WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Du mouvement de révolution circulaire dans la pensée de Platon

( Télécharger le fichier original )
par Guillaume RIVET
UFR Poitiers - M1 sociologie et M1 philosophie 2008
  

précédent sommaire suivant

Annexe

Biographie de Platon

L'oeuvre de Platon a pu nous parvenir dans son intégralité et comprend trente cinq dialogues, un recueil de lettres, des définitions et six petits dialogues apocryphes : Axiochos, de la Justice, de la Vertu, Démodocos, Sisyphe, Eryxias. Platon, fils d'Ariston et de Périctioné est né à Athènes dans le dème de Col lytos en 428-427 av. J.C. Il rencontre Socrate à l'âge de vingt ans et le prend pour maître à penser. Après la condamnation à mort de Socrate en 399-390 av. J.C., il rédige l'Hippias mineur, l'Ion, le Lachès, le Charmide, le Protagoras et l'Euthyphron et participe peut-être à la bataille de Corinthe en 394 av. J.C. En 390-385 av. J.C. il écrit le Gorgias, le Ménon, l'Apologie de Socrate, le Criton, l'Euthydème, le Lysis, le Ménexène et le Cratyle puis en 388-387 av. J.C. il voyage en Italie du Sud où il

rencontre Archytas, ainsi qu'à Syracuse, cité sous le règne de Denys Ier, avant de retourner à Athènes en 387 av. J.C. pour y fonder l'Académie. Platon rédige ensuite le Phédon, le Banquet, la République et le Phèdre entre 385 et 370 av. J.C. et le Théétète, le Parménide, le Sophiste, le Politique, le Timée, le Critias et le Philèbe en 370-347/346 av. J.C. A la demande Dion, il vient à Syracuse en 367-366 av. J.C. pour exercer une influence sur le tyran Denys II. En 360 av. J.C., Platon rencontre aux jeux Olympiques Dion suite à l'exile de ce dernier de Syracuse. Dion confie à Platon son intention d'organiser une expédition contre Denys II qui partira en 357 av. J.C. et qui aura pour conséquence l'assassinat de l'exilé en 354 av. J.C. Alors que Platon est en train d'écrire les Lois, il meurt en 347/346 av. J.C.210 Après la mort de Speusippe, Xénocrate prend la direction de l'Académie, qui subsiste jusqu'à ce que Justinien la fasse fermer en 529 de notre ère.

210 Op. cit., pp. 303-307, chronologie (Le Politique).

Portrait de PLATON, Bâle, Antikenmus. inv. Kä 229. Marbre; ht. 35,5 cm. Copie romaine (la meilleure d'une vingtaine) de la tête du portrait qui montrait le philosophe assis et qui fut érigée dans l'Académie, probablement peu après sa mort en 347. La statue fut dédiée par Mithridate, un élève du grand maître, et était l'oeuvre du sculpteur Silanion. UNIVERSITE DE GENEVE, UNITE D'ARCHEOLOGIE CLASSIQUE (UNIGE), LA REPUBLIQUE TARDIVE, disponible sur :

http://www.unige.ch/lettres/archeo/introduction_seminaire/republique/republique_tardive.html (19 mai 2008).

Illustration 1 -- l'harmonie des sphères --

« Pythagore et ses disciples croient que les nombres préexistent à l'univers sensible, et que la cosmologie est fondée sur la mathématique comme la géométrie ou la musique.

De même que l'harmonie musicale repose sur des rapports numériques fixes entre les sept notes de la gamme, l'astronomie doit rechercher "l'harmonie des sphères", c'est-à-dire des sept planètes (incluant le Soleil et la Lune), à partir de l'évaluation de leurs dimensions et de leur distance à la terre ».

FLUDD Robert, Utriusque cosmi, (...) historia, 1617, t.I, BnF, Réserve, Rés. 477 (1).

BIBLIOTHEQUE NATIONALE DE FRANCE. Expositions virtuelles. Disponible sur : http://exposition.bnf.fr/coro_test/itz/13/11.htm. (14 mars 2008).

Illustration 2 -- mouvement des planètes --

« Platon est à l'origine des travaux de son disciple Eudoxe sur le mouvement des planètes.

Eudoxe imagine des sphères homocentriques et solidaires, tournant à des vitesses variables autour d'axes différemment inclinés. Dans sa théorie, le système solaire est composé de planètes sphériques, décrivant, y compris le soleil, des trajectoires circulaires autour d'une Terre immobile, centre du monde ».

DOPPELMAIER Johann Gabriel, Atlas novus coelestis, Nuremberg, 1742, BnF, Cartes et plans, Ge DD 2987 (13), planche VI: Phaenomena.

BIBLIOTHEQUE NATIONALE DE FRANCE. Expositions virtuelles. Disponible sur : http://expositions.bnf.fr/coro_test/itz/13/10.htm. (14 mars 2008).

Illustration 3 -- sphère armillaire --

CLOUET Jean-Batiste Louis, abbé, Géographie moderne avec introduction, Paris, Mondhare
et Jean, 1785, 68 feuillets, Médiathèque de Poitiers (A868) photographie par Guillaume Rivet.

précédent sommaire suivant