consulté le 20/02/2013

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.