WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Coup d'œil sur l'évolution du droit à l'éducation des enfants dans la chaàne des cahos en Haàti de 1983 à 2010


par Maréus TOUSSÉLIAT
Université d'État d'Haïti (UEH) - Licence 2010
  

précédent sommaire suivant

Éducation à l'Époque contemporaine

Ce sont les deux siècles qui nous séparent de la Révolution et de l'Empire napoléonien. Le XIXe siècle est caractérisé par la difficile naissance de la République démocratique et par des bouleversements socio-économiques considérables (émergence de l'ouvrier d'usine, des quartiers, des loisirs et de l'école populaires, du socialisme et du communisme). Le XXe siècle est marqué par des progrès techniques et scientifiques qui prolongent ceux du XIXe jusque dans la mort industrielle des deux guerres mondiales. Cette époque est aussi constituée par de grandes évolutions mondiales et le progrès de connaissance de l'homme.

L'éducation à l'Époque contemporaine ne peut sembler universelle qu'au travers des habitudes et des convictions qui sont le ciment de la société à laquelle elle prépare. Mais elle est en réalité de toute part, soutenue par un ensemble de choix philosophiques fondamentaux dont la spécificité apparaît clairement par comparaison avec d'autres modèles possibles. C'est ainsi que le vis-à-vis traditionnel de la modernité peut permettre à cette dernière de mieux se situer et se connaître. Tandis que l'éducation traditionnelle se caractérise par une référence constante à un ordre de réalité proprement surnaturel. La modernité consiste à libérer l'homme en le rendant à ses facultés et son environnement naturel, et on commence donc véritablement avec le cartésianisme. C'est donc bien au moyen de la double considération de la pensée philosophique à partir de Descartes et d'une perspective traditionnelle indissociable d'une référence à la transcendance que nous voudrions réfléchir sur l'éducation à l'Époque contemporaine.

D'abord la conception traditionnelle s'efface progressivement au profit de la modernité. L'être ne se rapporte plus à la transcendance, autrement dit, l'objet de la métaphysique traditionnelle se voit privé de la qualité d'être, et être expédié dans le néant pour s'identifier, au rationalisme classique, à l'étendue et au cogito. L'effacement de la tradition peut en effet se comprendre comme une réduction de l'ontologie de référence. Les conséquences de cette réduction vont alors sans dire du point de vue de l'éducation et de la connaissance, dont l'objet varie irrésistiblement en fonction de l'ontologie de référence qui est son fondement.

Cette réduction de l'ontologie de référence qui rythme toute l'histoire de la pensée occidentale donne encore à réfléchir aux observateurs de l'époque contemporaines dans la mesure où son point d'arrêt peut ne pas être celui que le dualisme cartésien établit en son temps: la conscience rationnelle et la matière étendue. Une fois que la conscience rationnelle a tiré d'elle-même ses plus ultimes conséquences, la psychanalyse n'a-t-elle pas effectivement fait apparaître une subconscience ? Et après avoir découvert la plus intime structure de la matière, la physique quantique n'a-t-elle pas aussi démontré qu'une énergie proprement immatérielle en était le fondement ? La constante réduction de l'ontologie de référence dont la philosophie occidentale consiste finalement à décrire les étapes et les conséquences, nous amène à nous demander si la vocation de la postmodernité ne consiste pas à assumer l'émergence d'une infra rationalité et d'une infra matérialité, pour reprendre les deux termes d'un dualisme cartésien qui semblait pourtant avoir déjà réduit le possible à ses plus naturelles extrémités.

PRÉSENTATIONS GEOGRAPHIQUES ET HISTORIQUES DE LA CHAÎNE DES CAHOS

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.