WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Mise en place d'une base des données répartie pour la gestion des transferts des fonds ans une institution de messagerie financière


par Augustin MUKENDI MUTOMBO
Université de Kananga (UNIKAN) - Licence(Bac+5) 2016
  

sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

EPIGRAPHE

Les transferts de fonds constituent une source de plus en plus importante de financement du développement, qui, dans certains pays, dépasse l'aide publique au développement (Banque mondiale)

DEDICACE

A mon père MUTOMBO KALANGA Vicky, ma mère Anastasie MISENGA wa SHABUYI TSHIASUMA. Pour tous les sacrifices consentis à notre personne afin qu'aujourd'hui nous entrions aussi dans le monde de grands de ce monde

Que le Tout -Puissant qui sonde les coeurs et les reins vous rende au centuple le prix de vos sacrifices et bénisse vos séjours ici bas.

AVANT PROPOS

Ce travail est le résultat des efforts de plusieurs personnes dont nous devons reconnaitre les mérites. C'est dans cette perspective que nous exprimons notre profonde reconnaissance à l'Eternel Dieu Tout- Puissant, Maitre de notre histoire, de tout ce qu'il a dû et continue à faire en notre faveur, car « si le Seigneur ne bâtit la maison, c'est en vain que les bâtisseurs travaillent », s'il ne garde la ville, c'est en vain que veilleurs veillent, dit le psalmiste.

Notre reconnaissance s'adresse aussi à tous les enseignants de la Faculté des Sciences Informatiques, ainsi qu'aux autres membres des corps scientifiques et académiques de l'Université de Kananga(UNIKAN) pour leurs sacrifices en faveur de notre formation.

Nos sincères remerciements sont à adresser, de manière vive et particulière à Monsieur le Professeur Léon NGOYI MUTUALE, directeur de ce travail, pour son savoir être et surtout son savoir-faire et ses orientations pour la réalisation de cette oeuvre. Nous remercions aussi le Codirecteur Augustin KALALA KALONJI pour son sens d'humilité et d'intellectualisme qu'il a manifesté à notre égard pour la réussite de ce travail.

Ne pas reconnaitre les efforts de mes frères, oncles paternels, oncles maternels, notamment Bernard KANKONDE, Shingube MUKENDI, Ambroise MBOMBO MUDIANDAMBU, Georges MUKOMA, Vainqueur DIPA, relèverait non seulement de l'ingratitude, mais aussi de manque de respect : ils ont consenti pour nous les sacrifices mémorables. Qu'il plaise à l'Eternel Dieu Notre père de les protéger tous et qu'il les comble de ses bénédictions sur cette terre des hommes dans toutes leurs activités.

Nous remercions aussi notre marâtre LUSAMBA Lua MBOMBO pour tous les sacrifices fournies afin que nous soyons aujourd'hui à ce stade de vie, que notre Dieu vous bénisse et vous protège.

Nos remerciements s'adressent en outre à nos frères et soeurs, cousins et cousines, neveux et nièces, notamment Jacques MUTOMBO, Dany NGALAMULUME, Faustin NTUMBA, André KABASELE, Erick MUKOMA, Martin MUKOMA, Anaclet MUKENGESHAYI, François BINGILAYI, Bilanga TSHIELA, Justin NGINDU, Victor MUTOMBO, Espoir MPUTU, José MUKENDI, Françine BIDIKEBELE, Doroth MPUTU, Thèrèse TSHIANDA, Aimé MPANGULA, Théophiline MUTEKEMENA, Ambroise MBOMBO petit papa, Miraille NZEBA, Jean Pierre TSHIMANGA BUANA l'honorable, Jeany MUJANGI, Dénise LUKADI, Abiba KAPINGA, Thèrèse BUKU, Justin MUTOMBO, Lucien MUDIANDAMBU, Siméon KAYOMBO, Sylvain TSHIABA, Clovis MUYA, Aimé LUKADI, SHABANGI MUSA, Tshiadre NGONDO.

Nous ne saurions oublier nos belles soeurs, beauf frères, et nos mamans notamment, BUKU Thérèse, BAMONA Angel, Solange, MBOMBO Véro, pour tout ce que vous avez fait et continue à faire à notre égard. Que notre Dieu vous protège et vous bénisse.

Que nos compagnons de lutte avec qui nous avons partagé les meilleurs et les pires moments du parcours universitaire trouvent ici l'expression de nos sentiments de profonde reconnaissance et nos souhaits de bonne chance dans la vie. Il s'agit nommément de Maguy WALELA, Parfaite AYONZA, Staél TSHIBAKA, Thadée MISHOMBA, Bejamin MBALANDA, Pierrot MUKENDI, Marcel TSHIMANGA, Pascal TSHIMANGA, Clémence BENGINDO, Christine BAKAKENGA, Jean Paul MUYAYA, Jina MUJINGA, Joseph BIAKUSHILA, Maryse META, Emilie MATESU, Cynthia TSHIBOLA, Sharon MULANGA, Monique TSHIYOYO, Placide KABUATILA, Roméo MAYANDA, Marth MUJINGA, José KASONGA, Idriss BADIBANGA, Françis MULUMBA, Kaby KABEYA.

Que tous ceux qui ont contribué d'une manière ou d'une autre à notre formation dont les noms ne se sont repris ici se sentent bien concerner par nos remerciements.

SIGLES ET ABREVIATIONS

1. ANS: Argent Non Servi

2. AS: Argent Servi

3. BCC: Banque Centrale du Congo

4. BDR: Base des Données Repartie

5. BR: Bon de Retrait

6. BT: Bon de Transfert

7. DDB: Distributed Data Base

8. DEP: Dépenses

9. DHCP: Dynamic Host Control Protocol

10. DNS: Domain Name Service

11. FAI: Fournisseur d'Accès Internet

12. FTP: File Transfer Protocol

13. HTML: HypertextMarkupLanguage

14. HTTP:HyperText Transfer Protocol

15. IP: Internet Protocol

16. LAN: Local Area Network

17. MAN: Metroplitan Area Network

18. MAU: Multi Station Access Unit

19. OSI: Organization Standardization International

20. PAN: Personal Area Network

21. PC: Personal Computer

22. POP: Post Office Protocol

23. PPI: Photocopie de Pièce d'Identité

24. PPTP: Protocol Peer To Peer

25. RCR: Registre de Cotation de Retrait

26. RR: Registre de Retrait

27. SETRAM: Société de Transfert de Monnaie

28. SGBD: Système de Gestion de Base des données

29. SGBDR: Système de Gestion de Base des données

30. SMTP: Simple Mail Transfer Protocol

31. SNMP: Simple Name Mail Protocol

32. SQL: Structured Query Language

33. TCP: Transfert Control Protocol

34. TIC: Technologie de l'Information et de la Communication

35. TG: Total General

36. UBC: Union de Banques Congolaises

37. UML: Unified Modeling Language

38. VPN: Virtual Private Network

39. VSAT: Valise Satellitaire

40. WAN: World Area Network

LISTE DES FIGURES

figure 1:base des donnees repartie:p.9

figure 2:base des donnees repartie:p.9

Figure n3: de mises à jour de copies asymétriques synchrones : p.13

Figure n4: de mise à jour de copies asymétriques asynchrones : p.13

Figure n5 de l'asymétrie mobile: p.13

Figure n6 exemple de symétrique asynchrone: p.14

Figure n7 exemple de symétrie asynchrone : p.14

Figure n8:conception descendante: p.17

Figure n9:conception ascendante: p.17

fg.n10poste 1(p1) : client p.51

fig.n11 poste 2(p2) : réception p.51

fig.12poste3 (p3) : operateur p.52

fig.13 poste4 (p4) : caisse p.52

fig.14 poste6 (p6) : direction générale p.52

fig.15.poste5 (p5) : chef de station p.53

Diagramme de cas d'utilisation pour la gestion de transfert des fonds: p.69

Diagramme de séquence n1 de cas d'utilisation : s'authentifier: p.73

Diagramme de séquence n2 de cas d'utilisation: effectuer transfert: p.74

Diagramme de séquence n3 de cas d'utilisation: évaluer la commission: p.74

Diagramme de séquence n4 de cas d'utilisation : gérer les dépenses: p.75

Diagramme de séquence n5 de cas d'utilisation: éditer les rapports: p.75

Diagramme de séquence n6 de cas d'utilisation: consulter les transactions: p.76

Diagramme de séquence n7 de cas d'utilisation: gérer les dépôts des fonds: p.76

Diagramme de séquence n8 de cas d'utilisation: gérer les retraits des fonds: p.77

Diagramme de séquence n9 de cas d'utilisation: gérer les utilisateurs: p.77

Diagramme d'activités n1: s'authentifier: p.78

Diagramme d'activités n2: effectuer transfert: p.79

Diagramme d'activités n3: évaluer commission: p.79

Diagramme d'activités n4: gérer les dépenses: p.80

Diagramme d'activités n5 : éditer les rapports: p.80

Diagramme d'activités n6: consulter les transactions: p.81

Diagramme d'activités n7:gérer les utilisateurs: p.81

Diagramme d'activités n8: gérer les dépôts des fonds: p.82

Diagramme d'activités n9: gérer les retraits des fonds: p.83

Diagramme des classes: p.85

LISTE DES TABLEAUX

TABLEAU N1:Vue CLIENT: p.19

TABLEAU N3:FRAGMENT 2 :p.19

TABLEAU 2:FRAGMENT 1 Client:p.19

TABLEAU N4:Vue FONDS: p.19

TABLEAU N6:FRAGMENT 2 fonds: p.19

TABLEAU N5:FRAGMENT 1 fonds: p.19

TABLEAU N7:Allocation: p.21

TABLEAU N8 : POSTES DE TRAVAIL: p.44

TABLEAU N9: ANALYSE DES POSTES DE TRAVAIL: pp.45-47

TABLEAU N10: LISTE DES DOCUMENTS: p.48

TABLEAU N11:DESCRIPTION DES DOCUMENTS: p.48

TABLEAU N12:GRILLE D'ANALYSE DES INFORMATIONS: pp.55-56

TABLEAU N13: LES ACTEURS: p.57

TABLEAU N14: DE FLUX DES INFORMATIONS: p.58

TABLEAU N15: ESTIMATION DU COÛT DE L'EXISTANT: p.60

TABLEAU N16 : LES ACTEURS PRINCIPAUX: p.67

TALEAU N17:LES ACTEURS SECONDAIRES: p.67

TABLEAU N18:FICHE DE DESCRIPTION DES CAS D'UTILISATION: pp69-72

INTRODUCTION GENERALE

De nos jours et dans cette période dite de la mondialisation et modernisation, notre planète connait des avancés très significatifs et un développement exponentiel grâce aux nouvelles technologies de l'information et de la communication qui ont provoqué un grand changement dans le système de gestion de différentes sociétés, entreprises ou organisations tant publiques que privées.

Ce progrès enregistré grâce aux technologies de l'information et de la communication(TIC) aide les différentes entreprises, sociétés, etc. à maximiser leurs profits, grâce aux informations qui sont saisies, traitées, stockées et communiquées en temps réel ou en différé aux décideurs afin de bien gérer leurs entreprises, car le but de toute entreprise est de maximiser le profit.

De ce fait, le monde informatique évolue très rapidement, alors que son but initial était d'offrir des services satisfaisants du point de vue d'exécution des tâches et obtention de statistiques plus précises.

Actuellement, de nouveaux besoins sont apparus, toute entreprise souhaite stocker et échanger ses informations qui sont géographiquement éloignées, ce qui rend la tâche de la collecte et de traitement d'une grande quantité d'informations dispersées très délicate. Sur ce, l'amélioration des systèmes d'informations est devenue une priorité pour les gestionnaires des entreprises.

Ainsi, la solution qui s'impose est de distribuer les données sur différents sites et de les organiser dans des bases des données sur différents sites de stockage via le réseau informatique approprié afin d'aider toute Institution de messagerie financière à bien fonctionner tout en lui dotant d'un nouveau système de gestion, car l'informatique est venue améliorer la gestion qui se faisait avec beaucoup d'erreurs autrefois.

1. CHOIX ET INTERET DU SUJET

Le choix porté su ce sujet n'est pas un fait du hasard. Primo, partant de l'observation directe que nous avons faite au sein de cette agence SETRAM ; nous avons constaté que la gestion de transfert des fonds est manuelle.

Secundo, ce sujet comme notre deuxième projet informatique nous aide dans notre formation en tant que futurs ingénieurs informaticiens, de rallier la théorie apprise durant notre séjour de cinq ans au sein de la Faculté des Sciences Informatiques à la pratique afin de bien asseoir la matière.

Tertio, ce sujet aidera tout scientifique en général d'en tirer des leçons pour ses recherches et en particulier tout chercheur dans le domaine informatique de se rendre compte du mode de gestion de transfert des fonds au sein d'une Institution de messagerie financière ; de savoir utiliser les méthodes et techniques de recherche ; savoir utiliser les méthodes de conduite de projets informatiques ou encore savoir conduire les projets informatiques du début à la fin ; savoir utiliser un langage de programmation orientée objet pour cette fin ; connaitre quel modèle des réseaux informatiques utilisé à ce genre de projets afin d'aider toutes les sociétés qui ont jusqu'alors la gestion manuelle et aussi celles qui ont des systèmes informatiques ne répondant pas aux besoins des utilisateurs pour bien atteindre leurs objectifs.

Quarto, ce sujet aidera l'agence SETRAM à améliorer son mode de gestion de ses transferts des fonds afin d'être plus efficace et plus efficiente.

2. ETAT DE LA QUESTION

N'étant pas les premiers à aborder ce sujet, nous avons recourus à nos prédécesseurs qui ont déjà abordé ce genre de sujet de l'une ou de l'autre manière, notamment :

ü Monsieur Eddy Mugisho Imani de l'Institut Supérieur d'Informatique de Goma(ISIG) 2009, dans son sujet intitulé : « Conception et Implémentation d'une base des données dynamique et partagée de gestion clinique » dont il s'est intéressé au problème de production des statistiques sur le taux de natalité, de mortalité des malades, par âge et par sexe et par maladie en différentes périodes afin d'aider les décideurs de l'hôpital d'être au courant à tout instant de la situation de populations malades qui fréquentent cette clinique.1(*) Quant à nous, nous allons mettre en place un système qui permettra aux gestionnaires de cette agence d'être au courant à chaque instant de toutes les transactions qui se font dans chaque station.

ü Monsieur Djedje Nkongolo de l'Université de Kinshasa 2011 ; dans son travail intitulé : « Etude d'une réplication symétrique asynchrone dans une base des données répartie application à l'enrôlement des électeurs » dont il s'est intéressé au problème de gestion des opérations d'identification et d'enrôlement des électeurs à la CENI afin de configurer une réplication à temps différé entre différents sites rapprochés et celui du central.2(*) Quant à nous, nous allons mettre en place un système de gestion de transfert des fonds qui sera fait surtout en temps réel entre différentes stations et la station centrale.

ü Monsieur Mukamba Masumbuko de l'Institut Supérieur de Commerce/Lubumbashi Licence 2013, dans son travail intitulé : « Conception d'un système informatisé de transfert de fonds dans une agence. Cas de MALU TRANSFERT » dont il s'est intéressé au problème de manque d'outil d'informations et au problème de conservation des informations dans des archives.3(*) Quant à nous, nous allons gérer ces informations dans un système Client- Serveur, c'est-à-dire repartir ces données sur différentes stations de l'Agence SETRAM.

3. PROBLEMATIQUE ET HYPOTHESE

A.PROBLEMATIQUE

D'après l'observation faite au sein de l'agence SETRAM (Société de Transfert de Monnaie) nous avons rencontré les problèmes ci-après liés à la gestion de transfert des fonds :

Primo, l'encombrement des documents qui rend la praticabilité complexe, du fait que, il y a plusieurs registres dont chaque station a le sien. Pour retrouver le registre dont le code est concerné, il faut fouiller parmi tant d'autres registres pour le retrouver, ce qui rend le travail trop lent.

Secundo, les données ne sont pas bien conservées et protégées, ce qui peut amener à la perte et à la falsification de certaines informations d'autant plus qu'il n'y existe pas le droit d'accès.

Tertio, la recherche des données prend du temps du fait de parcourir les différents registres. Le retrait d'argent par les clients dans les différentes stations se trouvant dans une même ville cause de problème du fait que quand vous allez à une station ou succursale donnée se trouvant dans cette même ville, il vous faut aller retirer l'argent là où le code est envoyé, même si c'est à une longue distance avec votre résidence en laissant près de vous le succursale de ce même Agence dont le code ne lui est pas envoyé.

Quarto, la difficulté liée à la communication entre stations, c'est-à-dire on peut communiquer autant d'argent la station réceptrice écrit un autre montant que celui qui est communiqué, ce qui peut causer des préjudices à l'entreprise, car l'entreprise peut perdre l'argent ou elle peut être prise en mal par le client, même cas pour le code, ce qui peut déclencher une dispute entre client et operateur au cas où l'opérateur a écrit ce qu'il a entendu et dans ce cas, le travail est ralenti, ce qui préjudicie d'autres clients.

Quinto, la difficulté liée à l'accès aux données de chaque station par la direction générale c'est-à-dire pour avoir les données d'une station, il faut chaque fois appeler au téléphone le chef de station afin de connaitre sa situation, ce qui donne un grand travail à la direction de faire le tour de stations et cela prend du temps.

Enfin, il y a un autre problème lié à la prise de code par l'opérateur c'est-à-dire pendant qu'on transfère ou qu'on reçoit les codes, le service est arrêté et les clients ne sont pas servis puisque l'operateur est entrain de causer au téléphone pour prendre les codes ; ce qui prend du temps pour servir les clients.

Alors, que faut-il faire pour contourner toutes ces difficultés ?

A cette question principale, nous ajoutons d'autres questions secondaires que voici :

ü Que faut-il faire pour permettre aux clients de retirer l'argent à l' endroit où ils veulent c'est-à-dire à la succursale voulue?

ü que faut-il faire pour permettre à cette institution de messagerie financière d'avoir une vue globale de toutes les transactions qui s'effectuent quotidiennement au niveau de chaque station?

ü Comment cette institution de messagerie financière peut-elle arriver à bien conserver ses informations et aussi gérer les dépenses effectuées par les stations?

* 1 Mugisho I., Conception et Implémentation d'une base des données dynamique et partagée de gestion clinique, ISIG, 2009, Inédit

* 2 Nkongolo D., Etude d'une réplication symétrique asynchrone dans une base des données répartie application à l'enrôlement des électeurs, UNIKIN, 2011, Inédit

* 3 Mukamba M., Conception d'un système informatisé de transfert de fonds dans une agence,ISC,2013, Inédit

sommaire suivant











Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy



Chez Mémé Coucou, gite à Lauzerte sur le chemin de compostelle